AccueilCosmopolitisme impérial ?

Cosmopolitisme impérial ?

Imperial cosmopolitanism

Circulations et structurations des mondes hispaniques (XVIe-XVIIIe siècle)

Circulation and structuration in the Hispanic world (16th-18th centuries)

*  *  *

Publié le vendredi 08 février 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Comment une monarchie d’Ancien Régime, aux dimensions planétaires, s’est-elle maintenue pendant plus de trois siècles ? Un faisceau de réponses est à rechercher dans une forme de « cosmopolitisme impérial ». Les sujets de la monarchie hispanique prennent conscience de l’éventail des possibilités sociales offertes par l’empire : un militaire, un administrateur ou un commerçant peut construire sa carrière de Naples à Anvers, de Legazpi à Manille. La religion constitue l’autre ingrédient qui cimente les membres dispersés et éloignés de cette monarchie composite ou polycentrique. Loin de l’idée de donner une vision irénique ou tolérante de la domination espagnole sur plusieurs continents, la journée du 12 avril cherche à décrypter la complexité des mécanismes politiques, sociaux et culturels qui structurent, tant bien que mal, la monarchie hispanique.

Annonce

Présentation

Au début de l’époque moderne, la monarchie hispanique acquiert des dimensions planétaires. Le pouvoir des Rois catholiques s’étend, à la fin du XVIe siècle, des Pays-Bas aux Philippines en passant par Naples, Mexico et Lima. La nature de cet ensemble politique et social inédit fait l’objet de travaux et de débats qui dépassent la cadre de l’histoire de l’Espagne : histoire connectée, sociologie des acteurs, analyse des réseaux sociaux, histoire des circulations et des transferts culturels sont aujourd’hui mobilisées. La communauté scientifique s’interroge : comment une monarchie d’Ancien Régime, aux dimensions planétaires, s’est-elle maintenue pendant plus de trois siècles ? Un faisceau de réponses est à rechercher dans une forme de « cosmopolitisme impérial ».

Les sujets de la monarchie prennent conscience de l’éventail des possibilités sociales offertes par l’empire : un militaire, un administrateur ou un commerçant peut construire sa carrière de Naples à Anvers, de Legazpi à Manille. Les postes et les honneurs distribués par le roi depuis son Alcazar de Madrid affermissent la fidélité des sujets en quête de promotion sociale. La religion constitue l’autre ingrédient qui cimente les membres dispersés et éloignés de cette monarchie composite ou polycentrique. Cette « mobilisation ibérique » (S. Gruzinski) n’est pas unilatérale et verticale ; le pouvoir monarchique, incapable de tout contrôler, fait souvent preuve de souplesse (parfois contre son gré) : il négocie et concède privilèges et libertés aux élites locales (non sans provoquer crises et tensions).

Les cultures politiques, sociales et religieuses locales interagissent à diverses échelles pour donner des nouveautés qui circulent dans l’empire en même temps que les hommes. Loin de l’idée de donner une vision irénique ou tolérante de la domination espagnole sur plusieurs continents, la journée du 12 avril cherche à décrypter la complexité des mécanismes politiques, sociaux et culturels qui structurent, tant bien que mal, la monarchie hispanique.

Programme

Cosmopolitisme impérial ? Circulations et structurations des mondes hispaniques (16e-18e siècle)

12 avril 2013 – MDR salle A306, 9h30-16h30

Framespa, thématique 4. Orgs. M. Bertrand, G. Gaudin.

9h30 Introduction

  • 10h : Thomas Calvo (Colegio de Michoacán – Mexique), Les relaciones de sucesos dans la Monarchie : Philippines et Caraïbes (1638)
  • 11 h : Paulina Machuca (Colegio de Michoacán – Mexique), Le Santo Niño de Cebu dans la région du Guerrero : un culte philippin au Mexique au XVIIIe s.

12h30 : Pause déjeuner

  • 14h Susana Truchuelo (Université de Cantabrie - Espagne), Discours politiques et relations de pouvoir dans la Monarchie hispanique : le cas basque (XVIe-XVIIe siècles)
  • 15h : Guillaume Gaudin (Framespa), Juan Díez de la Calle vs. Antonio Vázquez de Espinosa : deux représentations de l’espace hispano-américain au service de la monarchie  (XVIIe s.)

16h30 : fin

Catégories

Lieux

  • Maison de la Recherche - salle A306 - 5, allées Antonio-Machado
    Toulouse, France (31)

Dates

  • vendredi 12 avril 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Empire espagnol, circulations, Amérique, Espagne, Philippines, structurations politique et sociale

Contacts

  • Guillaume Gaudin
    courriel : guillaume [dot] gaudin [at] univ-tlse2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Guillaume Gaudin
    courriel : guillaume [dot] gaudin [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cosmopolitisme impérial ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 08 février 2013, http://calenda.org/238163