AccueilBouddhisme et christianisme ont-ils encore besoin d’un magistère ?

Bouddhisme et christianisme ont-ils encore besoin d’un magistère ?

Do Buddhism and Christianity still need a magisterium?

VIe Journée d’études « Bouddhisme et Christianisme »

6th "Buddhism and Christianity" study day

*  *  *

Publié le mercredi 13 mars 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Le Groupe de Recherches sur le Bouddhisme Contemporain (GRBC) de l’ISTR, Institut Supérieur de Science et de Théologie des Religions - Theologicum, Institut Catholique de Paris, organise sa VIe Journée d’études : « Bouddhisme et christianisme ont-ils encore besoin d’un magistère ? »

 

Annonce

Commer chaque année, le G.R.B.C., Groupe de Recherches sur le Bouddhisme Contemporain, organise, en collaboration avec l’IEB, Institut d’Études Bouddhiques, une journée d'étude autour du Bouddhisme et du Christianisme.

Présentation

Aux yeux des sociologues, notre époque post-moderne se caractérise par une crise des institutions et des «magistères», en particulier religieux, en matière de doctrine, de discipline et de morale.

En nos temps d’«individualisation du croire» et de «religions à la carte», les hiérarchies officielles qui dirigent et structurent depuis de nombreux siècles les communautés religieuses verraient ainsi leur rôle de moins en moins reconnu par le plus grand nombre.
Cette remise en question aboutirait, pour certains, à la dénaturation de ces traditions voire au risque de leur destruction, et pour d’autres, à une période de «liberté» et d’épanouissement spirituels centré sur l’individu et ses besoins.

Dans l’histoire et aujourd’hui, que recouvre le terme de «magistère» pour le christianisme et pour le bouddhisme, selon leurs différentes formes ? Quelles en sont les perspectives pour demain ? Pourrait-on se passer des magistères dans ces traditions, pour quelles raisons et à quel prix ?

Frais d'inscription

  • 35 euros pour une personne
  • 50 euros pour deux personnes
  • inscription gratuite pour les enseignants et étudiants de l’ICP ou de l’IEB

Inscription souhaitée avant le 25 mars.

Programme

9h00 accueil et inscriptions

9h15 Ouverture

9h30 Introduction et problématique(s)

  • Eric Vinson, Politologue des religions, Sciences Po, ICP, membre de l’IEB.
    10h00 Quel est le sens du magistère dans l’Eglise catholique ? Quel est son avenir ?
  • Thierry-Marie Courau, Théologien, dominicain, Doyen du Theologicum, ICP.
    10h30 Orthodoxie et hétérodoxie selon le bouddhisme chinois
  • Paul Magnin, Sinologue, directeur de recherches émérite-CNRS.
    Devant l’afflux de textes bouddhiques en provenance de l’Inde et introduits en Chine d’une part, devant la prolifération des apocryphes et la profusion d’écrits magistraux composés par de grands maîtres d’autre part, comment le samgha et l’autorité impériale ont-ils réagi ?

11h00-11h20 Pause

  • 11h20 Le Theravâda : école doctrinale ou congrégation ?
    Dominique Trotignon, Chercheur, directeur de l’IEB, association Theravâda Vivekârâma.

On a longtemps discuté pour savoir si les bouddhistes privilégiaient l’orthopraxie ou l’orthodoxie ; pour ceux d’Asie du sud, le terme Theravâda (« École des A nciens ») a été compris comme une lignée d’ordination autant sinon plus qu’un corpus de doctrines et de pratiques.

11h50 Questions du public

12h15 Pause déjeuner

  • 14h00 La formation de l’école des « Anciens » (Nyingmapa) au Tibet
    Philippe Cornu, Tibétologue, enseignantchercheur de l’Université de Louvain-la- Neuve (UCL) (Belgique), chargé de cours à l’INALCO, président de l’Institut d’Études Bouddhiques (IEB). .

Seront notamment examinées la création identitaire autour d’un personnage spirituel clé (Padmasambhava) et la codification des doctrines entre les XIe et XIVe siècles.

  • 14h30 Le rôle de la lignée dans la création d’un magistère des guélougpa dans le Tibet du XVIe siècle.
    Elijah Ary, Tibétologue, Docteur (Harvard), chargé de conférences à l’EPHE.
  • 15h00 De quelle légitimité le magistère bouddhique a-t-il pu se prévaloir au cours des siècles et de ses pérégrinations jusque dans l’Occident contemporain ?
    Jérôme Ducor, Bonze de l’école véritable de la Terre pure Hompa Honganji (Lausanne, Genève), membre de l’IEB.

15h30 Pause

15h50 table-ronde des intervenants

16h30 échanges avec la salle

17h00 Fin

Lieux

  • Institut catholique de Paris - 21 rue d'Assas
    Paris, France (75006)

Dates

  • samedi 06 avril 2013

Mots-clés

  • bouddhisme, christianisme, magistère, orthodoxie, hétérodoxie, theravâda, Tibet

Contacts

  • Nivalath Nearith
    courriel : isl [dot] theologicum [at] icp [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • philippe keiser
    courriel : p [dot] keiser [at] icp [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Bouddhisme et christianisme ont-ils encore besoin d’un magistère ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 13 mars 2013, http://calenda.org/241716