AccueilVoir des fantômes

Voir des fantômes

Seeing ghosts

*  *  *

Publié le lundi 06 mai 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Si l’on suit les sondages, la rencontre avec des fantômes est non seulement une possibilité largement envisagée, mais aussi une expérience fréquente. Simple écho à la fascination contemporaine pour l’au-delà ? Résurgence d’éléments culturels ayant traversé les sociétés et les siècles ? À travers quelques exemples, nous distinguerons l’approche clinique des "personnes hantées", selon le terme du prix Nobel de médecine Charles Richet (1922), en nous éclairant des travaux récents en psychologie anomalistique sur les facteurs favorisant les expériences de hantise et d’apparition. Voir des "personnes hantées" là où sont évoqués des "fantômes" oblige le clinicien à un positionnement spécifique face aux manifestations d’un insaisissable déréel.

Annonce

Cycle de conférences annuel organisé à l'Université de Strasbourg par Francesco D’Antonio (CHER-EA4376), Catherine Schneider (CARRA-EA3094) et Emmanuelle Sempère (Configurations littéraires-EA1337). Ce cycle de rencontres et de conférences consacrées à l’apparition, la vision, la représentation et la perception des fantômes porte aussi bien sur les Arts, Lettres et Langues que sur les Sciences humaines et Neurosciences. L’originalité de cette démarche consiste à créer un espace de convergence qui permettra d’échanger, de confronter et de nourrir les différentes approches sur ce sujet dans une perspective tant diachronique que synchronique.

Présentation

Que l'on y croie ou non, que l'on en voie ou que l'on refuse d'en voir – autant de positions qui n'ont guère d'incidence sur les fantômes et leurs apparitions : personnages de fiction, projections de l'imagination, images de l'art ou figures de croyance, ces êtres revenus de la mort hantent notre culture.

Quelque époque, quelque paradigme culturel, religieux ou scientifique que l'on envisage, ni le degré de réalité ni la signification de l'apparition fantomatique ne font consensus : la question de leur « visibilité » résiste à toute espèce de raisonnement. Il n'y a dès lors rien d'étonnant à ce que les études spécialisées soient si peu nombreuses et qu'elles se donnent des objectifs limités : pour les arts, les arts du spectacle et la littérature, un corpus restreint d'œuvres ou de textes ; pour les sciences religieuses et anthropologiques, un champ culturel ou théologique spécifique ; pour les sciences psychologiques et médicales, des pathologies ou des phénomènes précis.

Le projet « voir des fantômes » invite à un travail interdisciplinaire dans une perspective diachronique et synchronique pour mettre en relation la question de la représentation et de l'apparition de fantômes avec le rapport à la mort, au vivant et au surnaturel.

Au sein des disciplines littéraires et artistiques, l'apparition et la représentation fantomatiques concernent un grand nombre de recherches ayant trait à l'imaginaire et à la croyance, sans limitation de genre ou d'idéologie : il existe des fantômes païens ou chrétiens, plaisants ou effrayants, poétiques ou dramatiques. Les arts visuels, le théâtre et l'opéra figurent et stylisent à travers eux notre rapport à la mort ; plus encore, ils donnent vie, épaisseur et sensibilité à ce qui n'a pas d'existence et le projettent sur la scène du visible.

Théologiens et philosophes conceptualisent et problématisent également la question du fantôme : ils inspirent les représentations artistiques, théâtrales et littéraires, réagissent aux œuvres et les interprètent. L'histoire des sciences, quant à elle, permet de saisir le déplacement des enjeux de la vision fantomatique, mais aussi de comprendre les délicats rapports entre croyance et savoir.

Les travaux scientifiques touchant aux phénomènes d'hallucination et d'illusion d'optique, aux mécanismes cognitifs de la croyance et de la perte de repères, voire à la réflexion épistémologique sur le certain, le possible et l'hypothétique, viendront enrichir les approches littéraires et artistiques. En retour, la littérature, le théâtre et les arts apparaissent comme de vastes encyclopédies de cas divers susceptibles d'intéresser les chercheurs en psychologie, en neurosciences et en philosophie des sciences.

Cet échange interdisciplinaire permettra de mieux comprendre les processus de la représentation fantomatique, ses significations et ses enjeux.

Organisation et contacts

Les conférences ont lieu le vendredi après-midi de 14h à 16h, au rythme d’une rencontre par mois environ. Nous poursuivrons ce cycle par un colloque interdisciplinaire international à l’automne 2015.

Programme

5 avril 2013 – 14h00

Salle 001 (Nouveau Patio) – Université de Strasbourg, 20 A, Rue René Descartes – 67084 Strasbourg

Renaud Évrard, Voir des personnes hantées : le regard d’un clinicien.

Résumé : Si l’on suit les sondages, la rencontre avec des fantômes est  non seulement une possibilité largement envisagée, mais aussi une  expérience fréquente. Simple écho à la fascination contemporaine pour  l’au-delà ? Résurgence d’éléments culturels ayant traversé les sociétés et  les siècles ? À travers quelques exemples, nous distinguerons l’approche clinique des "personnes hantées", selon le terme du prix Nobel de  médecine Charles Richet (1922), en nous éclairant des travaux récents  en psychologie anomalistique sur les facteurs favorisant les expériences  de hantise et d’apparition. Voir des "personnes hantées" là où sont  évoqués des "fantômes" oblige le clinicien à un positionnement  spécifique face aux manifestations d’un insaisissable déréel.

26 avril 2013 – 14h00

Salle 001 (Nouveau Patio) – Université de Strasbourg, 20 A, Rue René Descartes – 67084 Strasbourg

Catherine Schneider, Plaidoyer pour (re)voir un fantôme. À propos du  pseudo-Quintilien, Grandes déclamations, 10. Le tombeau ensorcelé

Résumé : “Voir, imaginer, rêver, être fou”. La séquence aura peut-être  de quoi surprendre les Modernes ; moins les Anciens, pour qui le lien  est évident : c’est tout le problème des apparitions – et dans le cas du  Tombeau ensorcelé – des apparitions de défunts qui se pose là. Ce plaidoyer  fictif oppose une femme à son mari, qu’elle poursuit en justice pour  mauvais traitements, l’accusant d’avoir fait disparaître par magie le fantôme de leur fils défunt qui lui rendait visite chaque soir depuis sa  mort. L’analyse de la stratégie argumentative du plaidoyer permettra de montrer comment l’accusation clame son droit au bonheur.

25 Octobre 2013

  • Véronique LUZEL (Université de Strasbourg) : La représentation des apparitions surnaturelles de la Renaissance : quelques aspects (14h-16h, Portique côté rue, Salle 409) 

8 Novembre 2013

  • Fanny PLATELLE (Université de Clermont-Ferrand) : Les fantômes dans le théâtre populaire viennois (fin XVIII- début XIXsiècles) (14h-16h, Portique côté rue, Salle 409) 

15 Novembre 2013

  • György KARSAI (Université de Pécs–Hongrie) : Ce que le héros voit et ce qu'il ne voit pas dans l'épopée et dans la tragédie grecque (quelques exemples: Achille, Ulysse, Ajax, Penthée) (14h-16h, Portique côté campus, salle 403) 

6 Décembre 2013

  • Luana QUATTROCELLI (Université de Strasbourg) : Le fantôme d’Hélène (14h-16h, Misha, Salle de la table ronde) 

31 Janvier 2014

  • Enza PERDICHIZZI (Université de Strasbourg) : Fantômes et mémoire dans les poèmes de Giovanni Pascoli (14h-16h, Misha, Salle de la table ronde) 

Date à venir

  • Myriam CHOPIN (Université de Haute Alsace) : La fonction des revenants dans les récits autobiographiques, les mirabilia, et les exempla du XIau XVsiècle 

21 Mars 2014

  • Cristina BARBATO (Université de Paris 8) : Le fantôme de la Semiramide de Rossini face aux scènes contemporaines : représentation du destin ou projection de l’imaginaire ? (14h-16h, Portique côté rue, Salle 409) 

4 Avril 2014

  • Florence BERGER (psychologue clinicienne, responsable du pôle Santé jeunes à la Mission Locale d’Argenteuil- Bezons) : Les Fantômes actuels (14h-16h, Misha, Salle de la table ronde) 

16 Mai 2014

  • Agnès CLERC-RENAUD (Université de Strasbourg) : Voir des « âmes ». Une ethnographie des apparitions dans le Nordeste brésilien (14h-16h, Portique côté rue, Salle 409) 

Lieux

  • Université de Strasbourg, Nouveau Patio, salle 001 - 20 A, rue René Descartes
    Strasbourg, France (67)

Dates

  • vendredi 05 avril 2013
  • vendredi 26 avril 2013
  • vendredi 25 octobre 2013
  • vendredi 08 novembre 2013
  • vendredi 15 novembre 2013
  • vendredi 06 décembre 2013
  • vendredi 31 janvier 2014
  • vendredi 21 mars 2014
  • vendredi 04 avril 2014
  • vendredi 16 mai 2014

Mots-clés

  • fantôme, hantise, apparition, interdisciplinarité

Contacts

  • Catherine Schneider
    courriel : cschneid [at] unistra [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Renaud Evrard
    courriel : renaud [dot] evrard [at] univ-lorraine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Voir des fantômes », Cycle de conférences, Calenda, Publié le lundi 06 mai 2013, http://calenda.org/243429