AccueilRegards croisés sur la régulation du processus éducatif en EPS

Regards croisés sur la régulation du processus éducatif en EPS

Comparative approaches to the regulation of the processes of sports education

*  *  *

Publié le vendredi 08 mars 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Comme toute action normative inscrite dans une durée et dans une culture, le champ de l’Éducation physique et sportive scolaire (EPS) est soumis à deux réalités : celle d’un décalage entre les intentions éducatives assignées à la discipline et les résultats obtenus, celle d’une adaptation et d’une évolution au gré des contextes et des conjonctures. Ces transformations sont aussi à relier à deux préoccupations qui marquent l’histoire de l’École : la pertinence de l’action éducative et son efficacité pédagogique. Il s’avère alors pertinent d’interroger le processus éducatif en œuvre en EPS sous l’angle des régulations qui l’accompagnent et le réorientent. Afin d’investir cet objet d’étude, les différents niveaux et processus impliqués, cette manifestation scientifique fait le choix de proposer plusieurs entrées thématiques qui n’ont pas vocation à être exhaustives et qui peuvent s’articuler : les enjeux de la régulation, les normes et savoirs qui la sous-tendent ;  les pratiques, dispositifs et leviers de régulation ; les résultats de la régulation, ses effets et les obstacles rencontrés. Ces différents niveaux de régulation gagnent à être étudiés en lien avec les acteurs individuels et / ou collectifs impliqués, car toute régulation est l’œuvre d’acteurs sociaux. 

Annonce

Vendredi 18 octobre 2013, Atelier SHERPAS (composante EA 4110), Faculté des Sports et de l’Education Physique de Liévin, Université d’Artois

Argumentaire

Comme toute action normative inscrite dans une durée et dans une culture, le champ de l’Éducation physique et sportive scolaire (EPS) est soumis à deux réalités : celle d’un décalage entre les intentions éducatives assignées à la discipline et les résultats obtenus, celle d’une adaptation et d’une évolution au gré des contextes et des conjonctures. Ces transformations sont aussi à relier à deux préoccupations qui marquent l’histoire de l’École : la pertinence de l’action éducative et son efficacité pédagogique.

Il s’avère alors pertinent d’interroger le processus éducatif en œuvre en EPS sous l’angle des régulations qui l’accompagnent et le réorientent. Le terme de régulation connaît des usages et des théorisations variés dans un grand nombre de secteurs sociaux et de disciplines scientifiques, y compris dans le champ de l’éducation et en STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives). Pour ne pas nuire à l’éclairage pluridisciplinaire de l’objet retenu, le terme de régulation est entendu ici dans une acception large inspirée de son sens commun. Nous définissons alors la régulation comme ce qui vise et permet le bon fonctionnement d’un système ou d’un processus, en fonction de normes et de critères établis. À l’échelle d’une discipline scolaire et notamment de l’EPS, ces normes peuvent être de nature variée (valeurs, règles, résultats visés, comportements souhaités…) mais restent nécessairement liées à des savoirs (au sens générique du terme) qui finalisent l’action éducative et façonnent la conduite de l’individu. Si le processus éducatif scolaire repose sur une articulation entre enseignement et apprentissage, il paraît alors pertinent de l’appréhender à travers les régulations qui y participent. Les régulations permettent en effet de réduire l’écart entre ce qui est visé et ce qui est, entre ce qui est et ce qui devrait être. Dans une perspective épistémologique, il s’avère également judicieux d’analyser le recours à la notion de régulation dans les travaux sur l’EPS et par les acteurs de la discipline. Quel est le niveau de conceptualisation du terme, témoigne-t-il d’une utilisation consensuelle ou éclectique ?

Reste que toute entreprise éducative s’avère complexe car elle met en jeu un ensemble d’éléments. Ceux-ci ne se limitent pas aux trois pôles identifiés classiquement dans les champs pédagogiques et didactiques : l’enseignant, l’élève, le savoir. La régulation du processus éducatif en EPS peut impliquer une pluralité d’institutions et d’acteurs. Enseignants, élèves, législateurs, formateurs, théoriciens ; mais aussi corps d’inspection, structures de formation, syndicats, associations d’enseignants… influent, plus ou moins directement et à des degrés variables, sur l’action éducative de l’EPS, sa mise en œuvre et son devenir. Comprendre les régulations invite par ailleurs à interroger ce qui les déclenche, ce sur quoi et à travers quels moyens elles s’exercent, tout comme les échelles concernées (une classe, un établissement, une académie, la corporation dans son ensemble…).

Afin d’investir cet objet d’étude, les différents niveaux et processus impliqués, cette manifestation scientifique fait le choix de proposer plusieurs entrées thématiques qui n’ont pas vocation à être exhaustives et qui peuvent s’articuler :

  • les enjeux de la régulation, les normes et savoirs qui la sous-tendent,
  • les pratiques, dispositifs et leviers de régulation,
  • les résultats de la régulation, ses effets et les obstacles rencontrés.

Ces différents niveaux de régulation gagnent à être étudiés en lien avec les acteurs individuels et/ou collectifs impliqués, car toute régulation est l’œuvre d’acteurs sociaux.

Les contributeurs sont invités à expliciter le sens donné à la notion de régulation et à se situer au sein des sciences humaines et sociales et des STAPS (histoire, sociologie, anthropologie, psychologie, didactique, sciences de l’intervention, épistémologie…). Si cette journée d’étude se centre sur l’EPS, les communications peuvent également concerner ou intégrer d’autres disciplines ou espaces éducatifs scolaires, dans une perspective comparée par exemple.

Finalement, nous souhaitons que cette journée d’étude soit l’occasion de :

  • prolonger et compléter les réflexions antérieures sur l’EPS en mettant au centre des travaux la question des régulations et en invitant au dialogue (entre disciplines scientifiques et, entre acteurs de l’EPS),
  • questionner l’intérêt et les limites inhérentes au recours et aux usages de la notion de régulation en lien avec la problématique éducative en EPS,
  • contribuer à éclairer les enjeux contemporains qui traversent la discipline.

Cette Journée d’étude articulera des conférences, des sessions de communications et une table ronde.

Conditions de soumission

La durée des communications sera limitée à 20 minutes.

Les propositions présenteront clairement :

  • auteur(s) : nom, statut, institution et adresse électronique,
  • titre de la communication,
  • résumé,
  • 5 mots clés maximum.

Le texte ne dépassera pas 3000 signes, espaces et notes de bas de page compris.

Les références bibliographiques mobilisées (5 au maximum) seront indiquées en fin de résumé.

Les propositions sont à envoyer à :

haimo.groenen@univ-artois.fr et sophie.necker@univ-artois.fr

Calendrier

Envoi des propositions de communication : jusqu’au 5 mai 2013

Retour des expertises : 5 juin 2013

Envoi des textes supports aux communications : 8 septembre 2013.

Afin de préparer au mieux les débats, ces textes seront communiqués aux modérateurs des sessions.

Publication

Cette journée d’étude débouchera sur la publication d’un ouvrage collectif édité par Artois Presses Université dans la collection Culture sportive. L’ouvrage comprendra les textes issus des conférences, de la table ronde et, des communications, après expertise et à condition qu’ils constituent des textes originaux n’ayant pas été publiés antérieurement.

Informations pratiques

La Journée d’Etude aura lieu à la :

Faculté des Sports et de l’Education Physique
Chemin du marquage
62800 Liévin

D’autres informations pratiques seront disponibles prochainement sur le site de l’Atelier SHERPAS : http://www.univ-artois.fr/recherche/unites-de-recherche/sherpas

Comité scientifique 

La liste des membres du comité scientifique comprend les personnes qui ont – à ce jour – répondu favorablement à l’invitation du comité de pilotage.

  • Jean Bréhon (Université d’Artois),
  • Ghislain Carlier (Université Catholique de Louvain),
  • Olivier Chovaux (Université d’Artois),
  • Haimo Groenen (Université d’Artois),
  • Nathalie Jelen (Université d’Artois),
  • Sophie Necker (Université d’Artois),
  • Antoine Thépaut (Université d’Artois),
  • Sabine Thorel (Université d’Artois).

Comité de pilotage

  • Haimo Groenen (MCU en STAPS, Université d’Artois)
  • Sophie Necker (MCU en STAPS, Université d’Artois)

Comite d’organisation

Les membres de l’Atelier SHERPAS

Contacts

Atelier SHERPAS, Université d’Artois
Faculté des Sports et de l’Education Physique
Chemin du marquage
62800 Liévin

Lieux

  • Faculté des Sports et de l'Education Physique - Chemin du Marquage
    Liévin, France (62800)

Dates

  • dimanche 05 mai 2013

Mots-clés

  • éducation physique et sportive, régulation, processus éducatif, acteurs, pluridisciplinaire

Contacts

  • Sophie Necker
    courriel : sophie [dot] necker [at] univ-artois [dot] fr
  • Haimo Groenen
    courriel : haimo [dot] groenen [at] univ-artois [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sophie Necker
    courriel : sophie [dot] necker [at] univ-artois [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Regards croisés sur la régulation du processus éducatif en EPS », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 08 mars 2013, http://calenda.org/241241