AccueilFrontières et migrations

Frontières et migrations

Borders and migrations

Revue Hommes & Migrations

Hommes & Migrations journal

*  *  *

Publié le mardi 05 mars 2013 par Elsa Zotian

Résumé

La réalité des frontières semble s’être inversée : alors que les États contrôlaient leurs frontières en les fermant de l’intérieur, le droit de sortie s’est généralisé mais le droit d’entrer ailleurs est devenu de plus en difficile pour les deux tiers de la population de la planète. Ces frontières sont multiples, ayant chacune leur logique, leur efficacité et leur périmètres : imaginaires, imaginées et mises en œuvre avec la chute du « rideau de fer », dans le cadre de l’Europe de Schengen, contrôlée par Frontex, documentée par Eurodac. La logique des murs, des camps, des centres de rétention et des zones d’attente, concrétise la manière dont l’Autre est appréhendé dans les représentations et au quotidien. Ce dossier, à paraître dans la revue Hommes & Migrations en novembre 2013, va explorer, dans une vision géopolitique la plus large possible, ces frontières emblématiques pour en analyser les modes opératoires et les conséquences sur les territoires et les populations concernées, en revisitant la souveraineté nationale, les politiques publiques et les relations internationales.

Annonce

Argumentaire

Depuis les années 1990, la réalité des frontières semble s’être inversée puisque l’on est passé d’un monde où les Etats contrôlaient leurs frontières en les fermant de l’intérieur à un monde où le droit de sortie s’est généralisé mais où le droit d’entrer ailleurs est devenu de plus en difficile pour les deux tiers de la population de la planète. Cette nouvelle situation nous incite à réfléchir à la question du droit à la mobilité comme droit de l’homme pour le XXIème siècle et aux rôles actuellement dévolus aux frontières. Car ces frontières semblent de nos jours être multiples, ayant chacune leur logique, leur efficacité et leur périmètres : imaginaires,  imaginées  et mises en œuvre avec la chute du « rideau de fer », par exemple celles entre l’Occident et l’Islam, Schengen (les visas), Frontex (la mise en commun des polices européennes avec des instruments militarisés), les frontières technologiques (empreintes digitales d’Eurodac), les murs, les camps, centres de rétention et zones d’attente, l’Autre dans les représentations et au quotidien, dans l’immigration et l’exclusion urbaine etc.

Ce dossier se propose d’explorer dans une vision géopolitique la plus large possible certaines de ces frontières emblématiques : en mer méditerranée (avec les îles de Malte, de Lampedusa, le détroit de Gibraltar et le passage par les Canaries, l’enclave espagnole de Ceuta-Melilla), entre les  Etats-Unis et  le Mexique, entre Russie et Chine, entre Israéliens et Palestiniens, entre l’Inde et le Bangladesh, parfois encore au loin (Mayotte/ Comores, Guyane/ Brésil et Suriname) et à distance (externalisation des frontières avec les accords bi et multilatéraux de réadmission des sans papiers dans les pays de départ et de transit) pour en analyser les modes opératoires et les conséquences sur les territoires et les populations concernées, mais aussi en termes de souveraineté nationale et de politiques publiques ou relations internationales.

Une attention sera portée si possible sur les frontières propres à l’Europe : anciennes et nouvelles frontières entre nationaux et étrangers, entre Européens et non Européens, elles concernent la gestion des visas (cartes), les réseaux de passeurs, les réalités des sans papiers, des harragas, du trafic (trabendo, prostitution). Certaines frontières se sont ouvertes, à l’est, d’autres se sont fermées, au sud. Des articles pourront évoquer les questions d’hommes-frontières du passé et du présent : passeurs, contrebandiers, douaniers, réfugiés, apatrides, nomades, binationaux, migrants pendulaires, saisonniers, frontaliers, touristes, ou bien analyser le rôle de villes-frontières : Berlin (mur), Istanbul,  Marseille, Le Havre, Kaliningrad etc.

La situation de la France avec la succession de politiques de fermeture et d’ouverture des frontières, sur le territoire et à distance (une quinzaine d’accords bilatéraux de reconductions à la frontière avec les pays du sud), des centres d’accueil mais aussi de rétention (Arenc au début des années 1980, Sangatte fermé en 2003, la « jungle «  de Calais, rasée en 2009, Vintimille et le passage des Tunisiens en 2011 ) sera ainsi replacée dans un contexte plus large. Les représentations des frontières dans l’imaginaire français, dans leur grande diversité pourront également faire l’objet de propositions de texte pour déceler la complexité des relations qui nous lie avec les étrangers, symboles de la peur de l’invasion mais aussi levier d’une mobilisation associative qui ne faiblit pas sur plusieurs décennies.

Ce dossier sert d’ouvrage d’exploration scientifique dans la conception d’une exposition programmée par la Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration sous la direction de Catherine Wihtol de Wenden et de Yvan Gastaut et prévue en 2015.

Conditions de soumission

Tout est détaillé sur cette page de notre site : http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=5293

Les propositions d’articles ( résumé de 1000 signes, plan d’article et court CV de l’auteur – titre, organisme et publication dans le domaine couvert par l’article –) sont à envoyer  à la rédaction de la revue marie.poinsot@histoire-immigration.fr et copie à hetm@histoire-immigration.fr)

avant le 30 mai 2013

La rédaction informera les auteurs dans le courant du mois de juin. Les textes définitifs (30000 signes maximum) seront attendus au plus tard le 5 juillet  2013.

Calendrier

  • Date de remise des propositions : 30 mai 2013
  • Date d’envoi des articles : 05 juillet 2013
  • Date prévisionnelle de parution : fin novembre 2013

Responsables scientifiques

Les propositions d'article seront évaluées par les coordinateurs scientifiques du numéro :

  • Catherine Wihtol de Wenden. Juriste, politologue et sociologue, Directrice de recherche au CNRS-Ceri (Centre d'études et de recherches internationales).
  • Yvan Gastaut, Historien de l’époque contemporaine (XIXème-XXIème siècles), Maître de conférences à l’université de Nice Sophia Antipolis, UFR STAPS.

Dates

  • jeudi 30 mai 2013

Mots-clés

  • migrations, territoires, frontières, Europe, politique de fermeture, politique d'ouverture, frontières imaginaires, géopolitique, frontières emblématiques

Contacts

  • Karima Dekiouk
    courriel : karima [dot] dekouk [at] palais-portedoree [dot] fr

Source de l'information

  • Karima Dekiouk
    courriel : karima [dot] dekouk [at] palais-portedoree [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Frontières et migrations », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 05 mars 2013, http://calenda.org/240251