AccueilTerrorisme(s) et violence(s) politique(s) : état des lieux de la recherche dans le monde francophone et perspectives contemporaines

*  *  *

Publié le jeudi 18 avril 2013 par Élodie Faath

Résumé

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la recherche scientifique sur les phénomènes de violence(s) politique(s) et de terrorisme(s) a connu un très fort développement en termes « de quantité, de périmètre et de diversité » (Crenshaw 2011). Alors qu’on constate un foisonnement des écrits scientifiques dans le monde anglo-saxon, l’étude de ces phénomènes demeure plus confidentielle et fragmentée au sein du monde universitaire francophone. Longtemps frappés d’illégitimité et souvent considérés comme un objet d’étude « sale » (Wieviorka 2008 : 257), le terrorisme et les violences politiques constituent néanmoins un champ d’intérêt croissant pour les chercheurs francophones. Face à ce constat, nous entendons faire des phénomènes terroristes et autres formes de violence(s) politique(s) la thématique centrale d’un colloque co-organisé par l'Institut québécois des Hautes études internationales, la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme et le programme « Paix et sécurité internationales (PSI) ».

Annonce

Dans le cadre du 81e congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) qui aura lieu à l’Université Laval (Québec) du 6 au 10 mai 2013, la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme en collaboration avec le Programme Paix et sécurité internationales (PSI) et l’Institut québécois des Hautes Études internationalespropose un colloque intitulé « Terrorisme(s) et violence(s) politique(s) : état des lieux de la recherche dans le monde francophone et perspectives contemporaines ».

Présentation

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la recherche scientifique sur les phénomènes de violence(s) politique(s) et de terrorisme(s) a connu un très fort développement en termes « de quantité, de périmètre et de diversité » (Crenshaw 2011). Alors qu’on constate un foisonnement des écrits scientifiques dans le monde anglo-saxon, l’étude de ces phénomènes demeure plus confidentielle et fragmentée au sein du monde universitaire francophone. Longtemps frappés d’illégitimité et souvent considérés comme un objet d’étude « sale » (Wieviorka 2008 : 257), le terrorisme et les violences politiques constituent néanmoins un champ d’intérêt croissant pour les chercheurs francophones. Face à ce constat, nous entendons faire des phénomènes terroristes et autres formes de violence(s) politique(s) la thématique centrale d’un colloque co-organisé par l'Institut québécois des Hautes Etudes Internationales, la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme et le Programme Paix et sécurité internationales (PSI).    

Ce colloque international et pluridisciplinaire aura lieu le vendredi 10 mai 2013. Cet événement scientifique a pour objectif de regrouper les chercheurs et chercheuses francophones intéressé(e)s aux problématiques de violences politiques et de terrorismes. Afin de répondre à cette ambition, les communications présentées lors du colloque s’articuleront autour de deux axes thématiques :

  • Section thématique 1 : État des lieux de la recherche francophone sur le terrorisme et la violence politique. Sont privilégiées dans cette section thématique des communications visant à faire un état des lieux dans la recherche francophone des appréciations théoriques, des perspectives conceptuelles et des analyses empiriques du terrorisme et des violences politiques
  • Section thématique 2 : Violence(s) politique(s) et terrorisme(s) - un panorama des tendances contemporaines. Cette section thématique vise à regrouper des communications portant sur les tendances contemporaines du terrorisme et des phénomènes de violence(s) politique(s).

Responsable scientifique

  • Aurélie Campana, professeure au département de science politique à l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme.
  • Benjamin Ducol, candidat au doctorat au département de science politique à l’Université Laval et collaborateur régulier de la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme.

Co-organisé par :

  • Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme
  • Programme Paix et sécurité internationale (PSI)
  • Institut québécois des Hautes Études internationales (HEI)

Programme

Panel 1 : État des lieux de la recherche francophone sur le terrorisme et la violence politique Horaire : 8 h 30 - 10 h 30

Présidence / animation : Aurélie Campana (Université Laval)

  • 8 h 30: Isabelle Lacroix (Université Versailles St-Quentin), Fanny Bugnon (Sciences Po Bordeaux), La violence politique dans l’espace national français, un objet de recherche délaissé.
  • 8 h 45 : Philippe C. Martine (Université Laval), La recherche sur le terrorisme en histoire au Québec : une historicité à definir pour un objet encore fuyant.
  • 9 h 00 : Jean-françois Ratelle (The George Washington University), État des lieux de la recherche de terrain et l’ethnographie politique dans les études sur le terrorisme. 
  • 9 h 15 : Benjamin Ducol (Université Laval), Les victimes du terrorisme: quelles problématiques de recherche ?

Panel 2 : Violence(s) politique(s) et terrorisme(s) — un panorama des perspectives théoriques contemporaines. Horaire : 11 h 00 - 13 h 00

Présidence / animation : Benjamin Ducol (Université Laval)

  • 11 h 00 : Noemi Gal-Or (Kwantlen Polytechnic University), The formation of a customary international crime : terrorism and human (in)security.
  • 11 h 15 : Yannick Brun-Picard (Collège "La Peyroua" Le Muy), Terrorisme(s) et violence(s) politique(s): vers la reconnaissance et la production d’une interface accessible ?
  • 11 h 30 : David Hofmann (University of Waterloo), Le rôle négligé de l'autorité charismatique dans les processus de radicalisation
  • 11 h 45 : Thomas Lindemann (Université d'Artois), Les languages de la non-reconnaissance: le cas des attentats de Londres en 2005.
  • 12 h 00 : Samuel Tanner (Université de Montréal), Conceptualiser l'action politique radicale: apport(s) d'une réflexion sur la violence de masse.

Panel 3 : Violence(s) politique(s) et terrorisme(s) — cas d'études Horaire : 14 h 30 - 17 h 30

Présidence / animation : Stéphane Leman-Langlois Université Laval

  • 14 h 30 : Adib Benchérif (Université Laval), Al-Qaïda au Maghreb islamique entre dynamiques de survie et dissidences: une analyse sur deux niveaux.
  • 14 h 45 : Clémentine Simon (Université de Montréal), Une analyse des trajectoires violentes de skinheads en Amérique du Nord : enjeux et difficulties.
  • 15 h 00 : Maxime Bérubé (Université de Montréal), Le terrorisme d’extrême droite au Canada: une analyse de l’évolution des ideologies et des modes d’action.
  • 15 h 15 : Sophie Maury (Université de Montréal & Association internationale des chercheurs de langue française sur les littératures d’enfance et de jeunesse (ACLEJ)), L’Autre Basque: parole donnée aux protagonists du conflit.

Pour tous renseignements complémentaires

Benjamin Ducol, benjamin.ducol.1(at)ulaval.ca
Téléphone: 418-656-2131, poste 4526

Lieux

  • Bâtiment – Local : Pavillon Charles-de Koninck – 1455 - Université Laval
    Québec, Canada

Dates

  • vendredi 10 mai 2013

Mots-clés

  • terrorisme, violence politique, état des lieux, monde francophone

Contacts

  • Benjamin Ducol
    courriel : benjamin [dot] ducol [dot] 1 [at] ulaval [dot] ca

Source de l'information

  • Benjamin Ducol
    courriel : benjamin [dot] ducol [dot] 1 [at] ulaval [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Terrorisme(s) et violence(s) politique(s) : état des lieux de la recherche dans le monde francophone et perspectives contemporaines », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 18 avril 2013, http://calenda.org/244991