AccueilLes masculinités au prisme de l'hégémonie

Les masculinités au prisme de l'hégémonie

Masculinities through the prism of hegemony

*  *  *

Publié le mercredi 15 mai 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Le concept de « masculinité hégémonique » élaboré au milieu des années 1980 par la sociologue australienne Raewyn Connell – depuis plusieurs fois revisité – vise à analyser les processus de hiérarchisation, de normalisation et de marginalisation des masculinités, par lesquels certaines catégories d’hommes imposent, à travers un travail sur eux-mêmes et sur les autres, leur domination aux femmes, mais également à d’autres catégories d’hommes. L’objectif de ces journées d’études est de problématiser les masculinités à partir du concept d’hégémonie, en faisant dialoguer l’approche développée par la sociologue australienne Raewyn Connell avec d’autres approches des formes de domination se référant également à la conceptualisation de l’hégémonie par Antonio Gramsci.

Annonce

Programme

Jeudi 13 juin

8h45. Accueil

9h00. Allocution d’ouverture de Marc Bessin, directeur de l’IRIS

Introduction des journées par Mélanie Gourarier (LAS, EHESS), Gianfranco Rebucini (LAIOS, EHESS) et Florian Voros (IRIS, EHESS)

9h30. Conférence inaugurale

  • Masculinités, hégémonie et rapports de genre à l’échelle globale.
    Raewyn Connell (Université de Sydney)

11h00. Pause café

11h15. Session 1. Transformations économiques et globalisation

Animée par Amélie Le Renard (CMH, CNRS)

  • Les masculinités en agriculture : antagonisme et hégémonie
    Sabrina Dahache (Laboratoire Dynamiques Rurales et pôle SAGESSE du CERTOP, Université Toulouse 2)
  • Des hommes forts en Inde : le cas des quartiers populaires à Mumbai
    Djallal Heuzé (Centre d’anthropologie sociale du LISST, CNRS)

12h30. Déjeuner

14h00. Présentation du numéro « Masculin pluriel » de la revue Cahiers d’études africaines, par

  • Jean-Loup Amselle, rédacteur en chef de la revue (Ceaf, EHESS),
  • Christophe Broqua (Lasco-Sophiapol, UMI233 TransVIHMI)
  • et Anne Doquet (IRD, Ceaf, EHESS)

14h30. Session 2. Incorporations : classe et race

Animée par Eric Fassin (IRIS, LabTop, Université Paris 8)

  • Un métier de « mâle dominant ». Masculinité hégémonique et masculinité mascarade dans l’espace du conseil en management
    Isabel Boni (équipe PRO du Centre Maurice Halbwachs, EHESS)
  • L’expérience de l’hégémonie. Apprentissage d’une sexualité hétérosexuelle, racisée et de classe chez des hommes blancs de Rio de Janeiro
    Valeria Ribeiro Corossacz (Universitá di Modena e Reggio Emilia)
  • Devenir footballeur : le centre de formation comme atelier de fabrication d’un masculin racisé
    Nicolas Damont (IRIS, EHESS) et Olivier Pégard (Université de Paris Est Créteil, Lab’Urba)

16h00. Pause café

16h30. Session 3. Confrontations postcoloniales

Animée par Frédérique Matonti (CRPS, Université Paris 1)

  • La construction d’une masculinité pieuse comme puissance d’agir de sujets musulmans. Réflexion sur la masculinité de protestation
    Claire Donnet (Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe, Université de Strasbourg)
  • Analyser la masculinité hégémonique par ses marges : marquages des corps et résistances par corps des jeunes hommes descendant de migrants et résidant dans les quartiers de la ségrégation
    Simona Tersigni (Sophiapol : Université de Paris Ouest La Défense, Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe : UDS) et Ingrid Voléry (IRD, Ceaf-EHESS)
  • Stratégies de résistance à l’évolution des masculinités traditionnelles, au Mexique et en Martinique
    Nadia Chonville (CRILLASH, Université des Antilles et de la Guyane)

18h00. Cocktail

Vendredi 14 Juin

8h45. Accueil

9h00. Session 4. Production

Animée par Elisabeth Anstett (IRIS, CNRS)

  • Masculinités hégémoniques dans l’art. La Californie avant et après « I have a dream »
    Cristina Castellano (Institut ACTE, Université Paris 1, Université Paris 8)
  • Cuerpos encarcelados. Les normes corporelles dans les manuels de civilité espagnols destinés aux garçons (1788-1868)
    Marie Walin (ENS Lyon)
  • Essentialisation et transmission du masculin héroïque dans les récits d’alpinisme
    Delphine Moraldo (Centre Max Weber, ENS Lyon)

10h30 Pause café

11h00. Session 5. Reconfigurations

Animée par Michel Bozon (IRIS, INED)

  • Quand la masculinité hégémonique va aux champs. Interroger la domination masculine en politique, les campagnes électorales
    Clément Arambourou (Centre Emile Durkheim, IEP de Bordeaux)
  • Reconstruire la masculinité hégémonique dans les films de science-fiction hollywoodiens : entre hypermasculinité et victimisation
    Marianne Kac-Vergne (Université de Picardie Jules Verne)
  • La reconfiguration de dispositions hégémoniques chez des hommes « progressistes » de la baie de San Francisco
    Laurence Bachmann (Institut des Etudes Genre de l’Université de Genève, invitée à l’IRIS)

12h30. Déjeuner

14h00. Session 6. Maintien

Animée par Marie-Elisabeth Handman (LAS, EHESS)

  • Des avantages d’être un homme dans le couple en danse
    Christophe Apprill (Centre Norbert Elias de l’EHESS et Laboratoire d’Etudes en Sciences des Arts)
  • Des hommes dominés par la domination ? Conflits conjugaux en milieux urbain et rural au Mali
    Christophe Broqua (Lasco-Sophiapol, UMI233 TransVIHMI) et Anne Doquet (IRD, Ceaf, EHESS)
  • Des minoritaires toujours réassurés : les hommes orthophonistes et conseillers conjugaux
    Hélène Bretin (Université Paris 13, IRIS) et Claudine Philippe (Inserm, IRIS)

15h30 Pause café

15h45. Session 7. Contestations

Animée par Luca Greco (ILPGA, Université Paris 3)

  • L'émancipation masculine au nom des droits des femmes: les traités idéologiques d'hommes féministes en France, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis (1970-1990)
    Philippe de Wolf (Université de Gand et Université Paris 8)
  • Le harcèlement scolaire comme dispositif de coercition de genre : expériences et réponses des adolescent(e)s transgressant les normes de la masculinité hégémonique
    Luis Puche (Université Autonome de Madrid)
  • Les Bacha-Posh en Afghanistan. Une masculinité féminine entre agency des femmes et « subversion » de l’hégémonie masculine
    Alessandra Fiorentini (INALCO, EHESS)

17h15. Pause café


17h30. Conclusion collectiveen présence de Raewyn Connell

18h30. Fin des journées

Comité d’organisation

  • Mélanie Gourarier (LAS, EHESS)
  • Gianfranco Rebucini (LAIOS, EHESS)
  • Florian Voros (IRIS, EHESS)

Comité scientifique

  • Elisabeth Anstett (IRIS, CNRS)

  • Michel Bozon (IRIS, INED)
  • 
Marc Bessin (IRIS, CNRS)
  • Patrick Farges (CEREG, Paris 3)
  • Eric Fassin (IRIS, LabTop, Paris 8)
  • Luca Greco (ILPGA, Paris 3)
  • Marie-Élisabeth Handman (LAS, EHESS)
  • Razmig Keucheyan (GEMASS, Paris 4)
  • Eric Maigret (CIM, Paris 3)
  • Elissa Mailander (CHSP, Sciences Po Paris)
  • Frédérique Matonti (CRPS, Paris 1)
  • Enric Porqueres (LAIOS, EHESS)
  • Geneviève Pruvost (CEMS, CNRS)

Soutiens institutionnels

  • Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS)
  • Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS)
  • Master « Genre, Politique et Sexualité » de l’EHESS
  • Institut Emilie du Châtelet (IEC)

Catégories

Lieux

  • EHESS, Amphithéâtre François Furet - 105 boulevard Rapsail
    Paris, France (75006)

Dates

  • jeudi 13 juin 2013
  • vendredi 14 juin 2013

Mots-clés

  • genre, hégémonie, masculinités

Contacts

  • Florian Voros
    courriel : florian [dot] voros [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Florian Voros
    courriel : florian [dot] voros [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les masculinités au prisme de l'hégémonie », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 15 mai 2013, http://calenda.org/247934