AccueilVulgariser les savoirs historiques, quels enjeux ?

Vulgariser les savoirs historiques, quels enjeux ?

Vulgarising historical knowledge - what issues?

Journée d'études du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire

Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire study day

*  *  *

Publié le mardi 21 mai 2013 par Elsa Zotian

Résumé

La nécessité de rendre accessibles à tous des savoirs produits par la communauté scientifique relève d’une éthique d'une recherche qui ne se pense pas enfermée dans sa tour d’ivoire et soumise aux seules règles de la cooptation. La vulgarisation de l’histoire peut donc s’entendre comme un usage public de l’histoire permettant de produire du bien commun ; elle participe à la ventilation des savoirs et à la construction d’une intelligence collective du passé. En ce sens, la vulgarisation de l’histoire, loin d’être une trahison du savoir savant, pourrait bien apparaître comme une mesure de salubrité démocratique. Soumise à des injonctions de vérité, devant déjouer toute trahison ou instrumentalisation, l’histoire vulgarisée jouit de la liberté créative de la fiction, de l’art, et d’autres multiples lieux dont certains restent encore à inventer.

Annonce

Programme

Matin : 10h-13h : Des savoirs académiques aux savoirs vulgarisés : enjeux, glissements, risques

10h : Accueil et Introduction de la journée : Laurence De Cock & Véronique Servat, membres du bureau du CVUH, co-organisatrices de la journée

Présidente de séance : Laurence De Cock

  • 10h15- 10h40 : Aux sources de la vulgarisation de l'Histoire en France ? L'école capétienne par William Blanc, doctorant en histoire médiévale.
  • 10h40- 11h05 : Nécessité et aléas de la vulgarisation en histoire africaine par Catherine Coquery- Vidrovitch, Professeure émérite en histoire de l'Afrique, Université Paris Diderot.

11h05-11h30 : Débat avec la salle

11h30-12h00 : café offert

12h00-12h25 : En quoi la vulgarisation interroge-t-elle les savoirs constitués ?

Réflexions à partir du livre : Conversations sur l'origine des inégalités  par Christophe Darmangeat, économiste, Université Paris Diderot.

Débat avec la salle

Pause déjeuner

Après-midi : 14h-17h : La vulgarisation entre transmission et démocratisation

Présidente de séance : Véronique Servat

  • 14h- 14h30 : « Dans l’ombre de Charonne » : quelques réflexions sur la vulgarisation par le récit graphique par Désirée et Alain Frappier, auteurs.
  • 14h30-15h15 : Le manuel scolaire, une expérience de vulgarisation par Eric Mesnard, Université de Paris-Est Créteil, co-auteur de manuels scolaires de primaire et secondaire ;  Jean-Marie Baldner, enseignant à la retraite, ayant participé à des équipes de conception de manuels scolaires, Benoît Falaize, Université de Cergy Pontoise, co-auteur de manuels scolaires du primaire et secondaire

15h15-16h00 : Débat avec la salle

16h00-16h15 : café

16h15-16h40 : Une tentative de vulgarisation sur internet : l'exemple du site histoire-pour-tous.fr par Christophe Naudin, professeur d’Histoire géographie.

Débat avec la salle

Catégories

Lieux

  • Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, Centre Mahler - 9 rue Mahler
    Paris, France (75004)

Dates

  • samedi 08 juin 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • usages publics de l'histoire, vulgarisation

Contacts

  • laurence De Cock
    courriel : laur [dot] decock [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • laurence De Cock
    courriel : laur [dot] decock [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Vulgariser les savoirs historiques, quels enjeux ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 21 mai 2013, http://calenda.org/248682