AccueilPaysage(s) et patrimoine(s) : connaissance, reconnaissance, protection, gestion et valorisation

*  *  *

Publié le mercredi 03 avril 2013 par Élodie Faath

Résumé

Le colloque, organisé par l'École nationale supérieure de la nature et du paysage, les mardi 24 et mercredi 25 septembre 2013 à Blois, souhaite faire un état des lieux des recherches sur les patrimoines et les paysages. Il a pour objectif d'induire un dialogue entre chercheurs de différentes disciplines sur la question des paysages et des patrimoines, des liens entre ces deux notions, des outils de protection, de gestion et de développement. 

Annonce

 

Argumentaire

Les paysages et les patrimoines sont liés, parfois même confondus, et avant d’aborder la question de leur protection ou de leur valorisation, il est nécessaire de s’interroger sur ce qui fait patrimoine tout autant que sur ce que représente le paysage, puis sur leurs liens et interdépendances.

Le processus de patrimonialisation est organisé autour d’étapes majeures que sont l’identification de ce qui fait que le passé peut être élevé au rang de patrimoine, la mise en place d’outils de protection, l’appropriation sociale et enfin la valorisation. Ce sont ces différentes étapes que nous souhaitons aborder lors de ce colloque.

A ce titre, la « mise en patrimoine » d’un paysage n’a rien d’un processus « neutre » ; et ce colloque entend l’interroger en tant que parti-pris. Patrimonialisation suppose en effet qualification, distinction, hiérarchisation, ce qui peut entraîner dans certains cas, une discrimination. On peut admettre qu’elle n’entérine pas seulement une valeur et un sens reconnus, mais qu’elle fait évoluer, ou parfois réinvente l’une et l’autre. Elle est par ailleurs, et de plus en plus, inséparable de spéculations et de répercussions d’ordre économique.

La question de la spécificité du paysage comme objet de la patrimonialisation se pose. Est-il vraiment traité en patrimoine particulier, ou en « enveloppe » patrimoniale, apportant l’onction d’une valeur universelle à tout ce qu’un territoire contient ? Qu’est-ce qui change et qu’est-ce qui demeure quand on passe d’une logique de préservation des « sites », à une action visant le « patrimoine paysager » ?

A côté de la préoccupation pour la protection patrimoniale, entendue comme processus de conservation, sauvegarde et préservation de biens patrimoniaux, d’autres fins sont aujourd’hui perceptibles. Associée aux volontés de patrimonialisation des paysages (et notamment de l'inscription auprès de l'unesco), une série d’objectifs explicites aussi bien qu’implicites est poursuivie par les acteurs à l'origine de la demande et par d’autres catégories d’acteurs. Il semble pertinent de s’interroger sur les stratégies, les processus et leur mise en œuvre.

Au delà de la protection, la reconnaissance patrimoniale nécessite une gestion des paysages, entre conservation et évolution. Le colloque interrogera d’une part la manière dont celle-ci met en jeu une perception du rapport des paysages concernés au temps, qui renvoie aux récits et autres représentations historiques dont le processus de patrimonialisation appelle la construction. Il interrogera d’autre part les outils et dispositifs utilisés, leur disparité liée au contexte national mais également à l’articulation entre des politiques publiques, et des règlementations, qui n’ont pas toutes les mêmes objectifs et ne s’appliquent pas aux mêmes échelles spatiales.

La valorisation du patrimoine, dont le patrimoine paysager, peut revêtir différentes formes ; au delà du développement culturel, il existe des démarches de développement économique et touristique qui peuvent aller jusqu’à intégrer une « mise en scène » du patrimoine et du paysage. Quels sont les acteurs à l’initiative de ces actions ? Dans quelle mesure sont-elles compatibles avec la protection des sites ? Comment vont-elles participer à véhiculer une image positive d’un territoire et peuvent-elles redynamismer des territoires en déclin ?

Le patrimoine peut être considéré comme un marqueur identitaire, comme un fixateur de mémoire et d’appartenance. Pourtant les habitants du lieu sont peu sollicités, tant lors des phases d’identification que de valorisation. Quelle place leur donner ? Comment mobiliser les différents acteurs en présence ? Quelle part le tourisme, et plus particulièrement les touristes, peuvent-ils prendre dans ces processus ?

Autant de questionnement qui pourront être abordés, l'objet de ce colloque étant d’analyser, sous l’angle original du croisement entre patrimoines et paysages, les enjeux liés à leur connaissance, leur protection et in fine leur appropriation et leur valorisation à l’échelle locale.

Les propositions de communications pourront développer ces différentes orientations et devront être positionnées suivant les trois axes proposés :

  • Connaissance et reconnaissance
  • Protection et gestion
  • Valorisation et appropriation

Modalités de soumission

Le colloque comprendra 4 sessions d’une demi-journée chacune, dont une visite de terrain.

Les propositions de communications et de posters doivent être soumises sous forme d'un résumé d’une page maximum avec un titre accompagné de trois à quatre mots clés.

Il doit être fait explicitement référence à la thématique dans laquelle la contribution s'inscrit.

Les propositions doivent parvenir par voie électronique à l’adresse du colloque : colloque@ensnp.fr,

avant le 1 mai 2013.

Les auteurs seront informés de la décision du comité scientifique avant le 20 mai. Les résumés acceptés ainsi que le programme seront publiés sur le site de l’ENSNP fin mai 2013.
Il sera alors envoyé aux auteurs retenus plus d’informations sur les normes de présentation des articles et leur mode de publication.

Comité scientifique

  • Serge Briffaud, enseignant chercheur en histoire à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux, UMR 5185 ADES équipe CEPAGE (CNRS, Université de Bordeaux)
  • Maria Cardeira da Silva, professeur d’anthropologie à l’Universidade Nova de Lisboa (Portugal), CRIA
  • Arnaud de Lajartre, enseignant chercheur en droit public à l’Université d’Angers, GRIDAUH
  • Anne Honegger, directeur de recherche CNRS en géographie, UMR 5600
  • Olivier Lazzarotti, professeur de géographie à l’Université de Picardie, Directeur de l’équipe d'accueil 4287 « Habiter le Monde »
  • Vincent Veschambre, professeur en sciences humaines et sociales à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, UMR 5600 Environnement, Ville, Société
  • Sylvie Servain-Courant, enseignant chercheur en géographie à l’Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage de Blois, UMR 7324 CITERES
  • Anne Sgard, professeure associée de géographie à l’Université de Genève
  • Laura Verdelli, enseignant chercheur en aménagement et urbanisme à l’Université de Tours, UMR 7324 CITERES
  • Lolita Voisin, paysagiste, ENSNP de Blois, docteur Aménagement de l’espace et urbanisme, membre associé UMR 7324 CITERES (CNRS- Université de Tours)

 

Lieux

  • ENSNP - 9 rue de la Chocolaterie
    Blois, France (41)

Dates

  • mercredi 01 mai 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • patrimoine, paysage

Contacts

  • Lolita Voisin
    courriel : colloque-arbres-paysages [at] listes [dot] insa-cvl [dot] fr
  • Sylvie Servain-Courant
    courriel : colloque [at] ensnp [dot] fr

Source de l'information

  • Lolita Voisin
    courriel : colloque-arbres-paysages [at] listes [dot] insa-cvl [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Paysage(s) et patrimoine(s) : connaissance, reconnaissance, protection, gestion et valorisation », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 03 avril 2013, http://calenda.org/243399