AccueilLes monarchies à l’âge des nationalismes

*  *  *

Publié le jeudi 28 mars 2013 par Elsa Zotian

Résumé

La figure du roi et ses symbolismes aussi bien que les rapports que les monarchies ont dû instaurer avec les nouvelles classes émergentes représentent le pivot de ce dossier qui s’attache à proposer une nouvelle lecture historique des monarchies à l’âge des nationalismes.

Annonce

Argumentaire

« L’État c’est moi » : cette phrase attribuée au Roi Soleil met en lumière le rôle décisif joué par les monarchies dans la formation des États européens. Cependant, la fin de l’Ancien Régime et la naissance d’une puissante classe bureaucrate-bourgeoise, redimensionnèrent le rôle des monarchies. En effet, les transformations économiques et sociales produites par la Révolution Française et la révolution industrielle amenèrent la bourgeoisie à occuper des nouveaux espaces politiques. Néanmoins, l’affaiblissement de l’importance politique des monarchies ne signifia pas une complète dissolution de la monarchie en tant qu’institution politique et symbole national.

À partir des travaux de Catherine Brice sur le rôle patriotique et national de la Maison de Savoie dans le processus de construction du Royaume d’Italie, Diacronie vise à proposer une relecture du rôle des monarchies européennes à l’âge des nationalismes.

En s’appuyant sur le cadre théorique proposé par Eric J. Hobsbawm et Terence Ranger à propos de l’invention de la tradition et sur le travail de Benedict Anderson, on cherche à comprendre, d’une part, dans quelle mesure les actions des rois et des monarchies ont contribué à légitimer et fonder l’institution monarchique et de l’autre, si les rois et les monarchies ont été l’objet d’une construction historiographique ex post.

Le dossier est consacré à l’analyse de deux thématiques articulées en deux sections:

  1. Quel est le rôle des monarchies européennes dans la naissance et le développement des nationalismes? Quel est le rapport entre le roi, la Maison royale et les classes sociales émergentes dans les nouvelles sociétés du XIXe siècle? Quel est l’impact de la charité royale vers les sujets? A-t-elle contribué à la construction d’un nouveau sentiment unitaire?
  2. Comment ont été utilisés les monuments par les souverains? Ont-ils été des moyens de légitimation de l’autorité royale? Comment ont-ils influencé la structuration de nouveaux sentiments patriotiques et nationaux?

La figure du roi et ses symbolismes aussi bien que les rapports que les monarchies ont dû instaurer avec les nouvelles classes émergentes représentent le pivot de ce dossier qui s’attache à proposer une nouvelle lecture historique des monarchies à l’âge des nationalismes.

Soumettre un article

Les auteurs intéressés à participer au numéro peuvent nous adresser les articles en italien, anglais, français, portugais (les articles seront traduits en italien par la rédaction) ou espagnol (dans l’idéal de 30 000 – 40.000 signes, espaces, notes et bibliographie compris, et respectant les règles typographiques et les consignes aux auteurs décrites ici: http://www.studistorici.com/proposte-di-contributi/) à l’adresse e-mail: redazione.diacronie@hotmail.it.

Merci de nous faire part de votre intention de soumettre une proposition d’article et de nous envoyer un résumé de 500 signes avant le 15 mai 2013.

Nous vous informerons de l’acceptation ou du rejet de la proposition au plus tard le 1 juin 2013.

La date limite pour l’envoi des articles est le 15 septembre 2013.

Responsables scientifiques

  • Marco Abram (Université de Udine - Università di Udine)
  • Luca Zuccolo (SUM Istituto Italiano di Scienze Umane)

Dates

  • mercredi 15 mai 2013

Mots-clés

  • monarchies, nationalismes, sentiments patriotiques, charité royale

Contacts

  • Marco Abram
    courriel : redazione [dot] diacronie [at] hotmail [dot] it

URLS de référence

Source de l'information

  • Marco Abram
    courriel : redazione [dot] diacronie [at] hotmail [dot] it

Pour citer cette annonce

« Les monarchies à l’âge des nationalismes », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 28 mars 2013, http://calenda.org/243076