AccueilApposer sa marque : le sceau et son usage

Apposer sa marque : le sceau et son usage

Leaving a mark: seals and their use

Autour de l'espace anglo-normand

Around the Anglo-Norman space

*  *  *

Publié le jeudi 11 avril 2013 par Luigia Parlati

Résumé

L’espace normand et anglo-normand, au sein duquel les pratiques sigillographiques furent aussi originales que diversifiées durant l’époque médiévale, sera privilégié, mais on souhaite ouvrir la réflexion à d’autres espaces, européens et méditerranéens, et à d’autres périodes, notamment à l’Antiquité hellénistique et romaine. Le colloque sera également l’occasion de réfléchir au devenir des collections anciennes (matrices, empreintes, moulages), de faire le point sur l’état de la documentation disponible, sur les inventaires en cours et sur les projets de numérisation et de restauration entrepris récemment, en France et à l’étranger. La multiplication des opérations archéologiques durant ces dernières décennies et l’essor de la détection en Europe de l’Ouest ont également renouvelé l’approche traditionnelle du sceau, tant en ce qui concerne certains types d’empreintes (sur argile ou sur métal) que les matrices.

Annonce

Organisé par le Centre Michel de Boüard (CRAHAM), l’Office universitaire d’études normandes (OUEN) de l'Université de Caen Basse-Normandie et le service des Sceaux des Archives nationales.

Argumentaire

Le sceau, porteur d’une image personnelle, voire intime, rendue publique par la pratique, constitue un objet d’étude à la croisée des sciences humaines et sociales (histoire, histoire de l’art, archéologie, histoire du droit, sociologie, anthropologie). Des travaux récents menés à la fois sur les empreintes de cire et les matrices de sceaux, mais aussi sur les productions diplomatiques, soulèvent de nouvelles questions sur les usages du sceau, spécialement dans l’administration de la preuve, et leur diffusion jusque dans des milieux parfois très modestes. Qui dispose ou peut disposer d’un sceau? Pour quels usages? Où et par qui sont fabriquées les matrices, comment sont-elles conservées ou cancellées?

 L’espace normand et anglo-normand, au sein duquel les pratiques sigillographiques furent aussi originales que diversifiées durant l’époque médiévale, sera privilégié, mais on souhaite ouvrir la réflexion à d’autres espaces, européens et méditerranéens, et à d’autres périodes, notamment à l’Antiquité hellénistique et romaine.

 Le colloque sera également l’occasion de réfléchir au devenir des collections anciennes (matrices, empreintes, moulages), de faire le point sur l’état de la documentation disponible, sur le inventaires en cours et sur les projets de numérisation et de restauration entrepris récemment, en France et à l’étranger. La multiplication des opérations archéologiques durant ces dernières décennies et l’essor de la détection en Europe de l’Ouest ont également renouvelé l’approche traditionnelle du sceau, tant en ce qui concerne certains types d’empreintes (sur argile ou sur métal) que les matrices.

Comité d'organisation

  • Clément BLANC-RIEHL,
  • Jean-Luc CHASSEL,
  • Christophe MANEUVRIER

Programme

Mardi 4 juin

Après-midi: Accueil des participants

Soirée: Présentation du Centre, des colloques et des participants

Mercredi 5 juin

Matin

Introduction: les usages anciens du sceau

Jean-Claude CHEYNET: Les usages byzantins du sceau
 Julie MEYER: Les usages romains du sceau

Après-midi

Le renouvellement des études

Laurent MACÉ: Bullam meam plumbeam impono, le scellement de plomb dans le Midi de la France (XIIe-XIIIe siècles)
Inès VILLELA-PETIT: Images de la cour de Charles VI à travers une collection de sceaux détachés au Cabinet des médailles
Ghislain BRUNEL: Une mode, des techniques. Les actes scellés sur lacs de cuir mégissé en France
Alfons PUIGARNAU: The seals that mark the present time
Marta GOMES DOS SANTOS: Sceaux, Identité et Héraldique dans les villes du Portugal médiéval
Maria DO ROSÁRIO BARBOSA MORUJÃO: Sceau et pouvoir: l’usage du sceau par les rois du Portugal au Moyen Age

Jeudi 6 juin

La spécificité des pratiques normandes

Matin

Clément BLANC-RIEHL: Les sigillographes et la Normandie aux XIXe et XXe siècles
Christophe MANEUVRIER: L’usage des sceaux dans les campagnes de la Normandie médiévale (XIIe-XVe siècle)
Caroline SIMONET: Vexin normand et Vexin français: une frontière politique peut-elle tracer une frontière sigillographique?
Jean-Luc CHASSEL: Les sceaux de femmes en Normandie

Après-midi

Séance accueillie par Bernard BECK à l'Abbaye d'Hambye (avec visites)

Isabelle BRETTHAUER: Apposer la marque de l’autorité: les sceaux de juridiction normands, XIIIe-XVe siècles
Árpád M. NAGY: Le contre-sceau de Rotrou. Les gemmes magiques antiques au Moyen Âge
Philippe JACQUET: Comment fabrique-t-on un sceau dans la chancellerie archiépiscopale de Rouen au XIIIe siècle? Les apports récents de la tomographie

Soirée

Françoise JANIN: Une pratique dénuée de sens? Sceller un traité en France au XXIe siècle

Vendredi 7 juin

Les ecclésiastiques normands et leurs sceaux

Matin

Grégory COMBALBERT: Dire le sceau et l’acte de sceller dans les actes normands (XIIe-début du XIIIe siècle)
Michaël BLOCHE: Les sceaux des abbés et du convent de Fécamp jusqu’au début du XIVe siècle
Christophe MAUDUIT: Sceaux et pratiques sigillaires d’abbés normands (XIIe-XIIIe siècle)

Après-midi

Markus SPÄTH: Différenciation et rattachement. L’élaboration des sceaux des monastères normands et de leurs prieurés anglais au XIIe et XIIIe siècles
Marc GIL: Emblématique et portrait au début du XIVe siècle: les deux grands sceaux successifs de John de Warenne, 8e comte de Surrey (1286-†1347)
Richard ALLEN: Les sceaux du chartrier de l'abbaye de Savigny de 1112 à 1300

Samedi 8 juin

Matin

L’élaboration des corpus

Dominique DELGRANGE: Les collections de matrices comme source de l’histoire du sceau
Chantal SENSÉBY: Transcrire sans dessiner les sceaux. Quel sens donner à cette démarche? (France de l’Ouest, XIe-XIIIe siècles)
Arnaud BAUDIN: L’inventaire numérique des sceaux de Champagne-Ardenne

Après-midi

Le sceau prolongement de soi-même ?

Agnès PREVOST & Marie-Adélaïde NIELEN: Des cheveux roux carotte dans un sceau d'Edgar roi des Anglais !
Ambre VILAIN-DE BRUYNE: Le devenir post-mortem des sceaux médiévaux: le cas des matrices brisées normandes


Michel PASTOUREAU: Conclusion

Lieux

  • Centre Culturel International de Cerisy
    Cerisy-la-Salle, France (50)

Dates

  • mardi 04 juin 2013
  • mercredi 05 juin 2013
  • jeudi 06 juin 2013
  • vendredi 07 juin 2013
  • samedi 08 juin 2013

Contacts

  • Michaël Morel
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Source de l'information

  • Michaël Morel
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Apposer sa marque : le sceau et son usage », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 11 avril 2013, http://calenda.org/244196