AccueilCréation au féminin : réseaux et territoires

Création au féminin : réseaux et territoires

Creation in the feminine: networks and territories

Les femmes dans les réseaux d'artistes

Women in artist networks

*  *  *

Publié le lundi 21 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Le groupe de recherche Création au féminin de l’université de Bourgogne se propose d’explorer la notion de réseau. La première journée d’étude, introduisant cette question, Les femmes dans les réseaux d’artistes, aura lieu le 29 novembre 2013 et sera consacrée à la place des femmes dans les réseaux artistiques des XIXe et XXe siècles. Elle sera interdisciplinaire (arts visuels, art de la performance, littérature, etc.) et internationale.

Annonce

Création au féminin, Territoires et réseaux, 29 novembre 2013, Université de Bourgogne

Présentation

Le groupe de recherche Création au féminin de l’université de Bourgogne se propose d’explorer la notion de réseau au cours des trois années à venir, avec, en fin de projet, la publication d’un recueil d’articles.

La première journée d’étude, Les femmes dans les réseaux d’artistes, aura lieu le 29 novembre 2013 et sera consacrée à la place des femmes dans les réseaux artistiques des dix-neuvième et vingtième siècles. Elle sera interdisciplinaire (arts visuels, art de la performance, littérature, etc.) et internationale.

Nous partirons de la définition usuelle du terme réseau : un ensemble d’éléments interconnectés, formé par ramification. Nous y ajouterons la potentialité de croissance par multiplications des ramifications que ce terme a aujourd’hui acquise.

 Au vus des époques concernées et de la variété des pratiques artistiques, nous essaierons de répondre à un certain nombre de questions fondamentales. En quoi le réseau est-il différent de l’institution officielle ou du groupe d’artistes ? En quoi se recoupent-ils ou se rejoignent-ils ? Jusqu’où peut-on appliquer ce terme aux regroupements d’artistes du dix-neuvième siècle ? En d’autres termes on s’interrogera sur ce qui fait réseau – la correspondance ? le club ? le salon ? –  et cela du  groupe initial à la constitution, voulue ou spontanée, d'un réseau.

Au centre de ce questionnement nous examinerons la place des femmes dans ces réseaux. Car le réseau – féminin ou mixte – dans lequel s’intègre une artiste modifie à la fois la création et la représentation qu’on a de l’artiste femme. L’analyse des formes de collaboration, partage et solidarité permettra de mettre en lumière le rôle qu’exercent les femmes au sein de ces réseaux ainsi que le rôle de ces associations dans l’évolution de la création et de la carrière des artistes femmes.

La question centrale étant de savoir si le réseau sert l’insertion dans – ou la résistance à – un monde artistique dont l’ouverture aux femmes était et est encore problématique, nous privilégierons l’étude des facteurs constitutifs de l’unité d’un réseau, dans leur capacité d’ouverture mais aussi d’exclusion pour les artistes perçus comme non conformes.

Propositions

Les propositions de communication (300 mots environ) sont à envoyer  à marianne.camus@u-bourgogne.fr

pour le 28 février 2013.

Elles seront examinées par le comité organisateur (Marianne Camus, Valérie Dupont, Valérie Morisson). Une réponse sera donnée en mai aux contributeurs.

Catégories

Lieux

  • Faculté des Lettres, - 2 bd Gabriel
    Dijon, France (21)

Dates

  • jeudi 28 février 2013

Mots-clés

  • réseau, création, femmes, club, salon, arts visuels, spectacle vivant, littérature, cinéma

Contacts

  • marianne camus
    courriel : marianne [dot] camus [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Valérie Morisson
    courriel : valeriemorisson [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Création au féminin : réseaux et territoires », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 21 janvier 2013, http://calenda.org/235627