AccueilPour faire une histoire des listes à l'époque moderne (XVe-XIXe siècle)

Pour faire une histoire des listes à l'époque moderne (XVe-XIXe siècle)

Towards a history of lists in the modern period (15th-19th century)

*  *  *

Publié le jeudi 28 mars 2013 par Élodie Faath

Résumé

Les historiens de l’époque moderne ont abondamment fait usage des listes tout en négligeant de faire leur histoire. Elles sont des plus diverses : listes nominatives, listes de lieux, d’objets, d’animaux, d’images ou de sommes d’argents. Selon des modalités quelquefois surprenantes, la liste met en relation plusieurs de ces éléments. Leurs productions, leurs formes et leurs fonctions, tous aussi variées, exigent des études précises. Les sources du pouvoir recourent massivement aux listes au point qu’elles apparaissent en tant que forme privilégiée des Savoirs d’État. Dans ces domaines, il existe sans nul doute une géographie des listes. Ainsi, s’il est un vertige de la liste, il ne consiste pas seulement dans la prétention à l’exhaustivité de telle ou telle d’entre elles (close ou ouverte dans le temps à la manière des registres) mais bel et bien dans l’inflation de leur production et l’hétérogénéité de leurs usages. 

Annonce

« Pour faire une histoire des listes à l'époque moderne (XVe-XIXe siècles) », 29 avril 2013, Madrid

  • Coord. : Christine LEBEAU, Miguel Ángel MELÓN JIMÉNEZ, Gregorio SALINERO
  • Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), LABEX HASTEC (ANR DFG Localisation et circulation des savoirs d'État), Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Coll. : Institut d'Histoire de la Révolution française, Universidad de Extremadura, Università di Pisa, Red Columnaria

Présentation

Les historiens de l’époque moderne ont abondamment fait usage des listes tout en négligeant de faire leur histoire. Elles sont des plus diverses : listes nominatives, listes de lieux, d’objets, d’animaux, d’images ou de sommes d’argents. Selon des modalités quelquefois surprenantes, la liste met en relation plusieurs de ces éléments. Leurs productions, leurs formes et leurs fonctions, tous aussi variées, exigent des études précises. Les sources du pouvoir recourent massivement aux listes au point qu’elles apparaissent en tant que forme privilégiée des Savoirs d’État. Dans ces domaines, il existe sans nul doute une géographie des listes. Ainsi, s’il est un vertige de la liste, il ne consiste pas seulement dans la prétention à l’exhaustivité de telle ou telle d’entre elles (close ou ouverte dans le temps à la manière des registres) mais bel et bien dans l’inflation de leur production et l’hétérogénéité de leurs usages. L’histoire des listes doit être celle de leurs emplois, de leurs contre-emplois, de leur réutilisation, de leur absence ou de leur destruction. Quelques-unes ont des destins singuliers. Les listes existent depuis plusieurs millénaires avant notre ère, mais il semble que leur usage ait été limité jusqu’à la fin de l’époque médiévale. On fera donc l’hypothèse que la période qui va du XVe au XIXe siècle est bien Le premier temps de listes.

Programme

Entrée libre et gratuite

Lundi 29 avril

9h-14h

Ouverture : Jean-Pierre ÉTIENVRE, Directeur de la Casa de Velázquez

Présentation : Christine LEBEAU et Gregorio SALINERO, Université Paris I

LISTES, DOMAINES DU POLITIQUE ET SAVOIRS D'ÉTAT

  • Arndt BRENDECKE, Ludwig-Maximilians-Universität (München), Méritos y calidades. Listas y servicio real en la España Moderna
  • Miguel Ángel MELÓN JIMÉNEZ, Universidad de Extremadura, La frontera entre rejas de papel. Listas para perseguir el contrabando en España (1733-1800)
  • Christine LEBEAU, Université Paris I, Comment et pourquoi faire une liste ? L'inventaire des richesses de la Monarchie des Habsbourg (seconde moitié du XVIIIe siècle)

Débat

  • Milani GIULIANO, Università degli Studi di Roma «La Sapienza», Listes et gouvernement des communes italiennes
  • Carlos Alberto GONZÁLEZ SÁNCHEZ, Universidad de Sevilla, Listas y representaciones intelectuales en la época Moderna
  • Mathilde MONGE, Université Paris I, Inventorier les déviants religieux dans les territoires rhénans (XVIe-XVIIe siècles)

15h30-19h30

DÉSOBÉIR, PUNIR ET CONTRÔLER ET CATÉCHISER EN LISTES

  • Rocío SÁNCHEZ RUBIO et Isabel TESTÓN NÚÑEZ, Universidad de Extremadura, «Tener memoria de los que están en aquellas partes». Listas de pasajeros y pobladores de Indias
  • Giovanni RICCI, Università degli studi di Ferrara, « Descrivere al ruolo ». Une liste de galériens offerts par l'Empereur au Grand Duc de Toscane en 1687
  • Jean Luc CHAPPEY, Université Paris I, Inclure et exclure par les Listes au temps de la Révolution française

Débat

  • Ana ZABALZA, Universidad de Navarra, Los nuevos súbditos del rey de Castilla tras la conquista de Navarra (1512)
  • Marco PENZI, École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), Thomas Sailly : Calendrier et catéchisme pour les soldats de Flandres
  • Gregorio SALINERO, Université Paris I, Au gué des listes. Quand la Castille peine à établir un suivi judiciaire transocéanique

Lieux

  • Ciudad Universitaria - Casa de Velázquez, C/ de Paul Guinard, 3
    Madrid, Espagne (28040)

Dates

  • lundi 29 avril 2013

Mots-clés

  • histoire des listes

Contacts

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« Pour faire une histoire des listes à l'époque moderne (XVe-XIXe siècle) », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 28 mars 2013, http://calenda.org/243106