AccueilLes limites du vivant, à la lisière de l'art, de la philosophie et des sciences de la nature

*  *  *

Publié le jeudi 18 avril 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Le colloque vise à analyser le concept du vivant à partir de la notion de limite telle qu’elle s’est manifestée tout aussi bien au niveau des sciences de la nature qu’au niveau de l’art et de la philosophie. Il se propose de prendre en considération les interactions complexes du vivant, de favoriser des approches autres et plus globales, en lien avec une visée écosophique. Il entend valoriser de nouvelles formes d'interrogations, de sensibilisation et d'actions sur la problématique du vivant en général, tout en montrant les implications désastreuses d’une approche épistémique qui aplatit sur une seule modalité cognitive ou méthodologique, la multiplicité des niveaux existants, la richesse des relations réciproques ainsi que les aspects multidimensionnels et multimodaux.

Annonce

Dans le cadre du LABEX ARTS-H2H Écosophie et imagination environnementale et du projet Art et Écosophie (EA 4010/Département d’Arts plastiques/Université Paris 8, École des Beaux-Arts de Versailles, Université de Rome Sapienza et Nuova Accademia di Belle Arti de Milan). En collaboration avec le cours de Master en art de l’Université Paris 8, Clarifier-Lire-Écrire : CLE. Avec le soutien de la Direction des Affaires Culturelles de Versailles

Argumentaire

Le colloque vise à analyser le concept du vivant à partir de la notion de limite telle qu’elle s’est manifestée tout aussi bien au niveau des sciences de la nature qu’au niveau de l’art et de la philosophie. Il se propose de prendre en considération les interactions complexes du vivant, de favoriser des approches autres et plus globales, en lien avec une visée écosophique. Il entend valoriser de nouvelles formes d'interrogations, de sensibilisation et d'actions sur la problématique du vivant en général, tout en montrant les implications désastreuses d’une approche épistémique qui aplatit sur une seule modalité cognitive ou méthodologique, la multiplicité des niveaux existants, la richesse des relations réciproques ainsi que les aspects multidimensionnels et multimodaux.

L'objectif scientifique du colloque est de clarifier et d'interroger, d'une façon interdisciplinaire, voire transdisciplinaire, s'il existe des limites au vivant ou alors si le vivant peut être réduit à une somme de codes manipulables à loisirs. Du point de vue écosophique, il nous semble que la notion de "vivant" se pose d'une façon nouvelle puisque la manière de l'aborder renvoie d'emblée à une complexité non seulement biologique, mais aussi technique/artistique, culturelle et psychologique. Les différents aspects du "vivant" doivent être soumis à une critique fondamentale apte à donner des indications à la fois éthiques, esthétiques et épistémologiques aux multiples niveaux concernés. Les questions des limites du vivant sont d'ordre systémique et complexe et ne relèvent pas simplement d'une vision analytique des faits et causes vus séparément.

Programme

Vendredi 19 avril 2013

Salle des Mariages, Hôtel de Ville de Versailles à l’occasion des événements Année André Le Nôtre

9h15 Accueil des participants

9H30 Ouverture

Président de séance : Roberto Barbanti, théoricien de l’art, Université Paris 8

  • 10H Catherine Larrère, Nul ne sait ce que peut un environnement
    Philosophe, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 10H45 Jacques Testart, L’autolimitation de la puissance en réponse à l’autonomie de la technique
    Biologiste, directeur de recherche honoraire à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

11H30 Pause

  • 11H45 Andrea Caretto & Raffaella Spagna, Matériaux et Forces
    Artistes

12H30 Débat

13H Pause déjeuner

Présidente de séance : Lorraine Verner, historienne et théoricienne des arts, École des Beaux-Arts de Versailles

  • 14H30 Catherine Chomarat-Ruiz, Aux frontières des paysages entropiques de Robert Smithson
    Philosophe, École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles / INRA, UMR SAD-APT
  • 15H15 Ivana Adaime Makac, Quand “l'animal” est présent : glissements et paradoxes dans une pratique artistique
    Artiste

16H Pause

  • 16H15 Lydie Rekow-Fond, La passion des limites chez Paul-Armand Gette
    Historienne de l’art, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon

17H Débat

17H30 Conclusion de la première journée

Samedi 20 avril 2013

Salle Walter Benjamin Institut National d'Histoire de l'Art, Paris

9h15 Accueil des participants

9H30 Présentation de la journée

Présidente de séance : Silvia Bordini, historienne de l’art, Université de Rome Sapienza

  • 9H45 Gilles Clément, Le partage de la signature
    Jardinier, paysagiste, artiste, École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles
  • 10H30 Geneviève Azam, De la bio-économie à l'économie verte, le vivant à l'épreuve d'un monde fini
    Économiste, Université Toulouse II

11H15 Pause

  • 11H30 Jean-Patrice Courtois, La disposition relative du vivant et du non-vivant chez Thoreau et Leopold
    Poète et professeur d’esthétique, Université Paris 7

12H15 Débat

12H45 Pause déjeuner

Président de séance : Philippe Nys, philosophe, Université Paris 8

  • 14H15 Raphaël Larrère, La biologie de synthèse : une nouvelle forme de vie ou de nouveaux artefacts ?
    Ingénieur en agronomie, directeur de recherche à l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA)

15H Art Orienté Objet, Kaluchua et bio-transmission 

  • Marion Laval-Jeantet, Artiste, maître de conférences, UMR ACTE, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne
  • Benoît Mangin, Artiste-chercheur, UMR ACTE, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne

15H45 Pause

  • 16H Sylvie Pouteau, Point, ligne et plante : l’être-végétal comme expérience de seuil existentiel
    Biologiste végétale, philosophe, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA)
  • 16H45 Tiziana Villani, Esthétique et actions artistiques contemporaines à l’âge de la “sélection humaine”
    Philosophe, Université de Rome Sapienza / NABA, Milan

17H30 Débat et bilan

18H Conclusion de la deuxième journée

Lieux

  • Hôtel de Ville de Versailles, Salle des Mariages - 4, avenue de Paris
    Versailles, France (78)
  • Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), Salle Walter Benjamin - 2, rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • vendredi 19 avril 2013
  • samedi 20 avril 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • art contemporain, complexité, écosophie, environnement, épistémologie, esthétique, éthique, interdisciplinarité, limite, organique, philosophie, sciences de la nature, technoscience, vivant

Contacts

  • Lorraine Verner
    courriel : lorraine [dot] verner [at] wanadoo [dot] fr
  • Roberto Barbanti
    courriel : rbarbanti [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Roberto Barbanti
    courriel : rbarbanti [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les limites du vivant, à la lisière de l'art, de la philosophie et des sciences de la nature », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 18 avril 2013, http://calenda.org/245139