AccueilÉvaluation des approches théoriques de l’analyse des conflits civils en Afrique

Évaluation des approches théoriques de l’analyse des conflits civils en Afrique

The evaluation of theoretical approaches of the analysis of civil conflict in Africa

81e Congrès de l’ACFAS

81st ACFAS conference

*  *  *

Publié le mercredi 16 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Dans une approche pluridisciplinaire, ce colloque envisage moins de proposer de nouvelles hypothèses explicatives qu’une évaluation critique des nombreuses hypothèses concurrentes sur l’analyse des conflits en Afrique. Outre une contribution à la recherche académique sur les lumières et les ombres des analyses des conflits en Afrique, ce colloque entend également contribuer à une meilleure épistémologie ainsi qu’à une meilleure méthodologie de l’étude des conflits civils tout en prenant en compte les dynamiques des sociétés africaines ainsi que les enjeux géopolitiques et stratégiques de ces conflits.

Annonce

Argumentaire

L’examen de plusieurs États en Afrique amène à faire le constat de sociétés éclatées, sinon à « haute tension », dans lesquelles la cohésion demeure encore un souci majeur. Plusieurs États apparaissent comme des agrégats d’entités visiblement contraintes à vivre ensemble, et qui ne ménagent guère leurs efforts pour afficher leurs particularités. Aussi l’espace politique, lorsqu’il existe, se transforme-t-il en un terrain sur lequel ces différentes entités se concurrencent, parfois bruyamment, mettant en péril l’unité nationale. Particulièrement depuis le début des années 1990, avec la fin du patronage de Guerre Froide, le continent africain a vu éclaté un nombre important de conflits civils qui se caractérisent par leur dimension régionale, par la multiplicité des protagonistes, belligérants ou non, par la diversité des motivations, économiques ou politiques, qui les sous-tendent, et par la brutalité des stratégies utilisées. Cette multiplicité des confits en Afrique a suscité un fort intérêt dans la recherche académique où les hypothèses aussi nombreuses que contradictoires s’évertuent à rendre compte des dynamiques conflictuelles et de leur éventuelle spécificité africaine.

Ce colloque envisage moins de proposer de nouvelles hypothèses explicatives qu’une évaluation critique ainsi qu’un essai de typologie des nombreuses hypothèses concurrentes. Outre une contribution à la recherche académique sur les lumières et les ombres des analyses des conflits en Afrique, ce colloque entend également contribuer à une meilleure épistémologie ainsi qu’à une meilleure méthodologie de l’étude des conflits civils tout en prenant en compte les dynamiques des sociétés africaines ainsi que les enjeux géopolitiques et stratégiques de ces conflits.

Quelques axes possibles de communication :

Axe 1 : Évaluation des approches théoriques relatives aux facteurs de conflictualité :

  • Facteurs internes (fragilité étatique, ethnicité, marginalisation politique et économique, questions foncières, démographie, conflictualité précoloniale, religion, etc.)
  • Facteurs régionaux et transfrontaliers (migrations, refugiés, mobilité des combattants, circulation des armes, réseaux de mouvements terroristes, rébellions transfrontalières, régionalisation de conflits internes, etc.)
  • Facteurs exogènes (influence des anciennes puissances coloniales, compétition de puissances étrangères pour le contrôle des ressources, activités d’entreprises multinationales, effets de la mondialisation, etc.)
  • etc.

Axe 2 : Évaluation des approches théoriques relatives à la gestion des conflits et à la consolidation de la paix :

  • Évaluation du rôle des organisations internationales et régionales dans la résolution des conflits en Afrique (Union Africaine, Union Européenne, ONU, etc.)
  • Évaluation du rôle des organisations de la société civiles dans la gestion des conflits
  • Évaluation de la conception des accords de paix et de leur mise en œuvre
  • Profil des médiateurs africains et de leurs contributions aux processus de paix
  • Évaluation des mécanismes africains de gestion des conflits
  • Évaluation des approches théoriques sur la culture de la paix en Afrique
  • Etc.

 

Les personnes intéressées à faire une communication lors de ce colloque doivent soumettre le titre de leur communication (maximum 180 caractères, espaces compris) ainsi qu’un bref argumentaire (maximum 1500 caractères espace comprise) à Brice Bado à l’adresse suivante: arsene-brice.bado.1@ulaval.ca

au plus tard le 30 janvier 2013.

Le colloque, qui aura lieu dans le cadre du 81è Congrès de l’ACFAS se tiendra à l’Université Laval, Québec, Canada, se tiendra le 8 mai 2013.

Responsables scientifiques

  • Professeur Jonathan Paquin, Département de science politique, U. Laval
  • A. Brice Bado, Candidat au doctorat, Département de science politique, U. Laval

Lieux

  • Québec, Canada

Dates

  • mercredi 30 janvier 2013

Mots-clés

  • conflit civil, paix, sécurité, démocratisation, médiation, ethnicité

Contacts

  • Brice Bado
    courriel : arsene-brice [dot] bado [dot] 1 [at] ulaval [dot] ca

Source de l'information

  • Arsène Brice Bado
    courriel : arsene-brice [dot] bado [dot] 1 [at] ulaval [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Évaluation des approches théoriques de l’analyse des conflits civils en Afrique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 16 janvier 2013, http://calenda.org/235106