AccueilL’échange architectural : Europe et Extrême-Orient (1550-1950)

*  *  *

Publié le vendredi 01 février 2013 par Élodie Faath

Résumé

Ce colloque international sera l’occasion d’examiner la question des échanges opérés dans le domaine architectural entre Europe et Extrême-Orient au cours de la période 1550-1950. A priori, on peut supposer que, s’agissant de deux mondes éloignés, et entrés tardivement en contact direct et régulier, l’identification de ce qui est échangé devrait s’en trouver facilitée. Pourtant, s’il semble évident de reconnaître une forteresse néerlandaise en Indonésie, des églises jésuites en Chine, une pagode chinoise en Angleterre, ou un pavillon de thé japonais en France, il est difficile d’analyser ce qui s’est passé chaque fois, ce qui a été transmis ou emprunté, et comment cet échange a pu se produire et avoir lieu. Il est donc nécessaire de procéder à une enquête portant à la fois sur les causes et le contenu de l’échange.

Annonce

Présentation

Ce colloque international sera l’occasion d’examiner la question des échanges opérés dans le domaine architectural entre Europe et Extrême-Orient au cours de la période 1550-1950. A priori, on peut supposer que, s’agissant de deux mondes éloignés, et entrés tardivement en contact direct et régulier, l’identification de ce qui est échangé devrait s’en trouver facilitée. Pourtant, s’il semble évident de reconnaître une forteresse néerlandaise en Indonésie, des églises jésuites en Chine, une pagode chinoise en Angleterre, ou un pavillon de thé japonais en France, il est difficile d’analyser ce qui s’est passé chaque fois, ce qui a été transmis ou emprunté, et comment cet échange a pu se produire et avoir lieu. Il est donc nécessaire de procéder à une enquête portant à la fois sur les causes et le contenu de l’échange.

Les charpentiers japonais qui bâtissent au début de l’ère Meiji les premiers édifices de style victorien n’ont qu’une connaissance très limitée, sur les plans technique ou théorique, de l’architecture européenne ; ils édifient en s’inspirant de dessins ou de photographies, parfois sous la conduite de maîtres d’œuvre européens, puis sous celle d’ingénieurs ou d’architectes japonais formés en Occident ou dans l’archipel. Cet exemple appelle à s’interroger sur les causes de l’échange, en distinguant les facteurs historiques et les vecteurs qui l’ont favorisé : rôle particulier de certains acteurs ou passeurs, transmission des savoirs, des savoir-faire et des techniques par la parole, le texte ou l’image, formation aux divers métiers concernés,  importation d’outils, de matériaux ou de personnels, etc. Parallèlement, il s’agit de préciser sur quoi porte l’échange, car la transmission des modèles n’est jamais intégrale : les bâtisseurs visent tantôt à reproduire des formes, tantôt à retrouver des fonctions. Les modèles font souvent l’objet d’adaptations et de réappropriations. Ce colloque permettra de rapprocher et confronter diverses études de cas, et de transcender les habituels découpages chronologiques et géographiques, qui tendent à fausser notre interprétation de l’échange architectural et de ses mécanismes.

Programme

Jeudi 21 février 2013

9h30 Ouverture / Opening

Antoinette Le Normand-Romain – directeur général de l’Institut national d’histoire de l’art

9h40 Introduction

  • Jean-Sébastien Cluzel : maître de conférences, Art et archéologie de l’Extrême-Orient, université Paris-Sorbonne, Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS)
  • Antoine Gournay : professeur, Art et archéologie de l’Extrême-Orient, université Paris-Sorbonne, Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne
  • Nathalie Lanc ret : directeur de recherche au CNRS, directeur de l’UMR Architecture Urbanistique Société : Savoirs Enseignement Recherche (UMR AUSser), Institut Parisien de Recherche Architecture Urbanistique Société (IPRAUS), Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville (ENSA Paris-Belleville)

Session 1 – Contacts et impacts – Présidence : Antoine Gournay

  • 10h : Les premières images de l’architecture occidentale au Japon / The First Images of Western Architecture in Japan, Nishida Masatsugu, professeur, Kyoto Institute of Technology

10h45 Pause

  • 11h15 : La concession française de Shanghai : passé-présent / Shanghai French Concession: Past and Now, Wu Jiang, professeur, vice-président de l’université Tongji, Shanghai
  • 12h Indochine-France, éminent creuset de la fabrique interculturelle de l’architecture / Indochina-France, Eminent Cultural Melting Pot for Architecture, Christian Pedelahore de Loddis, professeur, École nationale supérieure d’architecture de Paris-la-Villette (ENSAPLV), groupe de recherche Architecture Histoire Techniques Territoires Patrimoines (AHTTEP)

12h45 Pause

Session 2 – Acteurs et vecteurs – Présidence : Nathalie Lancret

  • 14h15 : Les sultans bâtisseurs et l’entrée des types architecturaux chinois et européens à Java (XVIIe-XIXe siècles) / The Sultans Builders and the Entry of Chinese and European Architectural Types in Java (17th-19th centuries), Hélène Njoto, doctorante, Ecole des hautes études en sciences sociales, EHESS CASE
  • 15h : Gothique ou chinoise, missionnaire ou inculturée ? Les paradoxes de l’architecture catholique en Chine au XXe siècle / Gothic or Chinese, Missionary or Indigenized? The Paradoxes of Twentieth-Century Catholic Architecture in China, Thomas Coomans, professeur, Department of Architecture, Urbanism and Planning, Raymond Lemaire International Centre for Conservation, University of Leuven

15h45 Pause

  • 16h15 : L’importation de l’architecture européenne et l’artisanat traditionnel au Japon (1850-1910) / The Import of European Architecture and Traditional Craftsmanship in Japan (1850-1910), Fujii Keisuke, professeur, The University of Tokyo
  • 17h : Enquête et impact : les travaux de Johannes Prip-Møller en Chine au début du XXe siècle / Investigation and Impact: The Works of Johannes Prip-Møller in China in Early 20th Century, Ho Puay-peng, professeur and Director, School of Architecture, The Chinese University of Hong Kong

17h45 Discussion

Vendredi 22 février 2013

Session 3 – Transmissions et interprétations – Présidence : Inaga Shigemi, professeur, International Research Center For Japanese Studies, Kyôto

9h30

  • Nakamura Jumpei, premier architecte japonais diplômé de l’Ecole des Beaux-arts de Paris – Art-déco français et classique japonais
  • J. Nakamura, The First Japanese Architect Graduating from the Ecole des Beaux-arts of Paris – French Art Deco and Japanese classic
  • Yoshida Koichi, professeur, Yokohama National University

 

  • 10h15 : La Pérégrination vers (dans et de) l’Ouest entre 1919 et 1992 de l’architecte et artiste chinois, Liu Jipiao / The Peregrination to (into and from) the West between 1919 and 1992 of the Chinese Architect-Artist Liu JipiaoJeffrey W. Cody, Senior Project Specialist, Getty Conservation Institute, Los Angeles

11h Pause

  • 11h30 : Bâtir la Shanghai moderne – Les dessins d’Alexandre Léonard, Paul Veysseyre et Arthur Kruze architectes à Shanghai dans les années 1920-1930 / Building a Shanghai Modern – The Design Practice of A. Leonard, P. Veysseyre and A. Kruze Architects in Shanghai in 1920s-30sLu Yongyi, professeur, collège d’architecture et d’urbanisme, université Tongji, Shanghai

12h15 Pause

Session 4 – Réalisations et réappropriations – Présidence : Jean-Sébastien Cluzel

  • 13h45 : Architectures du contact en Asie du Sud-Est à travers l’exemple vietnamien / Architecture of Contact in Southeast Asia through the Vietnamese ExampleCaroline Herbelin, maître de conférences, université Toulouse 2-le Mirail
  • 14h30 : L’architecture de style japonais en Europe – les pavillons du musée Albert Kahn / Japanese-style Architecture in Europe – The pavilions of Albert Kahn-Museum, Yagasaki Zentarô, professeur, Kyoto Institute of Technology

15h15 Pause

16h15 Table ronde – Présidence : Inaga Shigemi

18h Conclusion

Lieux

  • 6 rue des Petits-Champs, Galerie Colbert, auditorium - 2 rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • jeudi 21 février 2013
  • vendredi 22 février 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire, architecture, archéologie, art, urbanisme, échange

Contacts

  • Jean-Sébastien Cluzel
    courriel : jean-sebastien [dot] cluzel [at] paris-sorbonne [dot] fr

Source de l'information

  • Jean-Sébastien Cluzel
    courriel : jean-sebastien [dot] cluzel [at] paris-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’échange architectural : Europe et Extrême-Orient (1550-1950) », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 01 février 2013, http://calenda.org/237755