AccueilTravail indépendant et santé des travailleurs indépendants

Travail indépendant et santé des travailleurs indépendants

Independent work and the health of independent workers

Santé et conditions de travail

Health and working conditions

*  *  *

Publié le lundi 21 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Le travail indépendant a récemment fait l’objet de questions et d’investigations en partie nouvelles comme l’exploration plus systématique des conditions de travail des « indépendants » ou l’examen de leur santé. À la suite de ces initiatives récentes, nous invitons chercheur-e-s, responsables d’études et doctorant-e-s à une journée d’échanges et de confrontations sur le travail indépendant, abordé de trois points de vue : les conditions du travail indépendant ; l’état de santé des indépendants (mesures, comportements, attitudes) et les façons dont ces professionnels disent, se remémorent et racontent leur(s) histoire(s) de santé ou de maladie. L’articulation de l’état de santé et des activités professionnelles ainsi que du déroulé des carrières. Les situations des femmes indépendantes ou compagnes d’indépendants constitue un thème commun à ces trois axes.

Annonce

Argumentaire

Le travail indépendant a récemment fait l’objet de questions et d’investigations en partie nouvelles comme l’exploration plus systématique des conditions de travail des « indépendants » ou l’examen de leur santé. À la suite de ces initiatives récentes, nous invitons chercheur-e-s, responsables d’études et doctorant-e-s à une journée d’échanges et de confrontations sur le travail indépendant, abordé de trois points de vue : 

  • Du point de vue des conditions de travail de ces professionnels, en interrogeant par exemple : le degré d’autonomie dont ils jouissent effectivement, l’ampleur de « l’emprise » qu’exerce leur travail, les évolutions récentes qu’aurait favorisées le nouveau statut d’auto-entrepreneur, etc. La comparaison avec des équivalents salariés et entre les diverses situations d’indépendance serait très utile.
  • Du point de vue de l’état de santé des indépendants et des instruments disponibles pour le mesurer, de même que de leurs comportements ou opinions en matière de santé et de soin. Dans ce cadre, trois aspects pourraient être développés :
    •  Les conditions des passages du salariat à l’indépendance tout au long de la carrière et le rôle qu’y joue la santé.
    • les adaptations possibles (si elles sont possibles) aux contraintes de la maladie et de ses traitements en identifiant le rôle des systèmes assurantiels liés aux différents statuts, de « l’autonomie » supposée plus large du travail indépendant, l’aide qu’apporte le ménage des indépendants, etc.
    • Les façons dont ces professionnels disent et racontent la maladie, en cherchant d’éventuelles différences avec leurs équivalents salariés.
  • En croisant les deux points de vue précédents pour chercher des causalités ou pour décrire divers modes d’articulation entre la santé et l’activité professionnelle.

Aucune de ces trois entrées proposées ne doit oublier la diversité des situations que recouvre le travail indépendante et qui pourra s’étendre aux positions salariales frontalières d’indépendants quasi « assujettis » ou de salariés jouissant d’une large autonomie professionnelle.

On attend également des propositions sur les places occupées par les femmes non-salariées – qu’elles soient indépendantes ou « aides familiales » – et sur leur rôle (quel que soit leur statut) en tant que compagne d’indépendant.

Le colloque cherchant à favoriser les débats entre disciplines et approches, cet appel à communications s’adresse aux sociologues, juristes, économistes, ergonomes, statisticien-ne-s historiens ou épidémiologistes (la liste n’est pas close). Les travaux pourront être de nature qualitative ou quantitative ou, mieux encore, articuler les deux approches.

Modalités de soumission

Calendrier

  • 1er mars 2013 : limite d’envoi des propositions de communication :

6000 signes maximum faisant clairement apparaître : l’objet de la recherche, les matériaux rassemblés et la nature des traitements prévus.

Dépôt direct des propositions sur le site de la manifestation 

  • 30 mars 2013 : réponse du Comité scientifique. 
  • 31 mai 2013 : limite d’envoi du texte complet de la communication (40 000 signes maximum).
  • 18 septembre 2013 : date du colloque

La publication d’une sélection de textes est prévue à l’issue de ce colloque dans un ou plusieurs supports éditoriaux à comité de lecture.

CONTACT : sante-indep@sciencesconf.org ou sylvie.celerier@cee-recherche.fr

Comité scientifique

  • Élisabeth Algava (DARES),
  • François Beck (INPES),
  • Emmanuelle Cambois (INED),
  • Catherine Cavalin (CEE, Sciences Po),
  • Sylvie Célérier (CEE,  CPN-UEVE),
  • Didier Demazière (CSO-IEP Paris),
  • Pauline Givord (Insee),
  • Catherine Mermilliod (DREES),
  • Thierry Pillon (CPN-UEVE),
  • Marie-Josèphe Saurel-Cubizolles (Inserm U149),
  • Serge Volkoff (CEE,Créapt).

Comité d'organisation : Fabien Anelli (CEE), Sylvie Célérier (CEE, CPNUEVE), Colette Leverne (CEE), Marie-Madeleine Vennat (CEE).

Lieux

  • Maison des associations (MAS) - 10-18 rue des terres au curé
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 01 mars 2013

Mots-clés

  • système d'assurance sociale, statut d'emploi, indépendant, santé, maladie

Contacts

  • Sylvie Celerier
    courriel : sylvie [dot] celerier [at] cee-recherche [dot] fr

Source de l'information

  • Sylvie Celerier
    courriel : sylvie [dot] celerier [at] cee-recherche [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Travail indépendant et santé des travailleurs indépendants », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 21 janvier 2013, http://calenda.org/235397