AccueilFemmes dans les Amériques

Femmes dans les Amériques

Women in the Americas

*  *  *

Publié le vendredi 18 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

L’Institut des Amériques (IdA), en partenariat avec le Centre aixois d'études romanes (CAER, AMU) et avec le soutien de Sciences-Po Aix, du Laboratoire d’études et de recherche sur le monde anglophone (LERMA, AMU), du Laboratoire interdisciplinaire de droit des médias et des mutations sociales (LID2MS, AMU) et du Centre d´études mexicaines et centraméricaines (CEMCA), propose, pour la onzième édition de son congrès annuel, la thématique « Femmes dans les Amériques ». Si les travaux sur le genre et les femmes ont largement marqué les sciences humaines ces dernières décennies, il s’agira ici, cinquante ans après la publication de l’ouvrage fondateur de Betty Friedan, Feminine Mystique, de proposer une approche croisant les domaines disciplinaires et les aires culturelles à l’échelle du continent, dans une perspective épistémologique résolument comparatiste entre le Nord et le Sud des Amériques et / ou transaméricaniste.

Annonce

Ce congrès s’attachera à analyser les permanences et les mutations des rôles, des représentations et identités des femmes dans les Amériques, ainsi que la spécificité de l’aire culturelle des Amériques dans le questionnement sur le genre. Cette démarche comparatiste et transaméricaine orientera les conférences plénières et les axes thématiques.

 

Les propositions de communications sont à envoyer aux coordinateurs de chaque axe avant le 1er avril 2013.

Blog du colloque : http://femmes-ameriques.blogspot.fr/ 

Présentation des axes

L’Axe Histoire

“Femmes et émergence des féminismes dans les Amériques, XVIIIe et XXe siècles”   

Coordinatrice/Coordinateurs :

  • Claire Sorin (Aix-Marseille Université) clairesorin@hotmail.com 
  • Thomas Glesener (Aix-Marseille Université) thomas.glesener@univ-amu.fr
  • Luc Capdevila (Université de Rennes 2) luc.capdevila@gmail.com

Cet axe propose un regard comparatiste  sur l’histoire et l’historiographie des femmes dans les Amériques à partir des époques coloniales. Il s’agira d’explorer, par delà les frontières et dans la durée, certains phénomènes propres à l’histoire des femmes, à la fabrique du genre et à la façon dont les processus mémoriels, qu’ils soient nationaux, religieux ou socio ethniques, ont pu façonner des représentations antagonistes des femmes. Parmi les champs ouverts à l’exploration, on peut citer : la place des femmes dans le développement des sociétés coloniales, leur rôle et leur statut paradoxal dans l’essor des jeunes républiques, le développement du concept de maternité républicaine et ses répercussions, la propagation d’un discours essentialiste et l’impact de la théorie des sphères séparées, le rôle des femmes dans les constructions/expansions nationales, dans les mouvements de réforme et les conflits, les problématiques de race, de classe et de religion, les voix antiféministes, la genèse et le développement des mouvements féministes et leur impact sur l’historiographie.

Ateliers :

  • 1. Femmes dans les colonies.
  • 2. Femmes dans les processus d’indépendance et de constructions nationales.
  • 3. Féminismes.
  • 4. Historiographie.

L’Axe Religions

“Femmes et Religions”

Coordinatrices/Coordinateur :

  • Blandine Chelini-Pont (Aix-Marseille Université) blandine.chelini-pont@univ-amu.fr
  • Pierre Langeron (Sciences Po Aix) langeron.pierre@wanadoo.fr
  • Florence Rochefort (GSRL) florence.rochefort@wanadoo.fr

Malgré la dimension majoritairement critique et antireligieuse de la contestation féministe américaine des années 1960 et 1970, le champ religieux a été pour les femmes américaines du XXe siècle, un champ d’expérimentation, de contestations et d’innovations, beaucoup plus investi par elles que par les femmes d’Europe. De ce point de vue, la féminisation théologique, la féminisation du sacerdoce, dans les différentes Eglises chrétiennes, la « politique sociale » transcontinentale des congrégations religieuses féminines, la valorisation et l’autonomisation des femmes pauvres par les Eglises de conversion, la militance religieuse féminine contre les pouvoirs institués, la déforestation, la destruction des populations indigènes, l’altermondialisme féminin sont des formes politiques contemporaines de l’engagement religieux encore largement inexplorées. Cet axe se propose de réunir et de confronter les recherches en cours sur les deux Amériques.

Ateliers :

  • 1. Féminisme et religion.
  • 2. Contestations et innovations politiques et sociales. 
  • 3. Réseaux transcontinentaux.

L’Axe Cultures amérindiennes

“Frontières et middle ground : les pratiques traditionnelles des femmes amérindiennes au contact de la modernité”

Coordinatrice/Coordinateur :

  • Frédéric Saumade (Aix-Marseille Université) saumade@yahoo.fr
  • Odina Benoist (Aix-Marseille Université) odina.benoist@wanadoo.fr

Il s’agira d’observer et d’analyser le rôle et le statut des femmes dans les processus de recomposition culturelle qui résultent de la diffusion des éléments de modernité parmi les communautés indigènes, ou bien de l’émigration de ces communautés aux Etats-Unis ou en Europe. En quoi la femme, dont dépend naturellement la reproduction des groupes, participe-t-elle spécifiquement à la reproduction d’une culture qui se détermine dans la relation à l’altérité ? Comment les tâches et les représentations que lui assigne la tradition de son groupe s’adaptent-elles à la confrontation à l’altérité liée aux impondérables de la migration ou de la modernisation ? Et dans quelle mesure la femme peut-elle être considérée comme agent de la dynamique d’une tradition capable d’absorber les influences exogènes – l’économie de marché, la technologie moderne, le travail salarié, les modes culturelles contemporaines etc. – et d’en faire le principe même de la réactivation de cette tradition ? Comment le droit moderne traite les normes traditionnelles relatives aux femmes, et quelles conséquences s’ensuivent-elles ?

Ateliers :

  • 1. Femmes amérindiennes, culture matérielle et rituel.
  • 2. Femmes amérindiennes et justice.
  • 3. Femmes amérindiennes, nature, culture et modernité.

L’Axe Migrations

“Femmes en migration dans les Amériques” 

Coordinatrice :

Virginie Baby-Collin (Aix-Marseille Université) virginie.baby-collin@univ-amu.fr

A la longue invisibilité féminine dans les processus migratoires à l’échelle historique, ont succédé des travaux récents montrant de quelle façon les femmes ont participé, et participent de plus en plus, aux mobilités internes comme internationales. Leurs profils se sont diversifiés : en termes de générations, de niveaux de qualification et d’emploi exercé (avec une importance particulière des emplois liés à l’économie du care), de motivations, de configurations familiales. Les origines et les destinations des flux se sont complexifiés, des échelles nationales aux mobilités et circulations internationales, entre pays latino-américains, entre Amérique latine et Amérique du nord, mais aussi d’autres régions du monde vers les Amériques.

Ateliers :

  • 1. La mesure et la caractérisation de la migration des femmes dans les Amériques.
  • 2. L’enjeu de l’emploi féminin des migrantes.
  • 3. Femmes et reconfigurations familiales transnationales.
  • 4. La migration féminine comme source d’empowerment et mode d’agency  ou bien simple maillon d’une chaîne de développement inégal caractéristique du capitalisme global dans la mondialisation.

L’Axe Monde du Travail

“Les femmes et le monde du travail dans les Amériques”  

Coordinatrice/Coordinateur :

Gérard Gómez (Aix-Marseille Université) gerardgomez62@free.fr

Donna Kesselman (Université Paris Est Créteil (UPEC) dkessel11@gmail.com

Bien que l’on ressente encore les méfaits de la crise économique mondiale sur l’ensemble du continent américain, la hausse de la participation des femmes au marché du travail a été très significative depuis quelques années. Il convient néanmoins de souligner qu’elles endossent encore la majeure partie du travail précaire ou non rétribué et malgré les réformes mises en place en matière d'évolution professionnelle, des inégalités considérables persistent. La dimension genrée du secteur informel est à revisiter, d’autant plus que ce dernier n’est plus l’apanage du Sud, notamment chez les femmes immigrées au Nord. Si leur présence dans certains secteurs d'activité s’est beaucoup renforcée, comme le nombre de femmes assumant des fonctions à responsabilité, ainsi que des estimations  prévoyant des “mesures positives” pour encourager la parité ou l’égalité de traitement homme-femme, le paradigme émergeant de l’Etat social minimaliste pèse en premier lieu sur la vie familiale et donc, sur les femmes. A travers un regard transaméricaniste et gardant une optique comparatiste Nord-Sud, cet Axe sera divisé en plusieurs ateliers.

Ateliers :

  • 1. Entre marché de l’emploi et crise financière. 
  • 2. La discrimination envers les femmes dans le monde du travail.
  • 3. L’“action positive” envers les femmes dans le monde du travail.
  • 4. Evolution de l’Etat, de la femme et de la famille.

L’Axe Relations internationales et Politique

“ Femmes et  pouvoir politique, femmes et relations internationales” 

Coordinatrice/Coordinateurs :

Isabelle Vagnoux (Aix-Marseille Université) isabelle.vagnoux@univ-amu.fr

David Garibay (Université de Lyon 2) david.garibay@univ-lyon2.fr

Daniel van Eeuwen (Sciences Po Aix) daniel.vaneeuwen@live.fr

Cet axe s’attachera à analyser l’évolution des femmes des Amériques en politique et dans les relations internationales, les progrès substantiels de ces dernières décennies mais aussi les défis qui demeurent et l’instrumentalisation politique des femmes. Les ateliers auront vocation à intégrer une dimension comparatiste, notamment entre le nord et le sud des Amériques.

Ateliers :

  • 1. Luttes pour la représentation politique.
  • 2. L’empowerment  et  les stratégies de campagne.
  • 3. Femmes et pouvoir politique
  • 4. Premières dames.
  • 5. Evolution et rôle des femmes dans la diplomatie des pays des Amériques, qu’elles soient acteurs, acteurs par procuration, ou bien objet d’une politique.

L’Axe Littérature

“Femmes écrivains et imaginaire des Amériques au XXIe siècle”

Coordinatrice/Coordinateur :

  • Dante Barrientos (Aix-Marseille Université) dante.barrientos-tecun@univ-provence.fr
  • Anne Reynes-Delobel (Aix-Marseille Université) anne.reynes@wanadoo.fr

Le thème du congrès donne l’opportunité de mettre l’accent sur les stratégies d’écriture mises en œuvre par des écrivaines et poètes issues de diverses sphères historiques, culturelles et spatiales afin d’interroger les notions d’identité et d’espace, de reconfigurer les relations sociales, de faire émerger des positions esthétiques, éthiques et politiques originales, de revisiter les liens à la corporéité et le rapport à la mémoire, et, de manière générale, de se situer par rapport aux discours dominants de leurs pays. Trois ateliers déclineront des thématiques particulières dans un cadre temporel plus ou moins large, qui peut comprendre de l’époque coloniale à l’actualité. Le premier s’intéressera à la notion « d’écritures féminines transnationales » et cherchera à mesurer l’apport des recherches récentes à sa conceptualisation. On pourra s’interroger sur l'impact des phénomènes migratoires et de la mémoire dans les stratégies d’écritures. Le deuxième examinera les écritures du corps dans leur relation duelle à la subjectivité et à la communauté. Le troisième posera la question des écritures féminines aujourd’hui en termes de nouvelles tendances et de nouveaux genres.

Ateliers:

  • 1. Dimensions esthétiques, sociales et politiques des écritures féminines transnationales.
  • 2. Subjectivité, identité, communauté: écritures du désir, du corps et de la corporéité.
  • 3. Ecriture(s) féminine(s) aujourd’hui: nouvelles tendances, nouveaux genres.

L’Axe Arts

“Pratiques artistiques novatrices au féminin pluriel” 

Coordinateurs :

Norbert Rouland (Aix-Marseille Université) norbert.rouland@wanadoo.fr

Alvar de la Llosa (Université de Lyon 2) Alvar.DeLaLlosa@univ-lyon2.fr

André Muraire (Université de Nice) muraire.andre@wanadoo.fr

Ces ateliers exploreront la façon dont les artistes femmes à travers les Amériques contribuent à écrire l’histoire de l’art contemporain dans le domaine des arts visuels, du théâtre et de la danse. Au vu des manifestations récemment organisées par les plus grandes institutions (elles@centrepompidou, mai 2009-février 2011, “Art Institutions and Feminist Politics Now”, MoMA juin 2010, « Arts and the Feminist Revolution » MOCA mai-juillet 2007), on pourra s’interroger sur la spécificité des pratiques féminines artistiques contemporaines en relation avec les thèmes proposés par les divers Ateliers.  

Ateliers :

  • 1. Place des artistes femmes dans les institutions et/ou place de l’héritage féministe dans les politiques curatoriales.
  • 2. De la mondialisation au transnationalisme : pratiques artistiques individuelles ou collectives dans les contact zones.
  • 3. Nouvelles notions du corps.
  • 4. Cinéma

Modalités de participation

Les propositions de communications sont à envoyer aux coordinateurs de chaque Axe, aux adresses électroniques mentionnées ci-dessus. 

Elles ne devront pas excéder 3000 caractères (espaces compris) et devront être accompagnées d’une synthèse (une page) du Curriculum Vitae.

La date limite de réception des propositions de communications est le 1er avril 2013.

Comité d’organisation 

  • Virginie Baby-Collin (Aix-Marseille Université)
  • Dante Barrientos (Aix-Marseille Université)
  • Odina Benoist (Aix-Marseille Université)
  • Blandine Chelini-Pont (Aix-Marseille Université)
  • Thomas Glesener (Aix-Marseille Université)
  • Gérard Gómez (Aix-Marseille Université)
  • Pierre Langeron (Sciences Po Aix)
  • Anne Reynes-Delobel (Aix-Marseille Université)
  • Norbert Rouland (Aix-Marseille Université)
  • Frédéric Saumade (Aix-Marseille Université)
  • Claire Sorin (Aix-Marseille Université)
  • Isabelle Vagnoux (Aix-Marseille Université)
  • Daniel van Eeuwen (Sciences Po Aix)

Conseil Scientifique

  • Catherine Allgor (University of California)
  • Luc Capdevila (Université de Rennes 2)
  • Deborah Clarke (SSAWW /VSociety for the Study of American Women Writers)
  • Yolande Cohen (Université du Québec à Montréal)
  • Maria Eugenia Cosio Zavala (Colegio de México/Paris 3)
  • Denise Couture (Université de Montréal)
  • Delphine Mercier (CEMCA)
  • Maxine Molyneux (University of London)
  • Ambassador Sally Shelton-Colby (American University, Washington, D.C.)
  • Gioconda Herrera (FLACSO, Université d’Equateur)
  • Guadalupe Huacruz (Universidad Autónoma de México)
  • Norbert Rouland (LID2MS / AMU)
  • Représentants  du comité d’organisation
  • Gérard Gomez (CAER, AMU), Isabelle Vagnoux (LERMA, AMU)

Lieux

  • 29 avenue Robert Schuman
    Aix-en-Provence, France (13)

Dates

  • lundi 01 avril 2013

Mots-clés

  • femmes, amériques, genre, migration, travail, religion, arts, littérature, histoire culturelle

Contacts

  • Marie-Helène Sa Vilas Boas
    courriel : msavilas [at] hotmail [dot] com
  • Jan Worlein
    courriel : janworlein [at] gmail [dot] com
  • du colloque Comité d'organisation
    courriel : congresIdA2013 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Virginie Baby-Collin
    courriel : virginie [dot] baby-collin [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Femmes dans les Amériques », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 18 janvier 2013, http://calenda.org/235463