AccueilFace à la crise financière et immobilière internationale, que nous disent les pratiques de l’habitat coopératif ?

*  *  *

Publié le mercredi 24 avril 2013 par Élodie Faath

Résumé

Face à la montée en puissance de la spéculation immobilière à l’échelle internationale, dont les effets se font notamment sentir aux USA et dans bon nombre de pays européens, notamment en Europe du sud, se poursuit et s’amplifie, les rencontres internationales de Lyon, se proposent d’entamer un travail de comparaison (et non d’opposition) entre les modèles latin et anglo-saxon renaissants de la coopération sociale et leur traduction dans le domaine de l’habitat abordable : “Community Land Trust” d’un côté et  « coopératives latines » d’habitants, de l’autre.  Il s’agira de revisiter les principes de fonctionnement de ces organisations coopératives, d’en vérifier les bienfondés, mais également d’en pointer les éventuelles limites. On s’intéressera également aux racines historiques de ces mouvements coopératifs latin et anglo-saxon.

Annonce

Présentation

Face à la montée en puissance de la spéculation immobilière à l’échelle internationale, dont les effets se font notamment sentir aux USA et dans bon nombre de pays européens, notamment en Europe du sud, se poursuit et s’amplifie, les rencontres internationales de Lyon (UCLy- 5 Juillet 2013), se proposent d’entamer un travail de comparaison (et non d’opposition) entre les modèles latin et anglo-saxon renaissants de la coopération sociale et leur traduction dans le domaine de l’habitat abordable : « Community Land Trust » d’un côté et « coopératives latines » d’habitants, de l’autre.  Il s’agira de revisiter les principes de fonctionnement de ces organisations coopératives, d’en vérifier les bienfondés, mais également d’en pointer les éventuelles limites. On s’intéressera également aux racines historiques de ces mouvements coopératifs latin et anglo-saxon.  Enfin, une qualification plus précise des évolutions contemporaines de ces groupes coopératifs (GB, USA, Italie, Espagne, Uruguay, Mexique…) et des stratégies mises en place par les acteurs mobilisés (agences centrales, autorités publiques locales, acteurs privés etc..) sera engagée. (Politiques fiscales de soutien, délégation du droit de préemption à des groupes coopératifs, fonds de soutien, finance éthique, « banque du temps »…). Les rencontres se dérouleront autour de quatre tables rondes.

Programme

Vendredi 5 Juillet 2013

Traduction simultanée assurée (FR, ENG, ITA, ESP)

Ouverture. 9H15/ 9H 30 par Yann Maury

Table ronde N°1 : 9H 30/ 10H30 et discussions avec la salle (talk with the people)

Valeur financière, valeur non financière ou non-valeur ? Comment appréhender l’apport de l’économie coopérative dans le secteur du logement abordable ?

Comment les groupes coopératifs créent-ils de la valeur non financière à l’occasion des transactions sociales qu’ils engagent et des opérations immobilières qui les mobilisent ? Quelles sont les différentes composantes de cette valeur non financière ? Peut-on parler de non-valeur à propos de la valeur non financière? En quoi la valeur non financière permet de contrarier les effets de la spéculation immobilière ? Qu’est-ce que la « Banque du temps » ? Peut-on inventer, puis légitimer un hybride comptable qui permette de passer de la notion strictement comptable de « financements » (actif/passif) à celle de « ressource », dans le montage des opérations de logements abordables ? Quelle place et quel rôle pour la finance éthique dans ces montages ? On sera plus particulièrement attentif ici aux règles développées par les Community Land Trusts  (« dual ownership » et  « fair resale formula »).

Table ronde N° 2 : 10h30 / 11h 30 et  discussions avec la salle

Du squat (ou de l’occupation illégale) à la coopérative d’habitants, de l’errance sociale à un retour au « mainstream », comment déplacer les frontières du droit dans la production de logements abordables ?

Face aux logiques de domination dont ils sont victimes, selon quels procédés, modes de faire, stratégies, les groupes coopératifs mobilisés parviennent-ils à déplacer les frontières du droit existantes ? Comment opère le retour « mainstream » des coopératives d’habitants dans la ville contemporaine ? Quelles ressources (recherche d’alliances et de soutien au sein de la société civile, travail de lobbying auprès des autorités locales..) les habitants coopérateurs sont-ils en mesure de mobiliser ? Au final, peut-on considérer que les valeurs et pratiques coopératives mobilisées parviennent à une inversion des logiques  de domination (financières, sociétales..) qui étaient précédemment et initialement à l’œuvre?

12h : Pause déjeuner (lunch) (libre)

Table ronde N° 3 : 14h-15h- PM et discussions avec la salle 

Les coopératives d’habitants, quel renouveau pour la démocratie sociale ?

Peut-on repérer au sein même des groupes coopératifs, des pratiques effectives qui seraient en capacité de renouveler les règles de la démocratie sociale, au sein même des villes contemporaines ? Les pratiques internes des groupes coopératifs se résument-ils à l’application du dicton « premier arrivé, premier servi …» ou à l’inverse les processus de décision internes renvoient-ils à des principes d’action équitables pour tous ? On sera particulièrement attentif ici à la règle de la « Tri-partite governance », mise en application au sein des CLT.

Table ronde N° 4 : 15h-16h PM et discussions avec la salle

Coopératives d’habitants, des montages et des histoires singulières

A travers des cas d’études précis, choisis à la fois au sein de coopératives européennes (nord et sud) et américaines (Nord et sud) on reviendra sur la naissance, les modes de faire, les spécificités, les luttes et les principes d’action à l’œuvre dans les différents montages et les dispositifs opératoires mis en application au sein des organisations coopératives.

Discours de clôture. 16h-16h30

Conférenciers invités

  • USA

    • John Krinsky. Professeur; Département de Science politique. City College of New York.
    • Tom Angotti . Professeur. (Hunter College – CUNY)
    • Brenda TORPY. Burlington associates.
    • Emily THADEN. CLT network. Portland
    • Sam Miller & Picture the homeless (New York)
    • Kendall Jackman. Picture the homeless (New York)
  • GB

    • John Gillespie. Community Self Build Agency. GB
    • Leyli Ismail Habitante de la cité coopérative « The Pheonix project ». CSBA. Londres.
  • Italie

    • Maurizio Crocco. Architecte de la coopérative « Vivere 2000 ». Professeur associé à l’Université de la Sapienza. Roma.
    • Maria Emmanuela Zene.  Habitante à la coopérative Vivere 2000. (Roma)
    • Massimo Pasquini. Secrétaire gl de l’Unione Inquilini. Roma.
    • Cesare Ottonini. International Alliance of Inhabitants
    • Francesco Lo Piccolo. Professeur. Université de Palerme.
    • Vincenza Bondi. Doctorante. Chaire “Habitat coopératif” & Université de Palerme.
    • Francesco Careri & Adriana Goni. Université Roma Tre. Laboratorio Arti Civiche.  via Madonna dei Monti 40 – 00184 – Roma- tel: 0039 06573396-77/2- info@articiviche.net
  • Espagne

    • Marta Solanas. Ecole doctorale de l’Université de Séville.
    • Alejandro Muchada. Architecte.
    • Emmanuela Bové. Ecole d’architecture de Barcelone.
    • Luis habitant de Bon Pastor. collectif « Repensar Bon Pastor »)
  • Mexique

    • Cristina Almazán  Union des coopératives TOSEPAN”. La “Tosepan Titataniske” (Unidos Venceremos, en náhuat)
  • Uruguay

    • Raúl Valès. architecte, directeur de l’Unidad Permanente de Vivienda", Faculté d'Architecture. Montevideo.
  • France

    • Sophie Cartoux. Les compagnons bâtisseurs.
    • Hubert Guillaud.  Directeur CRAterre.
    • Gilles Pinson. Professeur IEP de Lyon
    • Eric Ruiz. Directeur GPV. Grenoble.& CRAterre
    • Bernard Devert. Habitat & Humanisme.
    • Jean-Paul SAUZEDE. Habicoop
    • Charlotte MATIVET. AITEC
    • Pierre Lévy. Association Regain.
    • Françoise Lafaye. Chercheure. EVS. (ENTPE & université de Lyon)
    • Yann Maury. Chercheur. CRaterre Ensag. (ENTPE).Titulaire de la chaire.

Modalités de participation

Les inscriptions sont obligatoires pour accéder à l’amphithéâtre de l’UCLy (340 places environ).

  • GRATUIT pour les particuliers, étudiants, chômeurs.
  • 15 € associations
  • 25 € institutionnels

Fiche Inscription-CHAIRECOOP

Contact : Gilberte AGATY LANDRY. Secrétariat de la Chaire Internationale gilberte.agaty-landry@entpe.fr

Adresse des rencontres internationales : Université Catholique de Lyon. 23 place Carnot. 69002. station de métro : Ampère. Victor Hugo. (ligne A)

Ces rencontres internationales bénéficient du soutien de la région Rhône Alpes, de l’ENTPE (Université de Lyon), du Labex AE & CC. CRAterre (ENSAG), de l’Université catholique de Lyon (UCLy), de la Fondation de France.

Organisations invitées & membres du comité de pilotage

City College of New York (USA), Hunter College of New York (USA), Burlington associates (USA), CLT Network (USA), Picture the homeless New York (USA), Community Self Build Agency (GB), Unione Inquilini (Ita), International Alliance of Inhabitants, Université de Palerme. Département urbanisme & architecture (Ita) , Université Roma Tre. Laboratorio Arti Civiche (Ita), Ecole doctorale de l’Université de Séville(Esp), collectif Repensar Bon Pastor (Esp), Unidad Permanente de Vivienda – Faculté d’Architecture. Montevideo (Urug), AE & CC CRAterre (Fr), Les compagnons bâtisseurs (Fr), Habicoop (Fr), Habitat & Humanisme (Fr), AITEC (Fr).

Lieux

  • Université catholique de Lyon (UCLy), grand amphi
    Lyon, France (69)

Dates

  • vendredi 05 juillet 2013

Mots-clés

  • coopérative d'habitants, coopération sociale, entraide mutuelle, logement abordable, habitat non spéculatif

Contacts

  • Yann Maury
    courriel : maury [at] entpe [dot] fr
  • Gilberte Agaty Landry
    courriel : Gilberte [dot] AGATYLANDRY [at] entpe [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Yann Maury
    courriel : maury [at] entpe [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Face à la crise financière et immobilière internationale, que nous disent les pratiques de l’habitat coopératif ? », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 24 avril 2013, http://calenda.org/245710