AccueilMicro récits de l'Antiquité et écriture de l'histoire à la Renaissance

Micro récits de l'Antiquité et écriture de l'histoire à la Renaissance

Micro narratives from Antiquity and the writing of history in the Renaissance

*  *  *

Publié le mardi 26 février 2013 par Elsa Zotian

Résumé

À travers la notion de « micro récits », il s’agit de mesurer la part qu’ont pu prendre la lecture et l’imitation des historiens de l’Antiquité à l’élaboration d’une nouvelle manière d’écrire et de penser l’histoire au XVIe siècle.

Annonce

Présentation

À travers la notion de « micro récits », il s’agit de mesurer la part qu’ont pu prendre la lecture et l’imitation des historiens de l’Antiquité à l’élaboration d’une nouvelle manière d’écrire et de penser l’histoire au XVIe siècle.

Dans cette perspective, on envisagera d’abord le préfixe « micro » en termes formels : le « micro récit » sera alors considéré comme une séquence narrative brève pris dans un ensemble plus vaste auquel elle est arrachée pour être intégrée dans un autre texte. Ce phénomène de transplantation conduira à s’interroger sur les conditions de possibilité de cette extraction, sur les modalités d’insertion dans le texte second, sur l’assimilation de cette « pièce rapportée » ou au contraire sur le maintien de son hétérogénéité. On privilégiera les phénomènes de discontinuité, de digression, tout ce qui constituera ces micro récits en « zones troubles » rompant le fil d’une histoire téléologique. La narrativité saisie dans sa brièveté sera dès lors envisagée comme un élément moins de cohérence que de démantèlement, ce qui pourrait permettre de penser la place faite à la contingence, au hasard dans l’écriture de l’histoire.

Par ailleurs, le préfixe « micro » pourra être pensé en relation avec le « contenu » des récits. On se rapprochera alors des notions, non théorisées au XVIe siècle, d’anecdote et de fait divers. L’étude en ces termes de la réception de l’Antiquité pourra dès lors être mise en relation avec les concepts de « micro histoire » et d’ « exceptionnel normal » (Carlo Ginzburg). On sera alors conduit à se demander en quels termes les humanistes pouvaient penser la notion moderne d’événement, comment ils articulent, en se démarquant peut-être des Anciens, le public et le privé, quelle place ils accordent à ce qui pourrait sembler n’être que des accidents.

Programme

Mercredi 13 mars

9h 30 : Ouverture du colloque et introduction

1ère session : Enjeux politiques des micro-récits antiques dans l’écriture de l’histoire en France et en Italie.

Présidence : Alice Vintenon

  • 10h00 : Sabrina Ferrara : « L’appropriation narrative de l’Antiquité entre politique et histoire : le cas de Matteo Palmieri »
  • 10h30 Laurence Boulègue : « De la philosophie morale à la philosophie politique dans la première moitié du XVI° siècle en Italie. Les récits historiques dans les traités d’A. Nifo et F. Robortello »

11h00 : discussion

11h15 : Pause

  • 11h30 : Adeline Desbois : « Récit et stratégie argumentative : Les Antiquités gauloises d’Estienne Pasquier »

12h00 : Discussion

12h 15 : Pause déjeuner

2ème session : Micro-récits et réflexions sur l’écriture de l’histoire (I)

Présidence : Laurence Boulègue

  • 14h30 : Mathieu de la Gorce : « La décontextualisation dans le micro-récit : faiblesse ou atout pour dire l’histoire ? Le cas de L’Apologie pour Hérodote (H. Estienne, 1566) »
  • 15h00 Alice Vintenon : « Les Petites fadaises des historiens : fonctions de la brièveté des exemples dans la critique lucianesque des mensonges des historiens à la Renaissance »

15 h30 : Discussion

15h45 : Pause

  • 16h00 Bérengère Basset « Amyot et les “pièces décousues” de Plutarque : traitement des digressions dans la traduction des Vies »

16h30 Discussion

Jeudi 14 mars

3ème session : Micro-récits et réflexions sur l’écriture de l’histoire (II)

Présidence : Pascal Payen

  • 9h00 Guilhem de Corbier : « L’utilisation des événements de l’Antiquité dans les écrits d’histoire de la Popelinière »
  • 10h00 Mawy Bouchard « ‘Que les grands esprits et les gens de bien se cherchent’ - Tacite, Salluste et Les Advis de Marie de Gournay »

10h30 Discussion

10h45 Pause

4ème session : Autour de Montaigne

Présidence : Daniel Ménager

  • 11 h 00 : Olivier Guerrier : « Retour sur la controverse Bodin/ Montaigne autour de Plutarque »
  • 11h 30 : Philippe Delajarte : « Antiquité et histoire sérielle au XVIe siècle : Machiavel, Le Roy, Montaigne »

11h 45 : Discussion

12h : Pause déjeuner

5ème session : Fécondité des micro-récits antiques : les micro-récits aux frontières de l’écriture de l’histoire

Présidence : Mawy Bouchard

  • 14h 00 : Daniel Ménager : « Petit faits divers : l’incognito du prince »
  • 14h 30 : Pascale Chiron : « micro-récits historiques au service de dame Fortune ».

15h Discussion

15h 15 Pause

  • 15h 30 : Thibault Catel : « Nouveauté et singularité dans les Histoires Tragiques de nostre temps de Rosset : “exemples sans exemples” ou antiques “faits divers” ? ».

16h 00 : Discussion

16h 15 : Clôture du colloque

Lieux

  • salle D 29 Maison de la Recherche - Université Toulouse 2-Le Mirail
    Toulouse, France (31)

Dates

  • mercredi 13 mars 2013
  • jeudi 14 mars 2013

Mots-clés

  • micro récits, Antiquité, Renaissance

Contacts

  • Bérengère Basset
    courriel : basset [dot] berengere [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Bérengère Basset
    courriel : basset [dot] berengere [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Micro récits de l'Antiquité et écriture de l'histoire à la Renaissance », Colloque, Calenda, Publié le mardi 26 février 2013, http://calenda.org/240256