AccueilPremières rencontres de la Halqa

Premières rencontres de la Halqa

First Halqa encounters

Association des doctorants travaillant sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine

Association of doctoral students working on the Islam worlds and on the modern and contemporary worlds

*  *  *

Publié le mercredi 22 mai 2013 par Élodie Faath

Résumé

Les premières rencontres de la Halqa ont pour but principal de favoriser les échanges entre les membres de l'association, par-delà les barrières disciplinaires, géographiques ou chronologiques de leurs sujets de recherche. Ce sera en particulier l’occasion d’exposer des travaux et de discuter de questions épistémologiques entre doctorants inscrits en France. Jusqu'ici, peu de structures y favorisent en effet la confrontation de recherches qui ont pour dénominateur commun de porter sur des sociétés marquées par la culture islamique dans toute sa variété, avec toutes les doxa-s qu’entraîne ce point commun.

Annonce

Présentation

Jeudi 6 et vendredi 7 juin 2013, la Halqa organise à Paris (Inalco et IISMM-EHESS) ses premières rencontres des doctorants travaillant sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine.

Répondant à l’objectif de l’association, ces journées ont pour but principal de favoriser les échanges entre les jeunes chercheurs, par-delà les barrières disciplinaires, géographiques ou chronologiques de leurs sujets de recherche. Ce sera en particulier l’occasion d’exposer des travaux et de discuter de questions épistémologiques entre doctorants inscrits en France. Peu de structures y favorisent en effet la confrontation de recherches qui ont pour dénominateur commun de porter sur des sociétés marquées par la culture islamique dans toute sa variété, avec toutes les doxa-s qu’entraîne ce point commun.

Il ne s’agit donc pas de reconstruire un cercle orientaliste étudiant toutes les sociétés au prisme d’un invariant islamique, mais de proposer un cadre de discussion scientifique original et utile : une rencontre de doctorants etjeunes docteurs confrontés à des problématiques scientifiques (les sources, les langues, les terrains, les évolutions disciplinaires et la mondialisation de la recherche) et des questions pratiques (la thèse) communes ; une ouverture géographique et disciplinaire large, permettant de sortir des regroupements académiques traditionnels en France et de confronter nos travaux sur une échelle élargie qui a toute sa cohérence.

Programme

Jeudi 6 juin

(Inalco, 65 rue des Grands Moulins, Paris – Salle des Conseils)

9h30 : Introduction : B. Heyberger (directeur de l’IISMM) et C. Mayeur-Jaouen (Inalco)

10h00 : Approches épistémologiques, problèmes de « terrains » et de sources

  • Vincent Planel (EHESS) : « La segmentarité retrouvée par surprise à Taez, épicentre du Printemps yéménite. Réflexions sur les usages de Jeanne Favret-Saada »
  • Ismail Warscheid (EHESS) : « Une continuité fallacieuse : la reconstitution de l’historicité d’une société oasienne à l’épreuve des figures de mémoire du présent (le cas du Touat algérien) »
  • Maryam Borghée (EPHE-EHESS) : « A la rencontre des hommes en blanc, une sociologue au regard des "orthodoxes" musulmans. »
  • Soraya Laribi (université Paris IV) : « Les disparus d'Algérie de l'année 1962 : sources et historiographie »
  • Idriss Jebari (université d’Oxford, Oriental Institute) : « Surestimer la valeur du transnational dans les débats d’idées au Maghreb et dans le monde Arabe : une question méthodologique »

Ouverture : Sylvaine Camelin (LESC, université Paris Ouest Nanterre La Défense)

14h15 : Empires, nations, formes du politique dans les mondes musulmans

  • Emmanuel Szurek (EHESS) : « Langue et politique dans la Turquie du parti unique (1926-1951) »
  • Narciss Sohrabi (Université Paris X-LADYSS) : « La Révolution Iranienne et les espaces publics des quartiers à Téhéran »
  • Mehdi Sakatni (université d’Aix-Marseille-IREMAM) : « Un impérialisme des marges : le "Contrôle Bédouin" en Syrie mandataire (1920-1946) »
  • Jae Yon Park (université Paris 1) : « L’art comme institution coloniale : l’Ecole des Beaux-Arts d’Alger »

Ouverture : Mhamed Oualdi (Inalco) : « Transmission matérielle en situation de transition politique en Méditerranée centrale à la fin du 19e siècle : enjeux et questionnements historiographiques »

17h : L’islam au prisme de la recherche en sciences sociales

  • Nessim Znaien (université Paris 1) : « L'alcool en Tunisie sous le protectorat (1881-1956), interdiction et transgression de l'interdit »
  • Charlotte Courreye (Inalco) et Augustin Jomier (université du Maine, CERHIO) : « Les réformismes algériens »
  • Elsa Grugeon (EHESS-IFPO) : « Le Haram al-Sharif al-Qudsi dans le paysage contemporain de Jérusalem : comment enquêter sur un lieu central dans l’actualité politique ? »

Ouverture : Rémy Madinier (CNRS : UMR Centre Asie du Sud-Est, co-directeur de l’IISMM)

Vendredi 7 juin

(IISMM-EHESS, 96 boulevard Raspail, Paris)

9h30 : Circulations et transferts culturels

  • Sara Scata (LAU-EHESS-IFPO) : « Druzes à Beyrouth: éléments  ethnographiques »
  • David Eisenschitz : « Lire de la Satire en Égypte: tenants et aboutissants d’une recherche linguistique.»
  • Claire Savina (université Paris IV-IFPO) : « Traduire l'Autre : Panorama de la traduction littéraire franco-arabe et arabo-française au XIXe siècle »

12h : Assemblée générale de la Halqa des doctorants

Frais de participation : 15€, ils comprennent l'adhésion à l'Association pour les doctorants qui le souhaitent.

Lieux

  • Inalco, salle des Conseils | EHESS, grand amphithéâtre - 65 rue des Grands Moulins | 105 boulevard Raspail
    Paris, France (75013 | 75006)

Dates

  • jeudi 06 juin 2013
  • vendredi 07 juin 2013

Mots-clés

  • mondes musulmans, époques moderne et contemporaine, vie de la recherche, épistémologie

URLS de référence

Source de l'information

  • Augustin Jomier
    courriel : augustinjomier [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Premières rencontres de la Halqa », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 22 mai 2013, http://calenda.org/249039