AccueilLes intermittences du sujet

Les intermittences du sujet

Écritures de soi et discontinu (1913-2013)

*  *  *

Publié le vendredi 01 mars 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Cent ans après la publication de la Recherche du temps perdu, qu’en est-il, sinon des intermittences du cœur, du moins des intermittences du sujet, dans ces nouvelles écritures de soi ? Tandis que s’effacent les genres littéraires, des formes et des thèmes émergent en écho à des préoccupations esthétiques, éthiques aussi bien que scientifiques ou philosophiques. Penser l’écriture autobiographique aujourd’hui ne nécessite-t-il pas de dépasser le cadre du genre, voire la polémique déjà vieille de l’autofiction ?

Annonce

Présentation

Cent ans après la publication de la Recherche du temps perdu, qu’en est-il, sinon des intermittences du cœur , du moins , des intermittences du sujet, dans ces nouvelles écritures de soi ? Tandis que s’effacent les genres littéraires, des formes et des thèmes émergent en écho à des préoccupations esthétiques, éthiques aussi bien que scientifiques ou philosophiques. Penser l’écriture autobiographique aujourd’hui ne nécessite-t-il pas de dépasser le cadre du genre, voire la polémique déjà vieille de l’autofiction ? Cette question s’est imposée logiquement à nous depuis le colloque sur Serge Doubrovsky (UHA, 2008) et sur l’Invention de soi (UPEC, 2009) : à être interrogée à la lumière de notions plus larges, au croisement des sciences dures, des sciences humaines , des arts, et des langues, l’écriture de soi gagne en perspectives qui valorisent sa singularité et sa nécessité. La notion de discontinu, qui concerne tous les champs disciplinaires et caractérise l’époque moderne, nous semble susceptible d’apporter des éclairages nouveaux sur les écritures du sujet, telles que nous invite à les penser Paul Ricoeur. Au-delà des cloisonnements théoriques, ce colloque s’interrogera sur les mouvements, les œuvres ou les auteurs des XXe et XXIe siècles qui, de loin ou de près, témoignent d’une interrogation du sujet sur lui-même et sur son écriture, qu’il la pratique ou la pense sur le mode de la rupture, de la recomposition, ou de l’entre-deux. La réflexion s’articulera autour de quatre axes majeurs : identités et enjeux du discontinu aux XXe s. et XXIe s. , « Intermittences proustiennes » à l’épreuve du siècle , allers et allers et retours entre arts et écriture de soi , poétique du discontinu dans quelques écritures significatives en France et en Europe .

Contacts : intermittencesdusujet@yahoo.frjouanny@u-pec.frjeanyves.guerin@univ-paris3.fr

Programme

Jeudi 21 mars

UPEC - Salle des thèses - 13h15-18h00

13h15 - Accueil des participants et discours de bienvenue.

Première session - première partie : Le discontinu en questions

14h15 - Table ronde animée par Claude Burgelin avec :

  • Michel Jemming (Architecte, Strasbourg),
  • Jérôme Baray (Géographe, UPEC),
  • Jean-Robert Jouanny (Conseiller au Tribunal administratif de Paris),
  • Gisèle Weigel (Directrice de conservatoire, chef d’orchestre),
  • Pierre Isenmann (Psychanalyste, Strasbourg),
  • Martine Lévy (Editrice d’oeuvres autobiographiques, La Cause des livres)

15h45 - Discussion et pause

Première session – deuxième partie : Discontinu et subjectivation

Présidence: Monique Castillo (UPEC)

  • 16h15 - Artous-Bouvet Guillaume (Université Paris VIII-Saint-Denis) : Des subjectivations littéraires.
  • 16h40 - Lorenzini Daniele (UPEC/La Sapienza, Roma) : Expériences de l’écriture chez Michel Foucault, entre maîtrise de soi et de-subjectivation

17h00 - Discussion

Fin de la première journée vers 18h00

20h30 - Spectacle au Théâtre National de Chaillot

Seul de W.Mouawad (pour ceux qui se sont préalablement inscrits)

Vendredi 22 mars

UPEC - Salle des thèses - 09h15-17h30

Deuxième session : Jalons littéraires et théâtraux du discontinu

Présidence: Jeanyves Guérin (Paris 3)

  • 09h15 - Chaudier Stéphane (Université Jean Monnet, Saint-Etienne) : Continuités ou discontinuités ? Les intermittences proustiennes.
  • 09h40 - Wittmann Jean-Michel (Université de Lorraine) : Gide entre décadence et organicisme ou l’oeuvre à l’épreuve de la mobilité du moi.
  • 10h05 - Lécroart Pascal (Université de Franche-Comté) : Discontinuité du sujet et continu du rythme dans Partage de Midi de Paul Claudel

10h30 - Discussion et pause

  • 11h00 - Lemesle Audrey (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle) : Du Solitaire à Ce Formidable bordel ! d’Eugène Ionesco : repenser la distance.
  • 11h25 - Cambier Agnès (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle) : Seul en scène : le sujet et ses doubles dans le solo théâtral.

11h50 - Discussion et débat sur le spectacle de W. Mouawad

12h30 Buffet-déjeuner

Troisième session : Le discontinu à l’épreuve des genres

Présidence: Anne Roche (Aix-Marseille)

  • 14h00 - Burgelin Claude (Université Lyon 2) : Le Parcours entre scènes et genres de Camille de Toledo.
  • 14h25 - Montémont Véronique (Université de Lorraine, ATILF/CNRS) : Abécédaires de soi.
  • 14h50 - Roche Roger-Yves (Université Lyon 2) : Entre les mots et les photos: Le sujet intermittent.

15h15 - Discussion et pause

Quatrième session – première partie : Poétiques singulières

Présidence: Marie-Emmanuelle Plagnol (UPEC)

  • 15h45 - Rapak Waclaw (Université Jagellone, Cracovie) : Voies, voix et rythmes de Henri Michaux.
  • 16h10 - Heck Maryline (Université François Rabelais, Tours) : Le Condottiere de Perec , fragment d’une autobiographie intermittente.

16h30 Discussion

Fin de la deuxième journée vers 17h30

Samedi 23 mars

Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 - Maison de la Recherche - Salle extérieure - 09h15 -16h00

Quatrième session – deuxième partie : Poétiques singulières et mises en question du genre autobiographique

Présidence: Philippe Lejeune

  • 09h15 - Viollet Catherine (ITEM CNRS-ENS, Paris) : Strates temporelles, strates matérielles dans l’écriture de Violette Leduc
  • 09h40 - Roche Anne (Université d’Aix en Provence) : « Ce qui naît, ce qui bouge » : généalogies incertaines et formation du sujet chez Arno Bertina .
  • 10h05 - Pavis Marie-Christine (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) : Ces auteurs contemporains qui nous obligent à repenser le pacte autobiographique

10h30 - Discussion et pause

Cinquième session – première partie : Au croisement des genres et des arts

Présidence: Philippe Weigel (UHA - Mulhouse)

  • 11h00 - Mauffrey Nathalie (Université Paris 7 Paris-Diderot (CERILAC) : Bricol’ et récup’ : de l’aut(r/o)portrait chez Agnès Varda
  • 11h25 - Nachtergael Magali (Université Paris Nord USPC - CENEL Pleiade) : Le sujet exposé : du bricolage mythopoïétique à la réflexivité théorique (de C.Boltanski à J.-L.Nancy)
  • 11h50 - Goursat Juliette (EHESS) : Les discontinuités du sujet dans l’autobiographie filmée : Tarnation au prisme de la pensée ricoeurienne

12h15 - Discussion

Déjeuner

Cinquième session – deuxième partie : Eclats d’identité

Présidence: Sylvie Jouanny (UPEC)

  • 14h00 - Orlandi Sibylle (Université Lyon 2) : Déconstruire la conception naturaliste du sujet : la démarche poétique et plastique de Ghérasim Luca
  • 14h25 - Decout Maxime (ALITHILA, Université Lille 3) : Alain Fleischer et l’écriture du dibbuk
  • 14h50 - Ausoni Alain (Université de Lausanne) : En d’autres mots : autobiographie translingue et discontinu

15h15 - Discussion          

Fin de la journée vers 16h00

Comité d’organisation

  • Sylvie Jouanny et Elisabeth Le Corre (UPEC, Lettres Idées Savoirs , EA 4395) ;
  • Jean-Yves Guérin (Université Sorbonne Nouvelle-Paris3, Écritures de la modernité , EA 4400) ;
  • Philippe Weigel, et Frédérique Toudoire-Surlapierre (UHA, Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes, ILLE, EA 4363 ).

Comité scientifique

  • Claude Burgelin,
  • Jeanyves Guérin,
  • Jacques Lecarme,
  • Philippe Lejeune.

Lieux

  • Université Paris-Est Créteil, Bâtiment P, salle des thèses - 61 avenue du Général de Gaulle
    Créteil, France (94)
  • Université Paris 3, Maison de la Recherche, salle extérieure - 4 rue des Irlandais
    Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 21 mars 2013
  • vendredi 22 février 2013
  • samedi 23 février 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • intermittences, discontinu, genres, poésie, arts, littérature

Source de l'information

  • nadia ladjimi
    courriel : nadia [dot] ladjimi [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les intermittences du sujet », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 01 mars 2013, http://calenda.org/240645