AccueilLe(s) cosmopolitisme(s) dans l'Égypte moderne et contemporaine

Le(s) cosmopolitisme(s) dans l'Égypte moderne et contemporaine

Pour une approche historienne d’un objet polémique

*  *  *

Publié le mardi 09 avril 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Cette journée d’étude fait suite à une première réflexion, entamée à Alexandrie en 2010, sur la portée heuristique du concept de « cosmopolitisme » en histoire sociale et culturelle de l’Égypte moderne et contemporaine. Il s’agira de prolonger l’analyse des usages, des discours qui permettent de le penser, au-delà mais aussi en lien avec les cas d’études alexandrins, en élargissant le champ de la recherche aux autres villes égyptiennes. 

Annonce

Argumentaire

Incluant les mots grecs cosmos (monde) et politis (citoyen), le terme « cosmopolitisme » s’est prêté à des usages variés, recouvrant des sens différents selon l’approche disciplinaire des auteurs et les contextes historiques dans lesquels il est employé. Dans l’historiographie de l’Égypte moderne et contemporaine, le terme est mobilisé pour étudier la coexistence, le vivre-ensemble d’une population largement composite quant aux origines nationales, religieuses et sociales.

Pour aborder la question, les historiens ont traditionnellement présenté un biais que l’on pourrait qualifier de géographique car ils se sont attachés à l’examen des interactions entre minorités au sein d’une seule localité, Alexandrie. Plus riche en ce qu’elle exploite des sources au-delà de celles produites par une notabilité francophone, une deuxième approche du cosmopolitisme en Égypte privilégie l’étude des relations entre minorités, classes moyennes et travailleurs égyptiens.

Cette journée d’études s’inscrit dans cette lignée de travaux, en problématisant les catégories communément utilisées pour décrire la société égyptienne (« étranger », « indigène », « ressortissant national »), posant ainsi les notions de « nationalité » ou de « classe » comme des catégories et des appartenances mouvantes qui mérite d’être questionnées. Elle fait suite à une première réflexion, entamée à Alexandrie en avril 2010, sur la portée heuristique du concept de cosmopolitisme en histoire sociale et culturelle. Il apparait que cette notion est utile pour l’historien quand elle est définie a posteriori, à la lumière d’une analyse fine des sources et d’un renouvellement des outils méthodologiques et des catégories d’analyse.

Afin d’élargir la portée de ce travail, cette nouvelle journée d’études entend examiner d’autres contextes urbains égyptiens, tels que le Caire et les villes du Canal de Suez, véritables pôles d’attraction pour des migrants en quête d’emploi. Les formes de coexistence produites dans ces villes, en période de forte mobilité internationale, en font des objets tout aussi pertinents qu’Alexandrie pour interroger les modalités du cosmopolitisme.

En invitant les chercheurs à se pencher sur l’analyse des pratiques foncières et urbaines, des relations de voisinage, des sociabilités professionnelles et culturelles, des pratiques scolaires, cette nouvelle journée encourage une approche concrète et située de ce « vivre ensemble », de ses contours et de ses limites. Plusieurs axes sont privilégiés :

  • lieux et formes des sociabilités et des pratiques culturelles
  • la construction des catégories statistiques et juridiques
  • les cosmopolitismes « d’en bas »
  • les pratiques foncières et patrimoniales, l’architecture et la construction de l’espace urbain
  • les pratiques de la révolte

Conditions de soumission

Les propositions de communication doivent être envoyées à l’adresse : dalachanis@mmsh.univ-aix.fr.

Elles comporteront les éléments suivants :

  • titre de la communication
  • résumé de la communication (3000 signes)
  • CV avec une liste des travaux et publications
  • les coordonnées complètes (adresse mail, adresse postale, numéro de téléphone)

Le nombre de participants sera limité à 6 personnes, leurs frais de déplacements et d’hébergement seront couverts par les organisateurs.

Calendrier 

  • Date limite pour le dépôt des propositions : 28 avril 2013

  • Réponse aux participants : 27 mai 2013
  • Envoi du texte de communication : 30 août 2013
  • Journée d’études : 27 septembre 2013, Aix-Marseille Université, IREMAM, LabexMed

Comité scientifique

  • Fréderic Abécassis, MCF, ENS de Lyon
  • Ghislaine Alleaume, DR, CNRS, Directrice de l’IREMAM, UMR 7310
  • Meropi Anastassiadou, PR, INALCO
  • Catherine Mayeur-Jaouen, PR, INALCO
  • Nicolas Michel, PR, Aix-Marseille Université
  • Mercedes Volait, DR, CNRS, Directrice d’InVisu (CNRS-INHA), USR 3103

Comité d’organisation

  • Elena Chiti, Doctorante, Aix-Marseille Université / IREMAM
  • Angelos Dalachanis, Chercheur postdoctoral LabexMed, Aix-Marseille Université / IREMAM
  • Charlotte Deweerdt, Doctorante, Aix-Marseille Université / IREMAM
  • Mélanie Henry, Doctorante, Aix-Marseille Université / IREMAM
  • Malak Labib, Doctorante, Aix-Marseille Université / IREMAM
  • Anna-Laura Turiano, Doctorante, Aix-Marseille Université / IREMAM

Lieux

  • MMSH - 5, rue du château de l'horloge
    Aix-en-Provence, France (13090)

Dates

  • dimanche 28 avril 2013

Mots-clés

  • histoire, cosmopolitisme, Égypte, Alexandrie, Le Caire, Canal de Suez

Contacts

  • Dalachanis Angelos
    courriel : dalachanis [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Source de l'information

  • Angelos Dalachanis
    courriel : angelos [dot] dalachanis [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le(s) cosmopolitisme(s) dans l'Égypte moderne et contemporaine », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 09 avril 2013, http://calenda.org/243892