AccueilPouvoirs de l’imagination. Approches historiques

Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques

Powers of the imagination. Historical approaches

*  *  *

Publié le vendredi 25 janvier 2013 par Élodie Faath

Résumé

La notion d’imagination est aujourd’hui considérée comme un objet d’étude à part entière, après avoir longtemps été discréditée par la recherche scientifique. Néanmoins, dans la littérature moderne et contemporaine, l’imagination est généralement présentée de manière négative, comme une faculté mentale susceptible de provoquer l’erreur, l’illusion ou le péché. Nous voudrions aller à l’encontre de cette conception en étudiant une tradition intellectuelle et pratique alternative et méconnue. Depuis les XIIe-XIIIe siècles jusqu’au début du XIXe siècle, des penseurs et des praticiens appartenant à des diverses disciplines, s’exprimant depuis des positions institutionnelles variées, ont soutenu l’idée que l’imagination possède de grands pouvoirs.

Annonce

Présentation

Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques.

Séminaire organisé à l’EHESS par Elizabeth Claire (chargée de recherche au CNRS), Béatrice Delaurenti (maître de conférences à l’EHESS), Roberto Poma (maître de conférences à l’Université Paris Est-Créteil), Koen Vermeir (chargé de recherche au CNRS)

La notion d’imagination est aujourd’hui considérée comme un objet d’étude à part entière, après avoir longtemps été discréditée par la recherche scientifique. Néanmoins, dans la littérature moderne et contemporaine, l’imagination est généralement présentée de manière négative, comme une faculté mentale susceptible de provoquer l’erreur, l’illusion ou le péché. Nous voudrions aller à l’encontre de cette conception en étudiant une tradition intellectuelle et pratique alternative et méconnue. Depuis les XIIe-XIIIe siècles jusqu’au début du XIXe siècle, des penseurs et des praticiens appartenant à des diverses disciplines, s’exprimant depuis des positions institutionnelles variées, ont soutenu l’idée que l’imagination possède de grands pouvoirs. Autour de ces textes, le séminaire fonctionnera comme un atelier et s’attachera à mettre en œuvre un travail collectif de discussion, d’analyse et de confrontation des sources sur la longue durée.

Programme

  • 9 novembre 2012 

Elizabeth Claire (CNRS), Béatrice Delaurenti (EHESS), Roberto Poma (UPEC) et Koen Vermeir (CNRS) : Introduction

  • 14 décembre 2012

Béatrice Delaurenti (EHESS) : Pourquoi bâiller fait bâiller ? Compassion et pouvoir de l’imagination (XIVe siècle)

  • 11 janvier 2013 

Aurélien Robert (CNRS) : Pouvoir de l’imagination et maladie d’amour (XIIIe-XIVe siècle)

  • 8 février 2013

Roberto Poma (UPEC) : Les pouvoirs thérapeutiques de l’imagination de Marsile Ficin à Oswald Croll

  • 8 mars 2013

Alice Vintenon (Paris 10-Nanterre) : Un ’Ficin français’ ? La fantaisie chez Symphorien Champier

  • 12 avril 2013

Koen Vermeir (CNRS) : La force de l’imagination sur autrui (XVIIe siècle)

  • 24 mai 2013

Elizabeth Claire (CNRS / CRH) : Imagination, art et contagion à l’aube du XIXe siècle : une rencontre entre médecine et danse

Lieux

  • EHESS, salle 5, 2e vendredi du mois, 13:00 – 15:00 - 105 bd Raspail
    Paris, France (75006)

Dates

  • vendredi 09 novembre 2012
  • vendredi 14 décembre 2012
  • vendredi 11 janvier 2013
  • vendredi 08 février 2013
  • vendredi 08 mars 2013
  • vendredi 12 avril 2013
  • vendredi 24 mai 2013

Mots-clés

  • imagination, force de l'imagination, histoire culturelle, histoire de la médecine, UMR 7219, laboratoire SPHERE

Contacts

  • Koen Vermeir
    courriel : koen [dot] vermeir [at] paris7 [dot] jussieu [dot] fr

Source de l'information

  • Nadine Fachard
    courriel : nad [dot] fachard [at] univ-paris-diderot [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pouvoirs de l’imagination. Approches historiques », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 25 janvier 2013, http://calenda.org/236817