AccueilPatrimoine : et les animaux ?

Patrimoine : et les animaux ?

Heritage: What about animals?

Xe journée du patrimoine culturel immatériel

10th immaterial cultural heritage day

*  *  *

Publié le vendredi 08 mars 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Cette rencontre sera consacrée à une réflexion sur la relation entre le patrimoine culturel immatériel et l’animal.

Annonce

Présentation

Il y a dix ans la Maison des Cultures du Monde créait, dans le cadre du Festival de l'Imaginaire, en collaboration avec la Commission nationale française pour l'UNESCO et avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, une « journée du patrimoine culturel immatériel ». Depuis, ce rendez-vous annuel permet aux praticiens, aux responsables d'organisations gouvernementales et non gouvernementales, au public en général, de se tenir informés et de participer à une réflexion sur la mise en oeuvre de la Convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Plusieurs manifestations spectaculaires ou savoir-faire concernent des animaux et leur rapport avec l’homme : la corrida, la matanza des thons en Tunisie, le palio de Sienne, le dressage de toutes sortes d’animaux, des pratiques culinaires, le cirque... autant d’exemples qui ne sont pas sans soulever des interrogations. Doit-on sauvegarder des pratiques qui impliquent des animaux ? Si oui, lesquelles ? Cette sauvegarde peut-elle être nationale et/ou internationale ? Quels droits de l’animal doit-on respecter dans le domaine du patrimoine culturel immatériel ? Ces droits sont-ils antinomiques avec une approche ethnologique des cultures ? Ce ne sont là que quelquesunes des questions qui seront abordées par une table ronde d’experts, d’universitaires, de praticiens, de militants dans l’espoir d’ébaucher une réflexion sereine sur une question récurrente et restée jusqu’ici sans réponses.

Avec Bartabas, Séverine Cachat, Bernard Denis, Jean-Pierre Digard, Alessandro Falassi, Amandine Faynot, Jean-Louis Gouraud, Christian Hottin, Chérif Khaznadar, Katia Renard et Frédéric Saumade. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Intervenants

  • Bartabas

Ecuyer, metteur en scène et scénographe. Né Clément Marty, il se passionne dès son enfance pour les chevaux. Remarqué en 1977 dans le cadre du festival off d'Avignon, il co-fonde le Théâtre Emporté et le Cirque Aligre avant de créer, en 1986, le Théâtre équestre Zingaro. Il invente alors une nouvelle forme de spectacle équestre en y apportant une dimension onirique et esthétique. La troupe composée d'artistes alliant le théâtre, l'art équestre, la danse et la musique s'installe en 1989 au Fort d'Aubervilliers et devient une des compagnies les plus importantes d'Europe. Elle parcourt le monde de New-York à Tokyo avec ses créations qui parachèvent l'émergence d'un théâtre équestre à part entière. Bartabas dirige en parallèle, depuis 2000, l'Académie du spectacle équestre de Versailles. Son livre Manifeste pour la vie d'artiste paraît en 2012 aux éditions Autrement.

  • Bernard Denis

Professeur Honoraire à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, il préside le Conseil scientifique de ProNaturA, Société d'Ethnozootechnie et le Conservatoire des Races animales en Pays de Loire. Secrétaire de la Commission Zootechnique de la Société Centrale Canine, il est également 
membre de l'Académie d'Agriculture de France, de la section bovine de la Commission nationale d'amélioration génétique (jusqu'en 1996), du conseil d'administration de l'Association française de Zootechnie (jusqu'en 1998) et de la Commission Scientifique de la Fédération Cynologique Internationale. Auteur de plus de 150 publications, dont Génétique et sélection chez le Chien (1997) et notamment en 2001 L'animal et l'éthique en élevage, Société d'Ethnozootechnie Ed. (Hors-série n° 2).

  • Jean-Pierre Digard

Vice-Président du conseil scientifique 
de ProNaturA et directeur de recherche émérite au CNRS. Licencié en sciences naturelles et docteur en ethnologie, ce fils d'un éleveur amateur a toujours été fasciné par les animaux. Ses principales recherches portent sur l'ethnologie de l'Iran, notamment de la tribu nomade des Bakhtyâri où il a effectué entre 1965 et 2005 de nombreux séjours prolongés, et sur l'anthropologie de la domestication animale et les relations hommes-animaux domestiques en dénonçant les effets de la disparition de la culture animalière dans les sociétés urbanisées modernes. Auteur de nombreux ouvrages dont Techniques des nomades Baxtyâri d'Iran, 1981 ; Le fait ethnique en Iran et en Afghanistan, L'homme et les animaux domestiques. Anthropologie d'une passion, Paris, Fayard, 1990 (ouvrage couronné par l'Académie Française) ; Le cheval, force de l'homme, Paris, Gallimard, 1994 (ouvrage couronné par l'Académie vétérinaire de France) Une histoire du cheval. Art, techniques, société, Actes Sud, 2004 (prix Centauriades).

  • Alessandro Falassi

De nationalité italienne, docteur en sociologie et en philosophie et professeur titulaire d'anthropologie à l'université de Sienne, il a enseigné dans les plus grandes universités américaines (Berkeley, Los Angeles, Colorado, Texas...). Membre notamment de l'American Anthropological Association, de l'American Folklore Society et de l’Accademia degli Intronati de Sienne, il s'est intéressé, en particulier, dans ses travaux de recherche, aux festivités, aux rituels et notamment aux fêtes en Méditerranée ce qui l'a amené à étudier une des plus grandes fêtes italiennes : le Palio de Sienne sur lequel il a écrit différents ouvrages dont La Terra in Piazza. An interpretation of the Palio of Siena (Berkeley and Los Angeles, the University of California Press).

  • Amandine Faynot

Diplômée de l'Ecole des Beaux-Arts de Rueil-Malmaison et de l'École nationale des arts décoratifs de Paris, elle a réalisé plusieurs documentaires et vidéos expérimentales et a participé à plusieurs expositions collectives (Musée du Jeu de Paume, le 104, loop festival). Depuis 2011, un de ses derniers films, ADAK*, a été projeté dans de nombreux festivals internationaux et a reçu une mention spéciale « patrimoine culturel immatériel » au 31e Festival international du film ethnographique Jean Rouch. À la manière d'un anthropologue, elle explore des thèmes comme le sacrifice et la chasse en s'interrogeant sur la violence et la représentation des frontières.
À Istanbul, le sacrifice du mouton, rituel encore récemment orchestré par le père de famille, est désormais accueilli dans une enceinte publique municipale. Une loi nouvellement adoptée interdit aux particuliers d'accomplir ce sacrifice dans l'espace public et privé. Des sacrificateurs professionnels y mettent en scène une mise à mort en série, codifiée, parfaitement réalisée. La mutation des codes régissant ces rites questionne.  La catharsis provoquée par le sacrifice existe-elle encore lorsque la violence est institutionnalisée ?

  • Jean-Louis Gouraud

Ecrivain et éditeur français reconnu comme historien et encyclopédiste du cheval et de l'équitation. Il fut directeur de la rédaction de Jeune Afrique, conseiller en communication. Il a créé trois collections spécialisées dont il continue à assurer la direction : Caracole aux éditions Favre, Cheval chevaux aux éditions du Rocher, Arts équestres aux éditions Actes Sud. Ainsi en l'espace de vingt ans aura-t-il donné naissance, comme éditeur, à une centaine d'ouvrages consacrés au cheval dont Eros & Hippos, un numéro spécial de Internationale de l'Imaginaire, la revue de la Maison des Cultures du Monde coéditée avec Babel Actes Sud (Paris 2001). Lui-même est auteur de très nombreux ouvrages sur le cheval, l’équitation, l’hippologie dont Un petit cheval dans la tête, (Paris, Maison des Cultures du Monde, 1991), Le Cheval (Actes Sud, 2010), L'Orient, enfer et paradis du cheval (2007) et La Terre vue de ma selle (Belin 2009). Deux de ses romans d’aventures équestres ont été adaptés au cinéma : Chamane (réalisé par Bartabas) et Serko (réalisé par Joël Farges.

  • Christian Hottin

Conservateur du patrimoine (archives), il est diplômé de l'Ecole pratique des hautes études, de l'Ecole nationale des chartes et de l'Institut national du patrimoine. Après avoir dirigé la mission ethnologie de la direction de l'architecture et du patrimoine, il est aujourd'hui adjoint au chef du département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique à la Direction générale des patrimoines au Ministère de la Culture et de la Communication en charge du pilotage de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France et de la mise en œuvre de la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (suivi et instruction des candidatures françaises).

  • Katia Renard

Rédactrice en chef, depuis 2006, du mensuel 30 millions d'amis, premier magazine animalier de France.Issue d'une famille nombreuse, elle grandit entourée d'animaux et entreprend des études littéraires, puis d'Histoire avant d’intégrer l’Ecole supérieure de journalisme de Lille. À sa sortie en 1989, elle travaillera pendant 10 ans en tant que journaliste puis rédactrice en chef adjointe à Cheval magazine, alors leader de la presse équestre en France et militant de la cause des chevaux : fin de la caudectomie, retraite de Flambeau, retraite des chevaux de club voués à la boucherie après “usage”, condamnation des méthodes de dressage violentes comme le barrage, ou encore premier magazine à faire découvrir les “chuchoteurs” adeptes d’une équitation éthologique.

  • Frédéric Saumade

Professeur d'anthropologie sociale à l'université d'Aix-Marseille et membre de l'Institut d'Ethnologie Méditerranéenne, Européenne et Comparative, il est spécialisé dans l'anthropologie de l’élevage, des jeux et des idéologies. Ses recherches portent sur le thème des « cultures du sauvage » dans les spectacles, la politique et la littérature modernes, la confrontation ritualisée de l'homme et de l'animal dans la tauromachie et, à partir de cette dernière voie épistémologique, la confrontation des cultures européenne et méso-américaine dans le contexte métissé du Mexique. Depuis 2008, il enquête sur les jeux et l’élevage taurin-équestre dans le sud-ouest des Etats-Unis, vus comme un paradigme de la confrontation des cultures hispaniques, anglo-saxonnes et indigènes de part et d'autre de la frontière méridionale de ce pays. Parmi ses nombreuses publications citons l'emblématique Des sauvages en Occident. Les cultures tauromachiques en Camargue et en Andalousie (Paris, 1994. MSH) ainsi que  L’Amérique réversible. Frontière et jeux d’arènes en Californie (avec la collaboration de J.-B. Maudet), Paris, Berg International (à paraître bientôt).

Lieux

  • Maison des cultures du monde - 101 boulevard Raspail
    Paris, France (75006)

Dates

  • samedi 25 mai 2013

Mots-clés

  • patrimoine, culturel immatériel

Contacts

  • Barbara Augier
    courriel : barbaraaugier [at] bipcom [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Barbara Augier
    courriel : barbaraaugier [at] bipcom [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Patrimoine : et les animaux ? », Informations diverses, Calenda, Publié le vendredi 08 mars 2013, http://calenda.org/240848