AccueilLes États impériaux ibériques (1808-1930). Une globalisation originale ?

*  *  *

Publié le mardi 02 avril 2013 par Élodie Faath

Résumé

Dans le cas de la péninsule Ibérique, le développement de l’histoire impériale se heurte à une difficulté : en effet, la perte des colonies américaines dans les premières décennies du XIXe siècle a souvent été interprétée comme la fin sans retour de l’impérialisme espagnol et portugais. Pourtant, l’historiographie la plus récente tend à réexaminer la nature des relations et des interactions entre les deux empires et leurs outremers, en insistant sur l’importance de la récupération coloniale au cours du XIXe siècle. Plus encore, l’Espagne et le Portugal sont de plus en plus souvent considérés comme des espaces politico-administratifs composites, métropole et territoires ultramarins, dont les parties furent fortement liées et interagirent constamment. 

Annonce

« Les États impériaux ibériques (1808-1930). Une globalisation originale ? » 8 mai -10 mai 2013

Programme « Glob-Iber »

Coord. : Martín RODRIGO ALHARILLA, Stéphane MICHONNEAU
Org. : Universitat Pompeu Fabra (Grup de Recerca en Imperis, Metròpolis i Societats Extraeuropees, Barcelona), École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)
Col. : Agence nationale de la recherche, Centre d'Histoire Espaces et Cultures (Université Clermont II), Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (Université de Nice Sophia Antipolis), Sciences, Philosophie, Humanités (Université Bordeaux III)

Présentation

Dans le cas de la péninsule Ibérique, le développement de l’histoire impériale se heurte à une difficulté : en effet, la perte des colonies américaines dans les premières décennies du XIXe siècle a souvent été interprétée comme la fin sans retour de l’impérialisme espagnol et portugais. Pourtant, l’historiographie la plus récente tend à réexaminer la nature des relations et des interactions entre les deux empires et leurs outremers, en insistant sur l’importance de la récupération coloniale au cours du XIXe siècle. Plus encore, l’Espagne et le Portugal sont de plus en plus souvent considérés comme des espaces politico-administratifs composites, métropole et territoires ultramarins, dont les parties furent fortement liées et interagirent constamment. Dans ce sens, notre objectif est d’analyser les logiques impériales qui conduisirent à la construction des États libéraux ibériques en se concentrant tout particulièrement sur l’étude de la circulation du personnel administratif, le poids des groupes intermédiaires et des corporations dans la gestion du bien public ainsi qu’à la diffusion de techniques d’administration et de contrôle des populations aussi bien dans les métropoles que dans les territoires d’outremer. Il s’agit en somme de souligner l’existence de modèles communs, en partie hérités, dans des espaces contrôlés durablement par les deux États ibériques. Cette caractéristique dessine sans doute les contours d’une mondialisation précoce et originale qui est encore aujourd’hui visible dans le jeu de puissantes solidarités ibéroaméricaines.

Programme

MERCREDI 8 MAI (9h30-14h)

Ouverture

Bilan des activités scientifiques

  • Joaquim ALBAREDA, Director de l’Institut Universitari d'Història Jaume Vicenç i Vives
  • Jean-Pierre ÉTIENVRE, Directeur de la Casa de Velázquez
  • Josep Maria DELGADO, Grup de Recerca en Imperis, Metròpolis i Societats Extraeuropees (Universitat Pompeu Fabra)

Bilan général

  • Stéphane MICHONNEAU, École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)
  • Xavier HUETZ DE LEMPS, Université de Nice Sophia Antipolis, Les relations entre le clergé et l’État dans les empires ibériques

Pause

  • François GODICHEAU, Université Bordeaux III, Face à l’État : acceptations et refus
  • Álvaro CHAPARRO SAINZ, Université Lumière Lyon II, Balance de la coordinación del programa Glob-Iber

16h-19h : Réunions par axes (Salles 40.039, 40.043 et 40.047C)

JEUDI 9 MAI (9h30-14h)

Synthèse

Pause

Présentation des livrables

  • Pablo RIAÑO DE SAN MARFUL, Oficina del Historiador de La Habana, Investigación en los archivos municipales y provinciales de Cuba
  • Stéphane MICHONNEAU, École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid) et Jean-Philippe LUIS, Université Clermont II, Ouvrages collectifs, dossiers de revue et atlas

16h-19h : TABLE RONDE - ELITES COLONIALES ET LE MONDE DES AFFAIRES

Présidence : Consuelo NARANJO OROVIO, Centro de Ciencias Humanas y Sociales (CSIC, Madrid)

  • Dominique GONÇALVES, Université Bordeaux III, Influence du sucre colonial dans une monarchie anémiée : la présence havanaise à la cour de Madrid dans les années 1820
  • Martín RODRIGO ALHARILLA, Universitat Pompeu Fabra, En absoluto periféricas sino centrales : las élites hispanoantillanas en la España tardo-imperial (1830-1895)
  • Nadia VARGAFTIG, Institut d’études politiques (Bordeaux), Paris-Londres, Lisbonne-Beira: géographie d'un pouvoir colonial à travers le Conseil d'administration de la Compagnie du Mozambique (1892-1942)

Présentation d’ouvrages

  • Endless Empire. Spain's Retreat, Europe's  Eclipse. America's Decline (Madison, University of Wisconsinn Press, 2012), edited by Alfred W. McCOY, Josep M. FRADERA and Stephen JACBSON
  • Luis DE MORALES & Charles LE GOBIEN, Historia de las Islas Marianas, Madrid, Ediciones Polifemo, 2013. Estudio y edición de Alexandre COELLO

Avec :

Joan-Pau RUBIES, Universitat Pompeu Fabra

VENDREDI 10 MAI (9h30-14h)

TABLE RONDE - L’ÉTAT IMPÉRIAL ET SES AGENTS

  • Ruth DE LLOBET, University of Wisconsin-Maddison, Sistema imperial y emergencia de una identidad criolla filipina, 1780-1830
  • Jean-Philippe LUIS, Université Clermont II, L’outremer : un tremplin pour des carrières administratives ?
  • Inés ROLDÁN, Centro de Ciencias Humanas y Sociales (CSIC, Madrid), Los ministros de Ultramar

Pause

TABLE RONDE - CLERGÉS, POUVOIRS PUBLICS ET SOCIÉTÉS EN SITUATION COLONIALE

  • Josep Ma DELGADO, Universitat Pompeu Fabra, Altruistas o rent-seekings. La formación del patrimonio económico del clero regular en Filipinas
  • Alexandre COELLO DE LA ROSA, Universitat Pompeu Fabra, Pasquines, libelos y corrupción en la Manila del arzobispo Felipe Pardo (1677-89)
  • Xavier HUETZ DE LEMPS, Université de Nice Sophia Antipolis, Missionnaires et pouvoirs coloniaux : comparaisons transcoloniales et transimpériales

(16h-18h)

TABLE RONDE - LA CONSTRUCTION DE L’ORDRE PUBLIC

  • Albert GARCíA, Universitat Pompeu Fabra, Barcelona-Tetuán-La Habana, 1860: patriotismos imperiales e imágenes raciales (la « Guerra de África» en perspectiva trasatlántica)
  • François GODICHEAU, Université Bordeaux III, El imperio de la guerra interior: el orden público como clausula de acción absoluta del Estado (1812-1898)
  • Eloy MARTÍN CORALES, Universitat Pompeu Fabra, Orden público en el Protectorado español de Marruecos durante la II República (1931-1936): el objetivo de la paz, amenazada por las izquierdas españolas y el nacionalismo marroquí
  • Romy SANCHEZ, École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Vigilando a los cubanos : el consulado español de Nueva Orleans y la persecución de los separatistas (1869-1884)

Lieux

  • Ciudad Universitaria - Casa de Velázquez, C/ de Paul Guinard, 3
    Madrid, Espagne (28040)

Dates

  • mercredi 08 mai 2013
  • jeudi 09 mai 2013
  • vendredi 10 mai 2013

Mots-clés

  • États, impériaux, ibériques, globalisation

Contacts

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« Les États impériaux ibériques (1808-1930). Une globalisation originale ? », Colloque, Calenda, Publié le mardi 02 avril 2013, http://calenda.org/243395