AccueilLa lettre et la loi : endroit et envers du prétoire

La lettre et la loi : endroit et envers du prétoire

The letter and the law: both sides of the tribunal

*  *  *

Publié le jeudi 16 mai 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Dans les mentalités collectives, le prétoire est souvent associé au procès pénal, car il cristallise toute une dramaturgie. Qu'il fasse l'objet d'une réflexion principale ou incidente, le prétoire permet de poser le cadre d'une représentation du rituel judiciaire. Désigné aussi comme la « salle d'audience », figure métonymique pour le bâtiment du tribunal, le prétoire est le lieu de l'instance autorisée à porter la norme juridique au nom de la collectivité. Quelle dimension effective accorder au prétoire, lieu hautement symbolique ? de quelle manière est-il ressenti, que ce soit à l'intérieur, ou à l'extérieur du tribunal ? Commentateurs avertis du procès ou de sa fiction littéraire, spectateurs et acteurs de la scène judiciaire apportent à ces questions des réponses inédites, qu'elles s'inscrivent dans l'histoire ou dans la période la plus contemporaine.

Annonce

Programme

Vendredi 31 mai

8h 30 Accueil des participants

  • 8h 50 Allocution d’ouverture par Jean-Christophe SAINT-PAU, directeur de l’Institut de Sciences Criminelles et de la Justice
  • 9h Présentation du projet la lettre et la loi – regards croisés sur le droit pénal et la justice par Sophie DELBREL, Maître de conférences en histoire du droit, et Josette RICO, Maître de conférences en littérature française, Université Montesquieu-Bordeaux IV

Matinée : Esthétique du prétoire

Président de séance : Cécile ROBIN, Maître de conférences en droit privé, chef du département de la recherche et de la documentation à l’Ecole Nationale dela Magistrature

  • 9h 10 Antonio AMALFITANO, Doctorant en droit privé, Université Montesquieu-Bordeaux IV et Università degli Studi di Napoli Federico II
    La Vérité du prétoire : Jésus et Socrate devant le tribunal
  • 9h 35 Denis BJAÏ, Professeur de littérature française à l’Université d’Orléans
    Un procès transporté aux Enfers: La Lydiade (1602) de François Descallis

Discussion – Pause café

  • 10h50 Eve-Marie HALBA, Docteur en langue française, Université Paris IV-Sorbonne
    Les victimes du prétoire dans les fables dela Fontaine
  • 11h15 Loris CHAVANETTE, Doctorant en histoire, EHESS
    Le prétoire révolutionnaire sous la Terreur : une justice populaire sacralisée. Lecture des Dieux ont soif, d’Anatole France
  • 11h40 Marie-Cécile GUERIN, Maître de conférences HDR en droit privé et sciences criminelles, Université Montesquieu-Bordeaux IV
    Joseph K dans le prétoire désert : l’usage littéraire de la charge symbolique du prétoire

Discussion  - Pause déjeuner 12h30  à 14h20

Après-midi : Le prétoire singulier

Président de séance : Me Philippe DUPRAT, ancien Bâtonnier du Barreau de Bordeaux

  • 14h30 Dominique MESSINEO, Docteur en histoire du droit, Université d’Orléans
    La salle d’audience du tribunal pour enfants : du désordre de la huitième chambre du tribunal correctionnel de la Seineà la sérénité d’une justice paternelle et bienveillante
  • 14h 55 Jean-Philippe TONNEAU, Doctorant en sociologie, Université de Nantes
    Le prétoire, un espace militant pour les avocats du SAF

Discussion

  • 15h 40 Sylvie MONJEAN-DECAUDIN, Docteur en droit privé, Professeure associée à l’Université de Cergy-Pontoise, Expert traductrice et interprète prèsla Courd’appel de Bordeaux
    Prétoire et interprétation : jeu et enjeu du rôle de l’interprète
  • 16h 05 Johann CHAPOUTOT, Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Grenoble-Pierre Mendès-France, membre de l’IUF
    L’idéal du juge sous le IIIe Reich : la bouche de la loi « naturelle »

Discussion

Samedi 1er juin

8h 30 Accueil des participants

Matinée : L’âme du prétoire

Président de séance : Benoît MORNET, Président de Cour d'assises

  • 9h Anne JOLIVET, Docteur en sociologie du droit, Université Lumière Lyon 2 et Università degli Studi di Milano
    D’un rituel judiciaire à l’autre : une comparaison des prétoires français et italiens
  • 9h 25 Christiane BESNIER, Docteur en ethnologie et sociologie comparée, Université Paris-Descartes
    Regard anthropologique sur les prétoires français

Discussion – Pause café

  • 10 h 50 Pierre ALLORANT, Maître de conférences en histoire du droit, Université d’Orléans
    La tribune et le prétoire : l’éloquence des avocats-parlementaires sous le feu de la caricature
  • 11h 15 Yann DELBREL, Professeur d’histoire du droit, Université Montesquieu-Bordeaux IV, Avocat
    La Cour d’assises dépeinte à l’acide. François Mauriac et l’Affaire Favre-Bulle.

Discussion

  • 11h 50 Conclusion par Denis Salas, magistrat, secrétaire général de l’Association Française pour l’Histoire de la Justice, directeur scientifique des Cahiers de la justice

Lieux

  • Pôle Juridique et Judiciaire , amphi Duguit - 35 Place Pey-Berland
    Bordeaux, France (33)

Dates

  • vendredi 31 mai 2013
  • samedi 01 juin 2013

Mots-clés

  • prétoire, justice, procès, juge, cour d'assises, interprète, avocat, tribunal pour enfants, François Descallis, Anatole France, La Fontaine, Kafka, Mauriac, IIIe Reich

Contacts

  • Geneviève Puvilland
    courriel : isc [at] u-bordeaux4 [dot] fr

Source de l'information

  • Sophie Delbrel
    courriel : sophie [dot] delbrel [at] u-bordeaux4 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La lettre et la loi : endroit et envers du prétoire », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 16 mai 2013, http://calenda.org/248185