AccueilLes intermittences du sujet

Les intermittences du sujet

The intermittences of the subject

Écritures de soi et discontinu (1913-2013)

Writings of self and discontinuous (1913-2013)

*  *  *

Publié le lundi 04 mars 2013 par Élodie Faath

Résumé

Ce colloque s’interrogera sur les mouvements, les œuvres ou les auteurs des XXe et XXIe siècles qui, de loin ou de près, témoignent d’une interrogation du sujet sur lui-même et sur son écriture, qu’il la pratique ou la pense sur le mode de la rupture, de la recomposition, ou de l’entre-deux. La réflexion s’articulera autour de quatre axes majeurs : identités et enjeux du discontinu aux XXe et XXIe siècles ; « Intermittences proustiennes » à l’épreuve du siècle ; allers et allers et retours entre arts et écriture de soi ; poétique du discontinu dans quelques écritures significatives en France et en Europe.

Annonce

Présentation

Cent ans après la publication de la Recherche du temps perdu, qu’en est-il, sinon des intermittences du cœur, du moins, des intermittences du sujet, dans ces nouvelles écritures de soi ? Tandis que s’effacent les genres littéraires, des formes et des thèmes émergent en écho à des préoccupations esthétiques, éthiques aussi bien que scientifiques ou philosophiques. Penser l’écriture autobiographique aujourd’hui ne nécessite-t-il pas de dépasser le cadre du genre, voire la polémique déjà vieille de l’autofiction ? Cette question s’est imposée logiquement à nous depuis le colloque sur Serge Doubrovsky (UHA, 2008) et sur l’Invention de soi (UPEC, 2009) : à être interrogée à la lumière de notions plus larges, au croisement des sciences dures, des sciences humaines , des arts, et des langues, l’écriture de soi gagne en perspectives qui valorisent sa singularité et sa nécessité. La notion de discontinu, qui concerne tous les champs disciplinaires et caractérise l’époque moderne, nous semble susceptible d’apporter des éclairages nouveaux sur les écritures du sujet, telles que nous invite à les penser Paul Ricoeur. Au-delà des cloisonnements théoriques, ce colloque s’interrogera sur les mouvements, les œuvres ou les auteurs des XXe et XXIe siècles qui, de loin ou de près, témoignent d’une interrogation du sujet sur lui-même et sur son écriture, qu’il la pratique ou la pense sur le mode de la rupture, de la recomposition, ou de l’entre-deux. La réflexion s’articulera autour de quatre axes majeurs : identités et enjeux du discontinu aux XXe et XXIe ; « Intermittences proustiennes » à l’épreuve du siècle ; allers et allers et retours entre arts et écriture de soi ; poétique du discontinu dans quelques écritures significatives en France et en Europe.

Programme

Jeudi 4 avril - 14h-18h

13h30 - Accueil des participants et discours de bienvenue
14h00 - Discours officiel
14h15 - Synthèse des premières trois journées du colloque à l’Université de Paris-Est Créteil et à l'Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3

Première session - Ecriture de soi, continuités et discontinuités familiales

  • 14h30 - Casseville Caroline (Université Michel de Montaigne-Bordeaux3) : Roman familial et écriture de soi dans l’oeuvre d’Anne Wiazemsky
  • 15h00 - Isenmann Pierre (Psychanalyste/Strasbourg) : Le Roman familial et le psychanalyste, témoin.

15h30 - Discussion et pause

Deuxième session - Poétiques européennes et outre-atlantiques

  • 16h00 - Battiston Régine (Université de Haute-Alsace/ILLE) : Écriture de soi et Ecriture des Autres : W.G. Sebald ou le témoignage d’un monde disparu
  • 16h30 - Annen Daniel (Kanton Kollegium Schwyz) : Gertrud Lentenegger (*1948): les seuils vers un monde de l’autre
  • 17h00 - Di Bartolo Maurizio (Université de Bologne – Faculté des langues et littératures modernes étrangères) : Ekphrasis de la res cogitans : poétique de l’espace intérieur chez Durs Grünbein
  • 17h30 - Jensen Julio (Université de Copenhague/Danemark) : Le sujet autobiographique de Gabriel Marquez : discontinu et cohésion

18h00 - Discussion
Fin de la première journée vers 18h30

Vendredi 5 avril - 9h30-18h

Troisième session - Concepts et Poétiques singulières

  • 09h00 - Poma Roberto (Université de Paris-Est Créteil) : Psychologie cellulaire : le paradigme de la discontinuité entre psychologie et sciences de la vie
  • 09h30 - Ponchon Catherine (Université de Bourgogne) : L’écriture d’un je(u) discontinu dans les oeuvres de Jorge Semprun, Georges Perec et Serge Doubrovsky

10h00 - Discussion et pause

  • 10h30 - Pibarot Annie (Université de Montpellier) : Dictionnaires de soi
  • 11h00 - Berissi Marianne (IUFM/Paris 4) : Les collections de l’intime

11h30 - Discussion
12h00 - Déjeuner

Quatrième session - Nouvelles productions de l'écriture de soi (théâtre et cinéma expérimental, vidéo, internet)

  • 14h30 - Saraczynska-­Laroche Maja (Université de Paris-Est Créteil/Université Jagellonne de Cracovie) : Tadeusz Kantor ou la (dis)continuité de l’écriture de soi dans l’espace scénique
  • 15h00 - Beauvais Yann (cinéaste) : De la représentation intermittente de soi à la dévoration (+projection d’oeuvres)
  • 16h00 - Massera Jean-Charles (auteur "multi supports") : Nous sommes tant dépossédés (pour une esthétique de la croissance du sujet) - (+projection d’oeuvres)

17h00 - Discussion et pause

Samedi 6 avril - 9h-13h

Cinquième session - Poétiques singulières d’un auteur : Philippe Vilain

  • 09h00 - Vilain Philippe (écrivain, essayiste) : Du coeur à l'esprit : propos d'un intermittent de lui-même
  • 09h30 - Schmitt Arnaud (Université de Bordeaux3) : L’alternance du Moi auctorial et du Moi théoricien dans les écrits théoriques de Philippe Vilain
  • 10h00 - Faerber Johan (Centre d’Études sur le Roman des Années Cinquante au Contemporain (CERACC - EA 4400, CNRS/Paris 3) : Le Beau Mariage ou la parole morale dans les récits de Philippe Vilain
  • 10h30 - Habert Cyrille (Directeur de la maison d’édition La Transparence-­Paris) : La femme du texte

10h45 - Discussion et pause

  • 11h00 - Mücke Jana (Université de Kiel/Christian-­Albrechts-­Universität) : Philippe Vilain : métamorphose d’un Schärmer
  • 11h30 - Surmonte Emilia (Università degli Studi di Napoli « L’Orientale » : Des « je » perdants au « je » réussi. Les intermittences de l’esprit dans l’oeuvre de Philippe Vilain

12h00 - Table ronde avec : Philippe Vilain, Jana Mücke, Emilia Surmonte, Annie Pibarot, Johan Faerber, Cyrille Habert, Arnaud Schmitt, Marc Dambre, Joëlle Pagès-Pindon

Fin du colloque vers 13h00

Comité d’organisation 

  • Sylvie Jouanny et Elisabeth Le Corre (UPEC, Lettres Idées Savoirs , EA 4395) ;
  • Jean-Yves Guérin (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Écritures de la modernité, EA 4400) ;
  • Philippe Weigel, et Frédérique Toudoire-Surlapierre (UHA, Institut de recherche en Langues et Littératures Européennes, ILLE, EA 4363 ).

Comité scientifique

Claude Burgelin, Jean-Yves Guérin, Jacques Lecarme, Philippe Lejeune.

Lieux

  • Université de Haute-Alsace Mulhouse, salle du Conseil (Maison de l'université) - 2 rue des frères Lumière
    Mulhouse, France (68)

Dates

  • jeudi 04 avril 2013
  • vendredi 05 avril 2013
  • samedi 06 avril 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • intermittences, écritures, poétique, littérature, oeuvre

Source de l'information

  • Nadia Ladjimi
    courriel : nadia [dot] ladjimi [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les intermittences du sujet », Colloque, Calenda, Publié le lundi 04 mars 2013, http://calenda.org/240654