Accueil« Max et les maximonstres » a cinquante ans

« Max et les maximonstres » a cinquante ans

Réception et influence des œuvres de Maurice Sendak en France et en Europe

*  *  *

Publié le jeudi 18 avril 2013 par Luigia Parlati

Résumé

1963 est la date de la première parution de Where the Wild Things Are aux États-Unis où les œuvres de Maurice Sendak font désormais partie de la culture commune. Mais qu’en est-il de leur rayonnement en France et en Europe ? Ce colloque international invite des chercheurs et des intervenants de différents domaines et disciplines à apporter leur éclairage sur l’histoire de la réception de l’œuvre de Maurice Sendak en Europe jusqu’à aujourd’hui. Les propositions de communication pourront donc porter sur les modalités de diffusion de l’œuvre propre à un pays particulier et à son histoire singulière. Circuits éditoriaux, circuits institutionnels (bibliothèque, école, université, écoles d’art), circuits informels : comment l’œuvre de Maurice Sendak a-t-elle fait son chemin ? Quelle place occupe-t-elle actuellement dans les différents lieux de diffusion ?

Annonce

Argumentaire

Colloque international organisé par la Bibliothèque nationale de France et l’université d’Artois avec le concours de l’Association française de recherche sur les livres et objets culturels de l’enfance (AFRELOCE) et le soutien de l’École normale supérieure (Paris). 

1963 est la date de la première parution de Where the Wild Things Are aux Etats-Unis où les œuvres de Maurice Sendak font désormais partie de la culture commune. Mais qu’en est-il de leur rayonnement en France et en Europe ? Ce colloque international invite des chercheurs et des intervenants de différents domaines et disciplines à apporter leur éclairage sur l’histoire de la réception de l’œuvre de Maurice Sendak en Europe jusqu’à aujourd’hui. Les propositions de communication pourront donc porter sur les modalités de diffusion de l’œuvre propre à un pays particulier et à son histoire singulière. Circuits éditoriaux, circuits institutionnels (bibliothèque, école, université, écoles d’art), circuits informels : comment l’œuvre de Maurice Sendak a-t-elle fait son chemin ? Quelle place occupe-t-elle actuellement dans les différents lieux de diffusion ?

L’observation et l’analyse des démarches éditoriales de publication et republication dans les différents pays de l’espace européen pourront mettre en évidence des parcours communs ou divergents quant au cheminement de cette œuvre.
De ce fait, la question des politiques de traduction paraît essentielle : quels sont les ouvrages qui ont été retenus ? Pour quelles raisons ? Dans quelle mesure les choix de traduction influent-ils sur la forme et la réception de l’œuvre ? Ces questionnements pourront donner lieu à des études concernant un pays – et une langue – ou à l’analyse des formes de traduction d’un album en particulier.
Il s’agira également d’interroger l’influence que l’œuvre de Maurice Sendak a eue sur la création contemporaine : si Maurice Sendak s’est nourri de références multiples, empruntées à la littérature, à la peinture, à l’opéra, au cinéma de divers pays et en particulier des pays européens, dans quelle mesure ses albums ont-ils à leur tour inspiré les créateurs contemporains en Europe : sous quelles formes cette influence se manifeste-t-elle ? Quels sont les jeux intertextuels et intericoniques que l’on peut déceler au sein des productions actuelles en lien avec l’univers varié de Maurice Sendak ?

Modalités de soumission

Le colloque se déroulera le 12 décembre 2013 à la BnF (Paris) et le 13 décembre à l’ENS (Paris)
Langues : français, anglais, espagnol.
Les communications seront enregistrées afin d’être éventuellement mises en ligne sur un site de la BnF.

La durée de chaque communication est limitée à 25 minutes.
Les propositions de communication (titre et résumé de 1000 signes maximum), ainsi qu’une brève notice bio-bibliographique devront parvenir (par courriel) à : Marion Caliyannis marion.caliyannis@bnf.fr

avant le 1er juin 2013 

Comité scientifique

  • Nathalie Beau (BnF),
  • Michel Defourny (Université de Liège),
  • Teresa Duran (Université de Barcelone),
  • Florence Gaiotti (Université d’Artois), Afreloce
  • Eléonore Hamaide-Jager (Université d’Artois), Afreloce
  • Claudine Hervouët (BnF),
  • Déborah Lévy-Bertherat, (ENS)
  • Isabelle Nières-Chevrel (professeur émérite, université de Rennes II)
  • Olivier Piffault (BnF),
  • Jacques Vidal-Naquet (BnF)

Lieux

  • Bibliothèque nationale de France - 11 Quai François Mauriac
    Paris, France (75013)

Dates

  • samedi 01 juin 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Sendak, littérature jeunesse, livre d'images, album, traduction, esthétique, enfant

Contacts

  • Marion Caliyannis
    courriel : marion [dot] caliyannis [at] bnf [dot] fr

Source de l'information

  • Marion Caliyannis
    courriel : marion [dot] caliyannis [at] bnf [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « Max et les maximonstres » a cinquante ans », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 18 avril 2013, http://calenda.org/244832