AccueilMusique de la foi, musique du pouvoir

Musique de la foi, musique du pouvoir

Musiques religieuses d'apparat dans les cours régnantes d'Europe au temps de Louis XIV

*  *  *

Publié le mardi 16 avril 2013 par Élodie Faath

Résumé

Près de trente ans ont passé depuis le dernier colloque consacré au grand motet français, organisé à l'université de Paris-Sorbonne en 1986. Les nombreuses recherches menées depuis, en France comme à l’étranger, sur la musique religieuse des cours d’Europe au XVIIe siècle permettent de réinvestir aujourd’hui, dans une approche globale et pluridisciplinaire, les questions liées à la genèse du grand motet français et de comprendre comment le genre français se situe dans le contexte européen, à l’aune des genres analogues pratiqués dans les cours régnantes contemporaines. Plus largement, ce colloque vise à mesurer la part prise par les musiques religieuses d’apparat dans le processus de construction ou d’affirmation des identités politiques, religieuses et culturelles des différentes cours européennes au XVIIe siècle.

Annonce

Présentation

Près de trente ans ont passé depuis le dernier colloque consacré au grand motet français, organisé à l’Université de Paris-Sorbonne en 1986. Les nombreuses recherches menées depuis, en France comme à l’étranger, sur la musique religieuse des cours d’Europe au XVIIe siècle permettent de réinvestir aujourd’hui, dans une approche globale et pluridisciplinaire, les questions liées à la genèse du grand motet français et de comprendre comment le genre français se situe dans le contexte européen, à l’aune des genres analogues pratiqués dans les cours régnantes contemporaines. Plus largement, ce colloque vise à mesurer la part prise par les musiques religieuses d’apparat dans le processus de construction ou d’affirmation des identités politiques, religieuses et culturelles des différentes cours européennes au XVIIe siècle. On s’interrogera particulièrement sur la participation de la musique religieuse à la reconstruction des identités politiques et culturelles dans les contextes d’après-guerre, notamment celui de la guerre de Trente ans ; sur l’affirmation de nouvelles légitimités dynastiques, dans le cas notamment des révolutions et des restaurations ; ou encore sur l’articulation entre le politique et la religion du prince, notamment lorsque celui-ci s’est converti, pour des raisons personnelles ou politiques.

Comité scientifique

  • Prof. Thierry Favier, Université de Poitiers, France
  • Thomas Leconte, Centre de musique baroque de Versailles, France
  • Prof. Juan José Carreras, Universidad de Zaragosa, Espagne
  • Prof. William Gibson, Oxford Brookes University, Angleterre
  • Alexandre Maral, Châteaux de Versailles et de Trianon, France
  • Prof. Arnaldo Morelli, Università degli Studi dell’Aquila, Italie
  • Prof. Joachim Steinheuer, Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg, Allemagne

Programme

Jeudi 11 avril 2013

10h00 : Mot de bienvenue

Introduction au colloque : Thierry Favier & Thomas Leconte

I. Cérémonial et liturgie de cour

Président : Alexandre Maral

  • 11h00 : Joachim Steinheuer (Ruprecht-Karls-Univ. Heidelberg) : ‘Hofzeremoniell’ et musique religieuse à la cour impériale de Ferdinand III à Charles VI
  • 11h30 : Luis Antonio González-Marín (IMF, CSIC) : Music for a Dead King: The Image of Philip IV and Charles II of Spain and the Music for the Royal Funerals
  • 12h15 : Cristina Fernandes (INET-MD, Univ. Nova de Lisboa) : Cérémonial, liturgie et musique à la cour de Portugal : des traditions ibériques du XVIIe siècle jusqu’à la refonte, sur le modèle romain, de la Chapelle Royale et Patriarcale de D. João V

II. Pouvoir et identités confessionnelles

Présidente : Stefania Nanni

  • 14h30 : William Gibson (Oxford Brookes Univ.) : Political and Sacred Music at the British Courts, 1685-1720
  • 15h00 : Andrei Pesic (Princeton Univ.) : Critiques de la musique religieuse : enjeux confessionnaux et politiques en Prusse et Saxe
  • 15h45 : Inga Mai Groote (Univ. Zürich) : Mémoire et identité : les commémorations musicales de la Réforme aux cours de l’Allemagne du Nord à la fin du XVIIe siècle
  • 16h15 : Robert R. Rawson (Canterbury Christ Church Univ.) : The ‘Flower of May’: National Narratives and Devotions to St. John of Nepomuk at Bohemian and Moravian Courts in the seventeenth Century

Vendredi 12 avril 2013

III. La cour et la ville : publier la « religion » du prince

Président : Bernard Dompnier

  • 10h00 : Thierry Favier (Univ. de Poitiers) : Musique, réjouissances et actions de grâces pour le mariage de Louis XIV
  • 10h30 : Nicolas Morales (Univ. d’Aix-Marseille, UMR 7303) : La musique du pouvoir dans l’Espagne moderne : organisation et représentations
  • 11h00 : Stefania Nanni (Univ. di Roma, ‘La Sapienza’) : Doctrine et scène musicale de la Cour de Rome (fin XVIe-XVIIIe siècles)
  • 11h45 : Angela Fiore (Univ. de Fribourg) : La Chapelle du Palais Royal et les institutions religieuses dans le vice-royaume de Naples
  • 12h15 : Ilaria Grippaudo (Univ. di Roma, ‘La Sapienza’) : Music at the Ecclesiastical Institutions of Palermo between seventeenth and eighteenth Centuries: the Royal Chapel of St. Peter and its Links with Palermitan Religious Orders

IV. Le prince, la cour et la nation

Président : Laurenz Lütteken

  • 14h30 : Stefano Lorenzetti (Conservatorio di Musica, Vicenza) : The liturgical rite as courtly rite: Ferdinando de' Medici and the Responsori for Holy Week by Giuseppe Corso Celani
  • 15h00 : Émilie Corswarem (FNRS, Univ. de Liège)  et Michela Berti (DHI, École française de Rome) : Les églises nationales à Rome : un modèle musical centripète au service d’intérêts politiques centrifuges
  • 15h45 : Éléonore Alquier (Archives nationales) : Quand le roi sort de sa chapelle : étude du calendrier des dévotions royales à la cour de France (1643-1682)
  • 16h15 : Thomas Leconte (CMBV, UMR 7323) : Le goût du roi : regards croisés sur le répertoire des Chapelles de Louis XIV et de Charles II d’Angleterre, c.1660-1680

Samedi 13 avril 2013

VI. Le musicien et le service du prince

Présidente : Catherine Massip

  • 10h00 : Daniele Torelli (Libera Univ. di Bolzano) : Un maître de chapelle dans la politique de Francesco I d’Este : l’édition des Salmi concertati de Marco Uccellini
  • 10h30 : Jean Duron (CMBV, UMR 7323) : Penser le dessein et l’estenduë de la musique à la fin du XVIIe siècle : l’exemple des premiers motets de Michel-Richard de Lalande
  • 11h00 : John Swadley (Canterbury Christ Church Univ.) : From Hapsburg to Bourbon: Joseph de Torres and the Music of the Spanish Royal Chapel

11h45 : Table ronde conclusive : Inga Mai Groote, Thierry Favier, William Gibson, Laurenz Lütteken, Joachim Steinheuer et Daniele Torelli.

Colloque organisé par le Centre de musique baroque de Versailles (Pôle recherche associé au Centre d’études supérieures de la Renaissance – UMR 7323 – CNRS/Université François Rabelais de Tours) et l’Université de Poitiers (CRIHAM, EA 4270).

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du projet « Muséfrem : la création des musiques d’Église en France aux XVIIe et XVIIIe siècles : acteurs, compositions, interprétation, circulation et réception » coordonné par Bernard Dompnier. Ce projet de recherche bénéficie du soutien de l’Agence nationale de la recherche (ANR-CREA-08).

Lieux

  • Centre de musique baroque de Versailles - 22 avenue de Paris
    Paris, France (75008)

Dates

  • jeudi 11 avril 2013
  • vendredi 12 avril 2013
  • samedi 13 avril 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • musicologie

Contacts

  • Julien Charbey
    courriel : jcharbey [at] cmbv [dot] com

Source de l'information

  • Julien Charbey
    courriel : jcharbey [at] cmbv [dot] com

Pour citer cette annonce

« Musique de la foi, musique du pouvoir », Colloque, Calenda, Publié le mardi 16 avril 2013, http://calenda.org/244709