AccueilLe corpus. Son contour, ses limites et sa cohérence

*  *  *

Publié le mercredi 10 avril 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Après deux rencontres consacrées à l'historiographie et à la datation des sources, l'association Janua (Université de Poitiers, CESCM et HeRMA) propose aux jeunes chercheurs de présenter une communication sur le vaste sujet interdisciplinaire du « corpus ». Cette journée n’entend pas résoudre les problèmes depuis longtemps débattus par les chercheurs, telle la notion de série ou de programme. Elle est une occasion offerte aux jeunes chercheurs de présenter les documents (matériels ou immatériels ; textuels, visuels ou sonores...) dont ils sont spécialistes et d’exposer la voie qu’ils ont choisi d’emprunter pour définir et exploiter leur corpus.

Annonce

Présentation

Le corpus, ensemble de documents sélectionnés en vue de mener une étude spécifique, est établi à partir de critères préalablement déterminés par le chercheur. En ce sens, il s’agit d’une vision partielle et partiale qui va conditionner la suite de la recherche menée. Dès lors, le corpus est au coeur du projet de tout chercheur : en plus d’apporter les preuves indispensables à la formulation de ses résultats, il vient nourrir les questions posées par le sujet même de sa recherche. Cependant, il est indispensable de bien cerner les contours de l’ensemble de documents à traiter afin d’en faire surgir du sens malgré ses inévitables limites. Ainsi, de quoi le corpus doit-il être composé pour que le chercheur, nécessairement contraint dans sa démarche et dans le temps, soit capable d’explorer tous les aspects de son objet d’étude sans pour autant trahir la réalité d’une époque donnée, bien plus vaste ? Quelles limites doit-il se fixer afin de ne pas se laisser entraîner trop loin vers d’autres sources, notamment « secondaires » – bien qu’elles renferment parfois la clef pour comprendre les sources primaires ?

Cette journée, qui vient clore un cycle de trois rencontres consacrées à la méthodologie (historiographie, datation des sources), n’entend pas résoudre les problèmes depuis longtemps débattus par les chercheurs, telle la notion de série ou de programme. Elle est une occasion offerte aux jeunes chercheurs de présenter les documents (matériels ou immatériels ; textuels, visuels ou sonores...) dont ils sont spécialistes et d’exposer la voie qu’ils ont choisi d’emprunter pour définir et exploiter leur corpus.

La communication est ouverte à tout jeune chercheur (étudiants en Master, doctorants et docteurs ayant soutenu depuis moins de trois ans) spécialisé en sciences humaines ou expérimentales qui travaille sur les civilisations antiques ou médiévales.

Les Annales de Janua en ligne

Cette journée sera par ailleurs l’occasion du lancement de la collection électronique dont la vocation est de publier les actes des rencontres de Janua, à partir de l’édition 2012. Un comité scientifique composé de chercheurs et d’enseignants-chercheurs veillera à la sélection des propositions de communication (orale puis écrite) et accompagnera les jeunes chercheurs dans une démarche de publication scientifique.

Comité scientifique

  • Iacopo Costa (CR, CNRS, CESCM)
  • Nadine Dieudonné-Glad (MCF-HDR, Université de Poitiers, HeRMA)
  • Annick Gagné (Présidente de Janua, Université Laval et Université de Poitiers, CESCM)
  • Bertrand Goffaux (MCF, Université de Poitiers, HeRMA, Casa de Velázquez)
  • Yves Lafond (PU, Université de Poitiers, HeRMA)
  • Isabelle Marchesin (MCF-HDR, Université de Poitiers, CESCM) 

Programme

9h30

  • Introduction par Cécile Treffort, directrice du CESCM

10h00-11h15

  • Lei Huang (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA)
    Constituer, ordonner et interpréter : autour du corpus de marques lapidaires de Sainte-Foy de Conques
  • Émilie Minéo (Université de Poitiers, CESCM)
    De la définition d’un corpus au corps d’une définition : l’exemple des signatures épigraphiques d’artiste

Pause

11h30-12h45

  • Thomas Bardin (Université Lumière Lyon 2, HiSoMA)
    Appréhender le monnayage impérial romain : méthodes de numismatique historique
  • Perrine Kossman (EPHE, Paris)
    Réflexion sur le corpus des documents de la présence lagide en Asie Mineure

Déjeuner

14h00-14h30

  • Pierre Courroux (Université de Poitiers, CESCM)
    Regards individuels et statistiques sur les chroniques médiévales françaises

Pause

14h45-16h00

  • Cosimo Burgassi (CNR, Florence)
    Le corpus DiVo : une base de données italo-latine de textes médiévaux
  • Martin Degand (Université catholique de Louvain/FNRS) et Vincent Mahieu (Université catholique de Louvain & EPHE/FNRS)
    Le corpus en sciences de l’Antiquité : regards croisés d’un philologue et d’un historien

Pause

17h00 Lancement des Annales de Janua

Lieux

  • UFR Sciences humaines et Arts - Hôtel Fumé, 8 rue René Descartes
    Poitiers, France (86)

Dates

  • jeudi 04 avril 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • corpus, Antiquité, Moyen Âge, méthodologie

Contacts

  • Association Janua
    courriel : association [dot] janua [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Association Janua
    courriel : association [dot] janua [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le corpus. Son contour, ses limites et sa cohérence », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 10 avril 2013, http://calenda.org/244001