AccueilLa prière continuelle au XVIIe siècle

La prière continuelle au XVIIe siècle

Continual prayer in the 17th century

*  *  *

Publié le mardi 30 avril 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Sur une idée de Philippe Sellier, le laboratoire d’études sur les monothéismes (UMR 8584) et la société des amis de Port-Royal organisent une journée d’étude sur la prière continuelle au XVIIe siècle. On cherchera à comprendre en quoi cette période, particulièrement féconde en écrits de spiritualité et en débats sur la prière et sur la mystique, a donné une actualité particulière à l'injonction biblique : « Priez sans cesse » (Lc 18, 1: 1 Th 5, 17).

Annonce

« Il faut prier sans cesse et ne pas se décourager » (Lc 18, 1) ; « priez sans cesse » (1 Th 5, 17). Cette double injonction du Christ et de saint Paul a profondément marqué les conceptions et les pratiques chrétiennes de la prière. Tôt dans l’histoire du christianisme, les spirituels ont considéré qu’elle traçait une voie de perfection, révélant ainsi deux caractéristiques de la prière : sa tension eschatologique (la prière continuelle anticipe la louange éternelle dans la Jérusalem céleste) ; la relation entre l’acte de prière, nécessairement limité dans le temps par les contraintes de la vie, et la disposition du cœur. Ce deuxième point renvoie à la question que soulèvent les deux versets bibliques : est-il possible de prier sans cesse ? Sur une idée de Philippe Sellier, le Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (UMR 8584) et la Société des Amis de Port-Royal organisent une journée d’étude sur le sujet, en se concentrant sur le catholicisme du XVIIe siècle. On cherchera à comprendre en quoi cette période, particulièrement féconde en écrits de spiritualité et en débats sur la prière et sur la mystique, a donné une actualité particulière à cette antique question.

Programme (9h – 17h)

  • Philippe Sellier, « Introduction »
  • Simon Icard, « Oportet semper orare. Exégèses modernes de Lc 18, 1 »
  • Hélène Michon, « Les degrés d’oraison, unique voie de la prière ? »
  • Guy Basset, « Le Traité de la prière continuelle de Jean Hamon »
  • Paola Nicolas, « Autour des pensées imperceptibles de la grâce »
  • Laurence Devillairs, « La philosophie de l’acte chez Fénelon »
  • Daniel-Odon Hurel, « La prière continuelle chez les bénédictins modernes : l’exemple de quelques commentaires (Mège, Martène, Calmet, Rancé) ».
  • Sylvio Hermann De Franceschi, « Conclusions ».

Lieux

  • Laboratoire d'Etudes sur les Monothéismes bat C - Campus CNRS 7 rue Guy Môquet
    Villejuif, France (94)

Dates

  • jeudi 30 mai 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Prière continuelle, XVIIe siècle, mystique, spiritualité

Contacts

  • Simon Icard
    courriel : icard [dot] simon [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Simon Icard
    courriel : icard [dot] simon [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La prière continuelle au XVIIe siècle », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 30 avril 2013, http://calenda.org/245544