AccueilContrat doctoral « milieux naturels et sociétés face aux changements environnementaux : approches multiscalaires »

Contrat doctoral « milieux naturels et sociétés face aux changements environnementaux : approches multiscalaires »

Postdoctoral position: "natural environments and societies in the face of environmental chances: multiscale approaches"

Interactions entre la variabilité climatique millénaire du dernier glaciaire et les occupations paléolithiques en Europe de l’ouest (développement d’un nouveau bio-indicateur)

Interactions between millenary climatic variability in Western Europe (the development of a new bio-indicator)

*  *  *

Publié le mardi 14 mai 2013 par Élodie Faath

Résumé

Le LabEx DynamiTe met au concours un contrat doctoral dédié à l'étude des « Interactions entre la variabilité climatique millénaire du Dernier glaciaire et les occupations paléolithiques en Europe de l’ouest (développement d’un nouveau bio-indicateur) ».

Annonce

Cadre de la Recherche : LabEx DynamiTe Groupe de travail «Milieux naturels et sociétés face aux changements environnementaux : approches multiscalaires »

Interactions entre la variabilité climatique millénaire du Dernier glaciaire et les occupations paléolithiques en Europe de l’ouest (développement d’un nouveau bio-indicateur)

Responsables :

Description du Poste

De nombreux travaux récents ont mis en évidence l’extrême sensibilité des séquences lœssiques ouest-européennes aux variations climatiques millénaires qui caractérisent le Dernier glaciaire. Parallèlement, les recherches menées sur les sites archéologiques ont montré que les variations environnementales avaient eu un impact important sur les populations paléolithiques de cette région et plus particulièrement dans le nord de la France. À l’occasion des études à haute résolution réalisées sur des séquences lœssiques européennes, des granules de calcite de 0,5 à 2 mm de diamètre ont été découverts en abondance dans les horizons de gley de toundra qui ponctuent ces séquences, notamment entre ca. -30 000 et - 20 000 ans. Ces granules de vers de terre, composés principalement de macro-cristaux de calcite, sont excrétés par les vers et se conservent exceptionnellement bien dans les sédiments carbonatés. Dans le cadre d’un Master, il a déjà été possible de montrer que la densité de ces granules dans les sédiments évoluait en parallèle avec d’autres indicateurs (mollusques, carbone organique, granulométrie...) au sein de deux séquences lœssiques du nord de la France. Dans ce contexte, l’objectif principal de la thèse de doctorat est de développer, grâce à ce support, des approches innovantes de caractérisation et de datation des variations climatiques millénaires enregistrées dans les séquences lœssiques contemporaines des occupations humaines du Paléolithique moyen récent et du Paléolithique supérieur. Il se décline selon trois axes complémentaires :

  • 1) validation du marqueur paléo- environnemental « granule» sur plusieurs séquences lœssique européennes,
  • 2) développement d’une approche de géochimie isotopique (δ18O) sur les granules en vue de la caractérisation de leurs conditions de cristallisation (température),
  • et enfin 3) exploration de leur potentiel en termes de datations 14C.

Le sujet proposé possède un caractère particulièrement innovant dans la mesure où ce bio-indicateur n’a jamais été exploité auparavant, tant au niveau national qu’international. Il résulte d’une recherche originale développée par le LGP depuis plus de deux ans, en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire de chercheurs spécialistes des loess, de la paléoclimatologie continentale. Il s’intègre donc dans un solide réseau de collaborations internationales, notamment en ce qui concerne l’étude des loess européens et la géochimie des carbonates continentaux. Par ailleurs, ce sujet repose sur une collaboration déjà bien ancrée entre les membres du LGP et d’ARSCAN (UMR 7041, Nanterre) qui possèdent une expertise unique sur la question de l’approche multiscalaire des interactions entre les peuplements paléolithiques et les modifications environnementales et climatiques en Europe. Enfin, le développement d’un outil de datation 14C, indépendant de la présence de charbons de bois ou de restes osseux, devrait fournir des jalons chronologiques précis aux questionnements concernant la continuité de l’occupation humaine du territoire d’étude entre environ -45 000 et -18 000 ans.

Contexte / terrain

La séquence de référence Nussloch (Allemagne) a déjà été échantillonnée fin 2012 dans le cadre du programme ANR « ACTES » (340 échantillons / 17m). L’extraction et le comptage des granules des échantillons de cette séquence seront menés en priorité afin de produire un ensemble de données de référence pour l’approche de séquences moins complètes du Nord de la France. En ce qui concerne ces dernières, des séries d’échantillons provenant des 4 sites sont déjà disponibles (refus de tamis résultant des études malacologiques). Enfin, d’autres séries sont susceptibles d’être exploitées au cours de cette thèse dans le cadre de collaborations avec l’INRAP et ArScAn, ainsi que dans celui des recherches sur les lœss européens menées par les spécialistes du LGP (Belgique, Pologne). Enfin, l’évolution du sujet vers une approche plus fortement axée sur la géochimie et (ou) la datation est possible en fonction des résultats qui seront obtenus dans ces deux directions.

Collaborations prévues dans les domaines de la géochimie et de la datation radiocarbone :

  • Christine HATTE : Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, CEA-CNRS-UVSQ, Gif-sur-Yvette, France
  • Christophe LECUYER : Laboratoire de Géologie de Lyon, Terre, Planètes, Environnement, UMR 5276 LGLTPE, Université Lyon 1
  • Julian ANDREWS, School of Environmental Science, University of East Anglia, Norwich Research Park, Norwich, NR4 7TJ, UK

Compétences et Aptitudes requises

Le candidat devra posséder une solide formation en géosciences (géologie / géographie physique), des connaissances et/ou un intérêt pour la géochimie, des qualités pour le travail sur le terrain et en laboratoire, des capacités d’analyse, de synthèse et d’innovation, ainsi que le sens du travail en équipe compte tenu du caractère pluridisciplinaire du sujet.

Début du Contrat : 01/10/2013

Durée du Contrat : 3 ans

Rémunération nette mensuelle : 1350€

Laboratoire d’affectation

Laboratoire de Géographie Physique (UMR 8591 CNRS - Univ. Paris I-Paris XIII). Equipe « Environnements quaternaires et géoarchéologie », 1 Place Aristide Briand, F-92195 Meudon cedex).

Directrice du laboratoire :  Catherine KUZUCUOGLU kuzucuog@cnrs-bellevue.fr

Encadrants :

Pierre ANTOINE  Pierre.Antoine@cnrs-bellevue.fr

Boris VALENTIN  boris.valentin@univ-paris1.fr

Contact : labex.dynamite@hesam.eu ou 01 56 81 20 17

Déroulement et calendrier de la procédure de recrutement

Le dossier de candidature devra démontrer l’adéquation au profil du poste (mission et compétences requises). Il comprendra :

  • La fiche de renseignements,
  • le relevé de notes de l’année de M1 et celui du 1er semestre de M2,
  • une lettre de l’encadrant de Master attestant de la soutenance prochaine du candidat (avant le 30 septembre 2013),
  • un Curriculum Vitae,
  • le projet de thèse (10 pages maximum),
  • deux lettres de recommandation,
  • deux lettres de soutien :
    • une de l’encadrant potentiel au sein du laboratoire*,
    • une du directeur de l’unité d’accueil potentiel*.

La date limite d’envoi des dossiers de candidatures est fixée au 31 mai 2013.

Tous les dossiers seront envoyés à l’adresse suivante : labex.dynamite@hesam.eu

Les candidats retenus après examen des dossiers seront tenus informés des résultats à partir du 05 juillet 2013.

* que le candidat contactera avant le 31 mai 2013 avec copie à l’adresse labex.dynamite@hesam.eu et aux responsables du Groupe de Travail.

Catégories

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • vendredi 31 mai 2013

Mots-clés

  • milieux, naturels, sociétés, environnement, climat, paléolithique, europe, geosceinces, geologie, geochimie

Contacts

  • DynamiTe LabEx
    courriel : labex [dot] dynamite [at] hesam [dot] eu

URLS de référence

Source de l'information

  • Anaïs Baudrier
    courriel : anais [dot] baudrier [at] hesam [dot] eu

Pour citer cette annonce

« Contrat doctoral « milieux naturels et sociétés face aux changements environnementaux : approches multiscalaires » », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mardi 14 mai 2013, http://calenda.org/247450