AccueilPremière rencontre du groupe RES-HIST

*  *  *

Publié le mercredi 10 avril 2013 par Luigia Parlati

Résumé

À l’occasion de la première rencontre du groupe RES-HIST (Réseaux & Histoire) organisée par le Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine de Nice du 26 au 28 septembre 2013, nous souhaitons réserver une demi-journée, voire une journée entière, à la présentation des recherches en cours (même à leurs débuts) mobilisant de manière précise, sur un terrain historique, des notions propres à l'une des nombreuses déclinaisons de l'analyse de réseaux. Tous les thèmes, toutes les périodes historiques et toutes les zones géographiques peuvent être concernés. Le format donnera la priorité à la discussion des aspects conceptuels, méthodologiques et pratiques de chaque recherche. Cet appel s'adresse en priorité aux doctorants ou jeunes chercheurs.

Annonce

Argumentaire

Cet appel s'adresse en priorité aux doctorants ou jeunes chercheurs ; toutefois, des propositions d'étudiants en M2 ou de chercheurs plus confirmés pourront être acceptées si elles correspondent au format demandé.

À l’occasion de la première rencontre du groupe RES-HIST (Réseaux & Histoire, voir le texte de lancement plus bas), organisée par le Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine de Nice du 26 au 28 septembre 2013, nous souhaitons réserver une demi-journée, voire une journée entière, à la présentation des recherches en cours (même à leurs débuts) mobilisant de manière précise, sur un terrain historique, des notions propres à l'une des nombreuses déclinaisons de l'analyse de réseaux. Tous les thèmes, toutes les périodes historiques et toutes les zones géographiques peuvent être concernés. L'objectif de l'atelier est de permettre aux participants de formuler leurs questions, exprimer leurs doutes sur leur recherche en cours, engager une discussion à ce propos, autant que de présenter leur travail à des spécialistes de domaines très différents. Le format donnera donc la priorité à la discussion des aspects conceptuels, méthodologiques et pratiques de chaque recherche : définitions précises des termes utilisés pour parler des réseaux, choix et traitement des sources, et le cas échéant formats de bases de données, logiciels ou indicateurs de réseaux à utiliser, principes de représentation graphique, etc. Le temps de présentation proprement dit sera très court (15 mn).

Cet appel ne s'adresse pas uniquement à des recherches prévoyant d'utiliser tel ou tel logiciel ou traitement quantitatif. En revanche, les propositions qui feront un usage purement métaphorique, ou d'une manière générale trop ponctuel, de la notion de réseau ne seront pas sélectionnées. Nous vous invitons donc à préciser très clairement ce que vous envisagez exactement de faire avec les réseaux dans votre recherche : avec quelles sources, quelles méthodes, quelles références bibliographiques (issues de l'histoire ou d'autres disciplines). Il s'agit notamment, dans votre proposition, de préciser ce que l'usage de la notion de réseau doit vous permettre de mettre en évidence, et que vous n'auriez pas pu voir autrement.

À cette fin, nous vous demandons de vouloir envoyer vos propositions d’une quinzaine de lignes à reshist2013@gmail.com avant le 1 mai 2013, en précisant votre statut actuel.

Les organisateurs prendront en charge deux nuitées et la plupart des repas au cours des journées. Les frais de transport sont à la charge des intervenants ou de leur laboratoire.

Comité scientifique 

Pierre-Yves Beaurepaire (Université de Nice Sophia-Antipolis – Institut Universitaire de France), Michel Bertrand (Université de Toulouse – Institut Universitaire de France), Claire Lemercier (CNRS-Sciences Po Paris), Silvia Marzagalli (Université de Nice Sophia-Antipolis – Institut Universitaire de France), Zacarias Moutoukias (Université de Paris Diderot).

LANCEMENT DU GROUPE RES-HIST (Réseaux & Histoire)

Le lexique du « réseau » est de plus en plus utilisé dans les recherches historiques, de l’Antiquité au temps présent, de manières très diverses. Cette diversité est une richesse, mais s'accompagne souvent d'une méconnaissance mutuelle et d'une absence de définition rigoureuse des concepts mobilisés. Cela contraste avec la situation dans d'autres disciplines, comme la sociologie, où notions et méthodes - diversement appropriées - sont débattues dans des espaces communs. Et ces derniers sont parfois ouverts à d'autres sciences sociales. Ainsi, lors de l’ Ecole thématique du CNRS « Etudier les réseaux sociaux » organisée à Porquerolles les 10-14 septembre 2012, nous avons constaté, indépendamment de la richesse des échanges, la faible présence des historiens parmi les participants, particulièrement sensible parmi les doctorants et les jeunes chercheurs.

Pour favoriser le dialogue entre les historiens travaillant sur les réseaux et promouvoir le recours à des outils à la fois conceptuels et méthodologiques partagés et adaptés à notre discipline, il nous a paru souhaitable de jeter les bases d’un groupe collaboratif ouvert à tout l’éventail des recherches historiques, RES-HIST. Il est destiné autant à faire le point sur les recherches en cours qu’à lancer des opérations scientifiques collectives et transpériodes, tout en assurant aussi des séances de formation aux outils mobilisables pour les analyses de réseaux.

Avec le soutien initial de l’Institut universitaire de France, RES-HIST se propose d’organiser un premier cycle de trois rencontres échelonnées sur deux ans, destinées à l’ensemble de la communauté historienne intéressée. Chacune articulera un atelier thématique avec des conférenciers invités, incités à discuter mutuellement leurs travaux, des formations méthodologiques qui pourront être construites en fonction des besoins qui seront exprimés par les participants, et des présentations des recherches en cours de doctorants et jeunes chercheurs. 

La première rencontre RES-HIST, organisée à Nice du 26 au 28 septembre 2013, au Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (EA 1193), en partenariat avec l’Institut Universitaire de France et la Maison des Sciences de l'Homme et de la Société Sud-Est proposera un large panorama à la fois transpériode et thématique des recherches actuelles sur les réseaux et lancera la réflexion sur la structuration de la communauté historienne à entreprendre.

Interviendront : Andoni Artola (Université du Pays Basque), Stéphane Frioux (Université de Lyon II), Pierre Gervais (Université de Paris VIII), Vincent Gourdon (CNRS, Université de Paris IV) Elisa Grandi (Université de Paris Diderot), Florent Hautefeuille (Université de Toulouse II), Jérôme  Lamy (Université de Toulouse II), Isabelle Rosé (Université de Rennes II), Nicolas Verdier (CNRS, Géographie-cités, Paris).

Lieux

  • Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine - 98, Bd. Edouard-Herriot
    Nice, France (06)

Dates

  • mercredi 01 mai 2013

Mots-clés

  • histoire et réseaux, analyse de réseaux, méthodologie

Contacts

  • Silvia Marzagalli
    courriel : Silvia [dot] Marzagalli [at] unice [dot] fr

Source de l'information

  • Silvia Marzagalli
    courriel : Silvia [dot] Marzagalli [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Première rencontre du groupe RES-HIST », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 avril 2013, http://calenda.org/243890