AccueilLa normalité

La normalité

Normality

Huitième colloque interdisciplinaire « Été du LESTAMP »

8th interdisciplinary "ESTAMP summer" conference

*  *  *

Publié le vendredi 17 mai 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Un slogan au journal de TF1 fait de normal le mot élu de l’année 2012 sur les scènes mêmes qui l’en avaient banni. Si la vie normale est l’aspiration de ceux qu’elle fuit, l’idée d’une normalité des actes, idéaux, désirs est étrangère au discours admis, une faute de goût. Que signifie ce décalage, par quelles idéologies l’anormalité se fait norme, la conformité, normalité ? Que disent encore, la sociologie hantée par les valeurs et l’évaluation, du tranchant statistique pour dire l’anormal et le normal, sinon la crise, l’ethnologie si la normalité de l’autre mue en relativisme mondain, les dites sciences du relativisme absolu du « construit social » courant à la normalisation d’État en tout « genre »? A l’abrupt de la normalité s’éprouvent, l’aporie du no limit en lien aux oligarchies séparées du commun, la tyrannie d’un empire du bien fin de l’histoire en la mondialisation. 

Annonce

Argumentaire

Appel à communiquer 8° Eté du LESTAMP 27, 28, 29 JUIN 2013, Nantes Espace Jacques Demy

La Normalité

Un slogan politique lancé sur le plateau du journal de 20 heures de TF1 en mai 2011 porta le thème du normal sur le devant de la scène ; les commentaires fleurirent [1] et le terme devint aux dires des sondages publiés dans la presse quotidienne [2], l’un des douze mots les plus plébiscités durant l’année 2012 …

Norme, normalisation, normativité, normalité anomie: ces notions voisines et pourtant bien distinctes ont polémiquement traversé la philosophie morale (attractivité du bien), le droit (légalité de la norme), la sociologie (naturalité de la contrainte) dès sa fondation durkheimienne, puis la biologie (pouvoir normatif de l’organisme, de sa survie[3]) et la psychanalyse (prescription du surmoi). En effet ces notions ramènent au principe radical de cette tension ‘entre être et devoir être’ travaillant aussi bien le domaine du vivant que celui du fait social et politique, celui de l’expérience psychique, symbolique, éthique, nous liant à un cosmos, autrement dit à un monde - certes hiérarchisé et pluriel - mais a minima commun en émotions, identifications, en langages et raisons.

Une vie normale [4] : celle à laquelle on aspire quand on en est exclus, que l’on regrette quand on l’a perdue. Pourtant l’idée qu’une normalité des comportements, des aspirations, idéaux, désirs soit intellectuellement pensable et finalement socialement rassurante devient de plus en plus étrangère aux représentations admises. Que signifie ce décalage entre l’existence réellement, intimement éprouvée et les catégories s’imposant pour la percevoir ? Parler de normalité en amour, en art, en matière d’éducation, de culture, de croyance ou de repères institutionnels sonne comme une faute de goût. Les prénotions auraient-elle changé de focales, de visages et sous quelles influences idéologiques ? Comment l’anormalité en vient-elle à faire norme ? Et la conformité, normalité ?

La sociologie naissante n’invente pas la norme mais elle l’apprivoise au prisme statistique de la moyenne, du mode, de l’écart dont l’excès cerne la déviance. Réduire l’indécidable qualité des conduites, des mobilisations individuelles et collectives à des distributions régulières, à la stabilité de la mesure continue d’être en sciences sociales une voie impériale d’approche du normal et de l’anormal. Toutefois les comptages de l’homogénéisé épuisent- t- ils la question de la norme quand la maladie même (la crise) est aussi un autre état normal de la vie ?

L’incessante interrogation sur les valeurs et sur l’évaluation – au sein même des choix d’enquête et de leurs interprétations – indique qu’il n’en est rien. L’ethnologie instruite par l’altérité déplace le questionnement et porte l’accent sur ces jeux d’évaluations entre les cultures. Mais son perspectivisme n’a-t-il pas à son insu, aidé à l’avènement d’un ultra-relativisme mondain dont tous les hérauts - ceux du libéralisme et ceux de la dite contre-culture - se parent c’est selon … soit en sophistes, soit en cyniques ou en naïfs imitateurs du discours courant ? Á la prénotion ethnocentriste s’est jointe son idéologie apparemment inverse, celle du relativisme absolutisé [5] avançant sous l’oriflamme du ‘construit social’.

Ce polythéisme des valeurs dans les problématiques postmodernes où l’être prévaut sur le devoir-être que l’on combat ou dénie va certes de pair avec une normativité, celles des communautés, des clans à sociabilité plus horizontale qu’il est important de comprendre. Hypertrophie du devoir-être dans une sociologie auto-étiquetée comme sociologie critique et tout occupée à une problématique de la normalisation [6] homogène des savoirs et des hommes en tout « genre »...

Et le logos des sciences sociales - même celui soucieux des dynamiques de l’anomie, de la vitalité troublante de l’instituant, du mouvement des marges vers l’institué[7] - s’épuise en apories sur la question de la norme, cette transcendance de loi morale, symbolique, voire cette simple immanence de la régulation des équilibres[8] dont aucune pratique réelle ne peut se passer sans risque de délitement ou de disparition. C’est que la norme pose les questions en chaîne de la forme (rien ne survit dans l’informe), des limites. Le no limit n’existe que dans le discours, les postures de la fausse rébellion ou dans les conduites borderline d’une oligarchie séparée du commun [9] et des fondamentaux de l’humanisation [10] : Œdipe et le sphinx.

Pourtant à l’inverse murissent des pensées aussi fortes qu’interdites des scènes. L’une repoussant par le haut l’usage résiduel d’une norme sociologique affadie en régularité, ose le scandale d’une anthropologie dogmatique [11]. L’autre affirme en sa maturité l’autolimitation, legs millénaire des Tragiques grecs, tandis que la plus grecque, donc la plus nôtre, significative voix ultime de Socialisme et barbarie, repousse dans l’infantile le déni d’une heuristique de la nature humaine [12]. On comprend a contrario, au regard de leur socle commun, l’acharnement actuel contre le psychanalisme, en fait l’anthropologie même.

Dans l’actuelle ambiance sociétale mondialisée, voire mondialiste, le balancement schizoïde ne cesse de s’accélérer entre le coup de force des opérations de normalisation [13] (parfois dites de « moralisation ») et la diffusion envahissante d’une vulgate relativiste où raison et vérité s’abolissent. Pensées de mondialisation, soit l’évolutionnisme unique vers l’empire du bien d’un post-humain désymbolisé et fin de l’histoire se confondant, c’est pourtant la déconstruction sociologiste des sujets de l’histoire, donneurs de sens parce que de mémoire, qui se charge de l’ultime verrou à l’effacement des fondamentaux de l’antécédence [14].

Comment dans ces contextes, peut-on (au-delà de l’expertise statistique peut-être) comment doit-on (sans moralisme et sans abolir l’altérité, bien au contraire) encore problématiser, étudier le thème de la normalité en sciences sociales ?

Notes 

[1] Le qualificatif trop encombrant fut d’ailleurs déclaré inadapté en Septembre 2012 par le premier ministre qui évoqua « le passage à une autre étape … »

[2] Le Figaro, 21 Décembre 2012

[3] Georges Canguilhem, Le normal et le pathologique, PUF, 1966

[4] Ce qui n’exclut pas son in-tranquillité, son tragique structurels : une autre question

[5] Sur sa critique, Georges Devereux, Essais d’ethnopsychiatrie générale. Gallimard 1967.

[6] Définie dans le fil Bourdieu par la constitution de l’espace symbolique de la domination

[7] Disent à titres distincts les œuvres de Duvignaud, de Maffesoli, de Moscovici, de Becker.

[8] Le seul déséquilibre de la sex-ratio en Inde lié à l’infanticide massif des filles suffit sans plus d’effroi à en faire un problème national.

[9] La connivence des uns et des autres est d’ailleurs frappante. Du commun, J Deniot J Réault, www.sociologie-cultures.com.

[10] Les actuelles mobilisations autour de la pierre angulaire de la filiation s’en font l’écho.

[11] Pierre Legendre, De la société comme texte. Fayard 2001.

[12] Alain Supiot, Homo juridicus Essai sur la fonction anthropologique du Droit. Seuil 2005. Cornelius Castoriadis, La cité et les lois ce qui fait la Grèce. 2, Seuil 2008, p. 157.

[13]On rangera sous cette catégorie les interventions brusques de l’Etat dans ce qui relève de la sphère privée, familiale des engagements ou de l’éducation par exemple

[14] Mère de tous les double binds, la formule anti-norme de 1968 sait-elle qu’elle s’abolit en son injonction même adressée à l’Etat, « il est interdit…» quand sa réalisation, qui se déroule sous nos propres yeux, révélait déjà sa vérité, la rechute totalitaire de Prague dans l’auto-nommée normalisation de la société par l’Etat de l’antérieur sens-fin de l’histoire.

Modalités de soumission

Pour des interventions de vingt minutes, débat non compris, les propositions en moins de mille signes seront à adresser

avant le 7 juin 2013

pour réponse le 10 juin 2013

à joelle.deniot@wanadoo.fr

et à jacky.reault@wanadoo.fr

Comité scientitifique

  • Joëlle-Andrée Deniot, professeur des Universités, Nantes, anthropologie, ex. membre du CNU;
  • Pierre Cam Maître de Conférence émérite, Nantes, Directeur de l’OVE, (droit, sociologie) ex membre du CNU;
  • Claude Javeau, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles –sociologie  ;
  • Bruno Lefebvre, professeur des Universités, LISE CNRS (anthropologie) ;
  • Antigone Mouchtouris, professeur des Universités (sociologie),  Metz ;
  • Jacky Réault, agrégé d’histoire, ex .directeur du GIRI CNRS, Lestamp,. M de C, de sociologie retraité Université de Nantes.

Informations :

http://www.lestamp.com

lestamp@lestamp.com

Dates

  • vendredi 07 juin 2013

Mots-clés

  • normalité, norme, normativité, anormalité, pathologie, crise, anomie, anarchisme, nihilisme, mondialisation, limites, droit

Contacts

  • Jacky Réault
    courriel : jacky [dot] reault [at] wanadoo [dot] fr
  • Joëlle DENIOT
    courriel : joelle [dot] deniot [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Jacky Réault
    courriel : jacky [dot] reault [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La normalité », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 17 mai 2013, http://calenda.org/246279