AccueilDiaristes en temps de guerre

Diaristes en temps de guerre

Diarists in the time of war

Le journal personnel, source et objet de recherche

Personal diaries, source and subject of research

*  *  *

Publié le jeudi 25 avril 2013 par Élodie Faath

Résumé

Cette journée d'étude réunit des chercheurs  issus de toutes les disciplines des humanités et qui font leur miel des « autobiographies au-jour-le-jour » rédigés en temps de guerre à l'époque contemporaine. Dans une perspective transdiciplinaire, les réflexions s'organiseront  autour des trois axes suivants : l'écriture diariste en temps de guerre : une pratique culturelle, un vecteur de mémoire ; le journal personnel au crible d'une critique transdisciplinaire ; le journal, porte d'entrée dans le quotidien et l'univers mental des sociétés en guerre.

 

 

Annonce

Programme

Jeudi 30 mai 2013, 9 heures – 18 heures

09 h 00 - Accueil deas participants. Café.

  • 09 h 30 – Introduction. « La vie encore chaude » : le goût des archives diaristes et l'étude des sociétés en guerre, Hakim Rezgui, professeur agrégé, ATER en histoire contemporaine à l'Université de Picardie-Jules Verne
  • 10 h 00 – Les sources diaristes conservées par l'APA et la guerre (1870-1962), Claudine Krishnan, archiviste, Association pour l'Autobiographie et le Patrimoine autobiographique, Ambérieu-en-Bugey
  • 10 heures 45 – La guerre de Sécession vue autrement. Le journal de Charlotte Fortne Grimké, Elise Vallier, doctorante en civilisation américaine et enseignante à l'Université Paris-Est, Marne-la-Vallée
  • 11 heures 30 – Le journal d'Eugène Wilhelm. Une expérience en miroir des deux guerres mondiales,Régis Schlagdenhauffen, post-doctorant en sociologie, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris

12 heures 30 – Déjeuner

  • 14 heures 00 – Ecrire son journal dans Leningrad assiégé, Sarah Gruszka, doctorante contractuelle en civilisation russe, Université Paris-IV
  • 14 heures 45 – Les journaux intimes des Bas-Normands. Une autre représentation du Débarquement et de la Bataille de Normandie, Etienne Marie-Orléach, doctorant en histoire à l'Université de Caen, CRHQ
  • 15 heures 30 – Le journal d'un réfugié catalan de Roc d'Amenara, Christine Guinard, éditrice critique de l'ouvrage, professeur agrégé de lettres classiques, Ecole européenne de Bruxelles
  • 16 heures 15 – Comment dire ce qui ne se dit pas et qui pourtant se dit ? Mari Carmen Rejas Martin, philosophe et psychanalyste, Université de Reims

17 heures 30 – Conclusion. Le journal personnel, objet ignoré des memory studies, Hakim Rezgui.

Lieux

  • Logis du Roy - Impasse du Logis du Roy
    Amiens, France (80)

Dates

  • jeudi 30 mai 2013

Mots-clés

  • autobiographie, journal personnel, egodocument, archives de soi, sociétés en guerre, représentation, memory studies, mémoire et histoire

Contacts

  • Hakim Rezgui
    courriel : rezgui [dot] abdelhakim [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Abdelhakim Rezgui
    courriel : rezgui [dot] abdelhakim [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Diaristes en temps de guerre », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 25 avril 2013, http://calenda.org/245860