AccueilConcevoir la ville pour vivre le temps

Concevoir la ville pour vivre le temps

Designing the city for living time

Xe rencontre franco-suisse des urbanistes

10th French-Swiss urban planners' conference

*  *  *

Publié le vendredi 24 mai 2013 par Élodie Faath

Résumé

Aujourd'hui, de multiples temporalités urbaines, générées tant par la ville elle-même que par ses résidents, interfèrent avec l'organisation du territoire. Ainsi, le temps et l'espace se combinent pour modeler nos métropoles et ont fait naître de nombreux concepts tels que chronoaménagement, accessibilité, proximité, banques du temps, maison des temps, etc. Au cœur du débat sur le projet urbain se posent les questions de la qualité du temps perçu et de l'intensité du temps vécu. Cependant, à l'heure de la ville connectée, l'ère du « tout en même temps » n'est-elle pas venue ? L'enjeu de la « ville hors ligne » ne préfigure-t-il pas la révolution temporelle de demain ?

Annonce

Présentation

Aujourd'hui, de multiples temporalités urbaines, générées tant par la ville elle-même que par ses résidents, interfèrent avec l'organisation du territoire. Ainsi, le temps et l'espace se combinent pour modeler nos métropoles et ont fait naître de nombreux concepts tels que chronoaménagement, accessibilité, proximité, banques du temps, maison des temps, etc.

Penser la ville, c'est se confronter aux "prescripteurs de temps" qui l'habitent et à la pluralité des temps sociaux qui la régissent. Ainsi, concepteurs et gestionnaires doivent s'approprier les différents rythmes urbains afin de créer l'espace nécessaire à la synchronisation des temps individuels ou collectifs.

Au cœur du débat sur le projet urbain se posent les questions de la qualité du temps perçu et de l'intensité du temps vécu. Cependant, à l'heure de la ville connectée, l'ère du "tout en même temps" n'est-elle pas venue? L'enjeu de la "ville hors ligne" ne préfigure-t-il pas la révolution temporelle de demain?

Lors de cette rencontre, des urbanistes et des chercheurs suisses et français débattront de l'articulation entre temps et territoires. Ils s'efforceront, à l'aide d'exemples concrets et d'analyses plus théoriques, de mettre en évidence les liens entre l'agencement de lieux ou de réseaux et les temporalités des citadins.

Cette 10ème Rencontre franco-suisse des urbanistes, toujours bien amarrée sur les rives du Lac Léman, s'adresse en priorité aux professionnels de l'urbanisme. Les enseignants, les étudiants, les curieux et tous ceux qui s'intéressent aux temporalités urbaines sont les bienvenus.

Programme

  • Sandra Bonfiglioli - Professeur de Planification Territoriale et Urbaine – Italie, Politecnico di Milano, initiatrice de la doctrine urbanistique des espaces-et-temps de la ville (LabSat, 1985, Politecnico di Milano), Milan

Pourquoi les temps sont-ils un problème urbain ?

  • Peggy Buhagiar - France, Responsable Recherches-Actions - Pôle Usagers Qualité et Temps / DUCT - Mairie de Paris
  • Lionel Chabot, architecte paysagiste et géographe aménagiste - Suisse, Exerce à titre indépendant, Genève

Les aménagements papillons - nouvel outil stratégique d'aménagement urbain ?

  • Guillaume Drevon, doctorant en géographie – France / Luxembourg, UMR PACTE 5194, Université de Grenoble - CNRS, Grenoble, France, CEPS/INSTEAD, Geography and Development Department (GEODE), Esch-sur-Alzette

Temps et mobilités quotidiennes des frontaliers. Le cas de la région métropolitaine luxembourgeoise

  • Florent Cholat et Géraldine Durieux, étudiants master - France, Etudiants en Master 2 Sciences du Territoire parcours Innovation et Territoire, Institut de Géographie Alpine, Université Joseph Fourier - Grenoble 1

Temps et mobilités des jeunes et des personnes âgées

  • Jean-Michel Evin, directeur général et Gabriel Jourdan, urbaniste - France,  Agence d'urbanisme de la région grenobloise, Grenoble

Espaces, temps et mobilités : entre constances et ruptures

  • Olivier Klein, chargé de recherche en géographie - Luxembourg, CEPS/INSTEAD, Pôle Géographie et Développement, Esch-sur-Alzette

Géovisualisation des espace-temps quotidiens : propositions d'outils d'aide à la réflexion

  • Sandra Mallet, maître de conférences - France, EA 2076 Habiter, Institut d'Aménagement des Territoires, d'Environnement et d'Urbanisme Université de Reims Champagne-Ardenne

Quelle(s) temporalité(s) dans les projets urbains dits "durables"?

  • Michèle Tranda-Pittion, docteur en art de bâtir et urbanisme - Suisse, Architecte EPFL, urbaniste FSU, Bureau TOPOS, Genève

Temporalités du projet urbain et jeux d'acteurs

  • Lucie Verchère, psychologue - France, GRANDLYON - Chargée de mission "temps et services innovants", Lyon

Quand le GRANDLYON explore le temps pour incuber des services innovants

http://www.espacedestemps.grandlyon.com ; http://www.scoop.it/t/les-temps-de-la-ville

Grand témoin

Luc Gwiazdzinski, géographe – Grenoble – France

Luc Gwiazdzinski est géographe, enseignant en aménagement et urbanisme à l’Université Joseph Fourier (IGA) et chercheur au laboratoire Pacte (UMR 5194 CNRS) à Grenoble. Il a dirigé de nombreux programmes de recherche et colloques internationaux sur les temps de la ville et publié plusieurs ouvrages parmi lesquels : La ville 24h/24, 2003, Editions de l’Aube ; Si la ville m’était contée, Eyrolles ; La nuit, dernière frontière de la ville, 2005, Editions de l’Aube ; La nuit en questions, 2007, Editions de l’Aube ; Périphérie, 2007, l’Harmattan ; Si la route m’était contée, 2007, Eyrolles ; La fin des maires, FYP Editions ; Urbi et Orbi, 2010, Editions de l’aube.

Voir notamment articles en ligne :

« Temps et territoires : les pistes de l’hyperchronie », revue Territoires 2040, n°6, 2012, p. 76-97 / http://territoires2040-datar.com/spip.php?article221

« Redistribution des cartes dans la ville malléable », revue Espace, populations, société, n°2-3, 2007, p. 397-410 / http://eps.revues.org/index2270.html

« La ville malléable », in La ville adaptable, insérer les rythmes urbains, 2012, Europan, p.10-14 / http://rp.urbanisme.equipement.gouv.fr/puca/concours/E12_theme.pdf

Vers un urbanisme des temps

L’espace est la forme de ma puissance,
le temps est la marque de mon impuissance.

Jules Lagneau

Le temps est longtemps resté le parent pauvre des réflexions sur le fonctionnement, l’aménagement ou le développement des villes et des territoires au bénéfice de l’aspect matériel. Aujourd'hui, les horaires et les calendriers d’activités des hommes et des organisations donnent le tempo, règlent l’occupation de l’espace et dessinent les limites de nos territoires vécus, maîtrisés ou aliénés.

Ces mutations ont transformé notre rapport à l’espace et au temps. Les cadres spatio-temporels classiques de la quotidienneté, les limites des territoires et les calendriers d’usage ont explosé. Chacun jongle avec le temps entre sa vie professionnelle, familiale et sociale, son travail et ses obligations quotidiennes. De nouvelles inégalités apparaissent entre populations, organisations et territoires inégalement armés face à l’accélération et à la complexification des temps sociaux.

Désormais, il s'agit de prendre en compte les rythmes dans l’observation et l’aménagement. Il faut construire une « rythmanalyse », dont Henry Lefebvre avait bien mesuré les enjeux, et convoquer chorégraphes et musiciens à ces « danses de la ville ». Dans une logique de développement durable, nous devons également réfléchir à un « urbanisme temporaire » qui s’intéresse aux modes d’occupation partiels des espaces et temps de la ville. Il est aussi nécessaire de prendre en considération les « calendriers » et de coordonner les activités afin d’assurer la polyvalence et la modularité des espaces autour de l’idée de « ville malléable ».

Résumé d'après un texte de Luc Gwiazdzinski

Organisation

  • Urbanistes des Territoires (UT)
  • Fédération suisse des urbanistes, section romande (FSU)
  • Institut de Géographie et Durabilité (IGD)
  • Observatoire universitaire de la ville et du développement durable (OUVDD)

Inscription gratuite et obligatoire - Repas sur place à charge des participants

Renseignements - Documents www.unil.ch/ouvdd

Inscription jusqu’au 21 juin 2013

Lou Herrmann, OUVDD et IGD  lou.herrmann@unil.ch

Lieux

  • Metro M1 , Arrêt UNIL Sorge – Autoroute A1, Direction Lausanne Sud, Sortie UNIL EPFL - Université de Lausanne – Quartier Sorge - Bâtiment Génopode
    Lausanne, Confédération Suisse (1015)

Dates

  • vendredi 05 juillet 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • ville, temporalités, temps, rythmes, chronoaménagement, accessibilité, synchronisation, simultanéité

Contacts

  • Thierry Merle
    courriel : thierry [dot] merle [dot] urba [at] gmail [dot] com
  • Lou Herrmann
    courriel : lou [dot] herrmann [at] unil [dot] ch

Source de l'information

  • Thierry Merle
    courriel : thierry [dot] merle [dot] urba [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Concevoir la ville pour vivre le temps », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 24 mai 2013, http://calenda.org/249345