AccueilL'Italie « à parts égales » : écrire l'histoire de l'Italie avant la conquête romaine

L'Italie « à parts égales » : écrire l'histoire de l'Italie avant la conquête romaine

Italy in "equal parts": writing the history of Italy before the Roman conquest

*  *  *

Publié le vendredi 08 mars 2013 par Élodie Faath

Résumé

L’École française de Rome, en collaboration avec le centre Jean Bérard de Naples, propose 10 bourses à destination de jeunes chercheurs (M2, doctorants ou jeunes docteurs) pour participer à un atelier de formation doctorale d’une durée de cinq jours dans le cadre du programme de recherche de l’École française de Rome : « Italia picta : territoires italiens et pratiques romaines (Ve-IIIe siècle) ». L’atelier est principalement articulé autour de la question suivante : comment écrire l’histoire de l’Italie préromaine, au regard des difficultés méthodologiques et épistémologiques spécifiques à cette période et du contexte historique et politique particulier polarisé par la conquête romaine ? Le but, largement didactique, est celui d’un retour critique sur les connaissances, les outils et les moyens mobilisables pour étudier l’histoire de l’Italie préromaine.

Annonce

Présentation

L'Ecole française de Rome, en collaboration avec le centre Jean Bérard de Naples, propose 10 bourses à destination de jeunes chercheurs (M2, doctorants ou jeunes docteurs) pour participer à un atelier de formation doctorale d’une durée de cinq jours (1er-5 juillet 2013, Naples) dans le cadre du programme de recherche de l’école française de Rome : « Italia picta : territoires italiens et pratiques romaines (Ve-IIIe siècles) ».

Cet atelier doctoral poursuit un triple objectif :

  • offrir une formation supplémentaire pour les M2 et doctorants engagés dans des travaux sur des thématiques proches du programme ;
  • élaborer un espace de rencontre, de réflexion et de travail qui mettra en présence des spécialistes confirmés, d’une part, et, d’autre part, des jeunes chercheurs dont les travaux portent précisément sur l’Italie préromaine ou sur la Rome des premiers siècles en rapport avec son contexte italien voire méditerranéen ;
  • permettre à chacun de se confronter à d’autres sources et d’envisager cette période dans sa globalité.

L’atelier est principalement articulé autour de la question suivante : comment écrire l’histoire de l’Italie préromaine, au regard des difficultés méthodologiques et épistémologiques spécifiques à cette période et du contexte historique et politique particulier polarisé par la conquête romaine ? Le but, largement didactique, est celui d’un retour critique sur les connaissances, les outils et les moyens mobilisables pour étudier l’histoire de l’Italie préromaine.

Celui-ci apparaît aujourd’hui doublement nécessaire dans la formation des jeunes chercheurs. Depuis deux décennies, la recherche scientifique a amorcé un tournant : les nombreuses fouilles conduites dans la péninsule apportent de manière continue des informations nouvelles qui dressent un panorama de l’Italie préromaine plus attentif aux spécificités territoriales, longtemps gommées par une approche téléologique focalisée par la romanisation, et moins dépendant des sources produites par les Romains. Dans ce contexte, l’atelier doctoral propose un bilan d’étape qui offrira à ceux qui entament une recherche sur ces thèmes les moyens d’envisager leurs travaux dans le cadre d’une actualité scientifique riche et d’une historiographie en plein renouvellement. La seconde ambition de cet atelier est de permettre aux chercheurs de sortir pour un temps de leur spécialité en se confrontant à d’autres sources que celles privilégiées dans leurs travaux. La spécialisation disciplinaire rend complexe le maniement de l’ensemble des sources à disposition, d’un abord souvent délicat, alors même que leur croisement est indispensable.

Ainsi, l’atelier s’adresse à tous les jeunes chercheurs qui utilisent de manière préférentielle aussi bien l’archéologie, les sources iconographiques, les ressources linguistiques que la tradition littéraire et s’attachera à leur fournir des clés de lecture dans la perspective de pouvoir exploiter des documents qui leur sont moins familiers

Programme

Cinq journées thématiques sont prévues, alternant exposés de chercheurs confirmés, présentation des travaux des doctorants et travaux sur site. Les discussions se feront en français, italien et anglais.

  • Historiographie et sources littéraires : l’Italie préromaine à la lumière des sources textuelles romaines, approches anciennes et nouvelles
  • Archéologie : organisation des territoires et culture matérielle
  • Travaux sur site : visites archéologiques programmées dans la région de Caserta.
  • Linguistique : l’utilisation de la documentation épigraphique non-latine pour écrire l’histoire
  • Artéfacts artistiques et iconographie : étudier la formation des identités et les transformations culturelles en l’absence de sources textuelles (sur site, étude d’une collection)

Procédure de candidature

Les candidats devront adresser par courrier électronique,

au plus tard le 31 mars 2013,

à l’adresse italia.picta@gmail.com, un dossier constitué des pièces suivantes :

  • Un résumé du projet de recherche (env. 2 pages)
  • Un CV (2 à 3 pages maximum).
  • Une brève lettre de recommandation du directeur de thèse ou de mémoire, ou d’une personnalité scientifique

L’hébergement sera pris en charge par les organisateurs.

Les frais de voyage sont à la charge des participants qui sont invités à demander un remboursement à leur école doctorale.

Une participation de 50 euros est demandée pour couvrir les frais d’excursion et les déjeuners.

Critères d’éligibilité

Les candidats seront sélectionnés sur la qualité de leur dossier, évalué par le comité scientifique.

Ceux dont les dossiers auront été retenus seront avertis des résultats au plus tard le 15 avril 2013.

Les participants à l’atelier doctoral seront tenus à l’assiduité.

Pour toute information, vous pouvez contacter le secrétariat des études antiques à l’École française de Rome, Piazza Farnese 67, 00186, Roma, tel. 00 39 06 68 60 12 32 ; italia.picta@gmail.com

Comité scientifique

Audrey Bertrand (EFR), Stéphane Bourdin (EFR), Olivier de Cazanove (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), Emmanuel Dupraz (Université de Rouen), Michel Humm (Université de Strasbourg), Vincent Jolivet (CNRS), Thibaud Lanfranchi (EFR), Natacha Lubtchansky (Université de Tours), Alessandro Naso (Universität Innsbrück), Paolo Poccetti (Università Roma Tor Vergata), Claude Pouzadoux (Centre Jean Bérard), Christopher Smith (British School at Rome), Ghislaine Stouder (Université de Poitiers), Gianluca Tagliamonte (Università del Salento), Gilles Van Heems (Université Lumière Lyon II).

Lieux

  • Centre Jean Bérard - via Crispi, 86
    Naples, Italie (80121)

Dates

  • dimanche 31 mars 2013

Mots-clés

  • Italie préromaine, atelier doctoral

Contacts

  • Secrétariat des études pour l'antiquité École française de Rome
    courriel : secrant [at] efrome [dot] it

URLS de référence

Source de l'information

  • Secrétariat des études pour l'antiquité École française de Rome
    courriel : secrant [at] efrome [dot] it

Pour citer cette annonce

« L'Italie « à parts égales » : écrire l'histoire de l'Italie avant la conquête romaine », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 08 mars 2013, http://calenda.org/241142