AccueilDialogues contemporains sur la question agraire et l’agriculture familiale au Brésil et en France

*  *  *

Publié le lundi 08 avril 2013 par Élodie Faath

Résumé

Ce séminaire franco-brésilien est coordonné par des chercheurs français de l’unité « Systèmes agraires et développement rural » (AgroParisTech) et de l’UMR Ladyss (CNRS, universités Paris 1, Paris 7, Paris 8, Paris 10) ainsi que par des chercheurs brésiliens.

Annonce

Présentation

Depuis 1945, l’agriculture française a connu une révolution technique plus radicale que celle de la seconde moitié du XVIIIe siècle. La base de cette révolution a été la mécanisation, l’utilisation d’intrants industriels et des biocides et « l’amélioration génétique » des plantes et des animaux. La politique agricole a joué un rôle essentiel dans cette évolution, notamment les Lois d’orientation agricole de 1960 et 1962. Fondée sur une perspective de modernisation de l’agriculture, cette politique, hautement sélective, a exigé des investissements croissants en capital. Si bien que cette agriculture a répondu aux objectifs de sécurité alimentaire d’après-guerre et a transformé le pays en une grande puissance exportatrice de produits agricoles ; elle a également contribué à l’appauvrissement et à la disparition d’un grand nombre d’exploitations agricoles familiales/paysannes.

Dans les années 1980, aux impacts sociaux de ce modèle de développement agricole se sont ajoutées ses conséquences environnementales qui ont été au cœur de nombreux débats et controverses publics remettant en question ce modèle dominant et appelant un nouveau contrat entre l’agriculture et la société en France et en Europe.

Au Brésil, dans les années 1950/1960, le débat sur la question agraire a mis en évidence le retard de l’agriculture nationale (notamment en raison de technologies « primitives »), qui a alors été divisée en deux grands sous-secteurs. Le premier a été organisé autour des activités d’exportation tandis que le second a été plus particulièrement orienté vers la production de subsistance et le marché interne. La modernisation de l’agriculture qui a été établie à partir des années 1960 (la « révolution verte » brésilienne) a, d’une part, assuré la transformation des techniques et l’augmentation de la production, et, d’autre part, conduit à l’aggravation des inégalités et à une concentration foncière des espaces agricoles du pays.

Dans les années 1990, on a observé un processus de reconnaissance de l’agriculture familiale dans le pays. L’État a reconnu la division existante dans le secteur agricole brésilien, en séparant les agriculteurs selon leur logique de production et d’orientation : agriculture non familiale liée à l’agrobusiness, d’un côté, et l’agriculture familiale, de l’autre. Cette dichotomie, consolidée au début du XXIe siècle, s’exprime par la présence de deux ministères (ministère de l’Agriculture et ministère du Développement agraire) et représente une composante importante des politiques publiques agricoles et de développement rural actuelles au Brésil.

Bien que l’agriculture brésilienne soit affectée par de considérables limitations structurelles, sociales et environnementales, la croissance de la demande internationale et la hausse de la consommation intérieure stimulent de plus en plus son expansion.

C’est dans ce contexte que les chercheurs veulent aborder lors de ce séminaire franco-brésilien un certain nombre de questions liées à la situation agraire brésilienne et française avec les objectifs suivants :

  • Encourager des réflexions critiques à propos des questions agraires au Brésil et en France, en particulier celles liées à l’agriculture familiale/paysanne, sa situation et ses perspectives ;
  • Partager leurs résultats et proposer des interprétations sur les questions liées au développement rural dans les deux pays, notamment sur celles relatives à l’agriculture familiale/paysanne ;
  • Favoriser les contacts et les partenariats entre les institutions françaises et brésiliennes afin de développer des activités de recherche, des échanges et des coopérations scientifiques.

Programme

Mercredi 24 avril 2013

9h00 : OUVERTURE

Jean-Paul Billaud (Ladyss) et Hubert Cochet (AgroParisTech)

9h30 : 1ère SESSION  « Réflexions sur l'agriculture familiale et paysanne au Brésil et en France »

DISCUTANT : Philippe Bonnal (Cirad/Fr)

  • Bernard Roux (AgroParisTech – Académie d’Agriculture/Fr)
  • Maria de Nazareth Baudel Wanderley (UNICAMP – UFPE/Br)
  • Marcel Jollivet (Ladyss – CNRS/Fr)
  • Delma Pessanha (UFF – UFOPA/Br)

14h30 : 2e SESSION  « La politique agricole au Brésil et en France : situation actuelle et perspectives »

DISCUTANT : Jacques Rémy (UMR SAD-APT, Équipe Proximité - Inra/Fr)

  • Caio França (Gouvernement Fédéral/Br)
  • Gilles Bazin (SADR – AgroParisTech/Fr)

16h00 : PAUSE CAFÉ

16h30 : 3e SESSION « Les enjeux actuels sur la question foncière et la réforme agraire au Brésil et en France »

DISCUTANT : Éric Sabourin (Cirad/Fr)

  • Leonilde Sérvolo Medeiros (CPDA – UFRRJ/Br)
  • Sonia Maria Pereira Bergamasco (FEAGRI – UNICAMP/Br)
  • Paulo Moruzzi Marques (ESALQ – USP/Br)
  • Yannick Sencébé (Inra – Dijon/Fr)

Jeudi 25 avril 2013

9h00 : 4e SESSION  « Agroécologie et agriculture durable au Brésil et en France »

DISCUTANT : Guy Durand (Agrocampus Ouest/Fr)

  • Maristela Simões do Carmo (FCA – UNESP/Br)
  • Magda Zanoni (Ladyss – CNRS/Fr)
  • Stéphane Bellon (INRA/SAD – Avignon/Fr)
  • Michel Streith (Ladyss – CNRS/Fr)

14h00 : 5e SESSION  « Approches théoriques et méthodologiques concernant le développement agricole : des expériences de recherche au Brésil et en France »

DISCUTANT : Claude Raynaut (CNRS/Fr)

  • Osmar Tomaz de Souza (PPGE – PUCRS/Br)
  • Lovois de Andrade Miguel (PGDR – UFRGS/Br)
  • Nadège Garambois (SADR – AgroParisTech/Fr)
  • Julien Blanc (MNHN/Fr)

16h00 : PAUSE CAFÉ

16h30 : TABLE RONDE « Perspectives et scénarios pour l'agriculture familiale française et brésilienne au XXIe siècle »

ANIMATEUR : Philippe Léna (IRD – MNHN/Fr)

  • Marc Dufumier (SADR – AgroParisTech/Fr)
  • Gilles Maréchal (AMAR/Fr)
  • Guy Kasteler (Confédération paysanne/Fr)
  • Sergio Pereira Leite (CPDA – UFRRJ/Br)
  • Caio França (Gouvernement Fédéral/Br)
  • Afrânio Raul Garcia Jùnior (EHESS/Fr)
  • Roberto Nascimento (NEAD/MDA/Br)

Coordination France

  • Systèmes agraires et développement rural (AgroParisTech) ;
  • Laboratoire Dynamiques sociales et recomposition des espaces (Ladyss) / CNRS, Universités Paris 1, Paris 7, Paris 8 et Paris 10).

Coordination Brésil

  • Lovois de Andrade Miguel (Programa de Pós-Graduação em Desenvolvimento Rural/ UFRGS);
  • Maristela Simões do Carmo (Faculdade de Ciências Agronômicas - Botucatu/ UNESP);
  • Sonia Maria Pereira Bergamasco (Faculdade de Engenharia Agrícola e Programa de Doutorado em Ciências Sociais/ UNICAMP);
  • Osmar Tomaz de Souza (Programa de Pós-Graduação em Economia/ PUCRS);
  • Paulo Moruzzi Marques (Programa de Pós-Graduação em Ecologia Agrícola/CENA/ ESALQ/ USP);
  • Magda Zanoni (NEAD-MDA/LADYSS-CNRS).

Renseignements et inscriptions : seminario.br.fr@gmail.com

En indiquant si la participation au séminaire sera sur place ou via webconference.

Lieux

  • AgroParisTech, amphithéâtre Tisserand - 16, rue Claude-Bernard
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 24 avril 2013
  • jeudi 25 avril 2013

Mots-clés

  • question agraire, France, Brésil, agriculture familiale

Contacts

  • Béatrice MOELLIC
    courriel : moellic [at] u-paris10 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Béatrice MOELLIC
    courriel : moellic [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Dialogues contemporains sur la question agraire et l’agriculture familiale au Brésil et en France », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 08 avril 2013, http://calenda.org/243494