AccueilLa critique au risque de l’engagement

La critique au risque de l’engagement

Criticism and the danger of commitment

Marges disciplinaires, politiques et scientifiques

Political and academic margins and disciplines

*  *  *

Publié le vendredi 31 mai 2013 par Élodie Faath

Résumé

Si la question de l’engagement est une préoccupation transversale aux différentes approches critiques, la conception de cette participation intéressée au monde n’en rencontre pas moins des acceptions diverses : selon les contextes socio-historiques, les disciplines et les courants théoriques, les conceptions de l’engagement et les cadres dans lesquels celui-ci se réalise varient. Dans les contextes actuels de mutation des rapports entre les disciplines des sciences sociales et entre institutions publiques et privées, ainsi que des transformations de la médiatisation de ces rapports ce colloque a comme objectif de regrouper des chercheurs de différents horizons disciplinaires (sciences de l'information et de la communication, sociologie, études théâtrales, sciences du langage, philosophie, histoire) travaillant sur l’actualité des formes d’engagement et des cadres qui les rendent possibles du point de vue de la critique.

Annonce

Programme

Première journée - Mercredi 5 juin 2013

9h30 – 10h : Accueil.

10h –10h30 : Introduction du colloque et présentation des panels. Jean-Baptiste Le Corf, Christophe Magis, Veronika Zagyi

10h30 – 12h : Panel 1. « Engagement artistique et marges disciplinaires dans les humanités»

Modération : Anolga Rodionoff (Maître de Conférences HDR en SIC, Université Paris 8 – CEMTI.)

  • Pascale Caemerbeke : « La critique de la critique théâtrale pour penser l’engagement du chercheur en sciences humaines et sociales. »
  • Evelyne Clavier : « La critique en faveur de l’engagement : De la force agissante des œuvres d’art
  • Antony Desvaux : « Engager le corps dans l’écoute : la musicologie au risque de la danse. »

13h30 – 15h00 : Panel 2. « Approches critiques de l'interdisciplinarité »

Modération : Tristan Mattelart (Professeur en SIC, Université Paris 8 – CEMTI.)

  • Haud Gueguen : « Pour une critique généalogique dans le champ des SIC. »
  • Christophe Magis : « La dialectique de l'interdisciplinarité dans les théories des industries culturelles
  • Fabien Granjon : « Division sociale du travail scientifique et interdisciplinarité critique.»

15h15 – 16h45 : Panel 3. « Engagement et praxis (inter-)disciplinaire »

Modération : Christophe Magis (ATER en SIC, Université Paris 8 – CEMTI.)

  • Anaïs Théviot : « S’engager : un risque pour le chercheur “comparatiste” ? »
  • Guillaume Goasdoué : « Complexité de l’objet et interdisciplinarité raisonnée. Le cas des consommations d’actualités médiatiques. »
  • Federico Tarragoni : « L'émancipation comme fait social hybride : entre critique et engagement. »

17h00 – 18h30 : Panel 4. « La critique engagée dans/par l'espace public »

Modération : Roselyne Koren (Professeur en sciences du langage, Université Bar-Ilan, Tel-Aviv –ADARR.)

  • Sophie Jehel : « L'engagement du chercheur du côté du public. »
  • Svetlana Dimitrova : « Intellectuels “pas comme les autres”. Think tanks et tribunes de presse dans une société “en transition”. »
  • Marie Duret-Pujol & Christophe Pébarthe: « Comique et politique. De la critique engagée chez les Anciens et chez les Modernes. »

Seconde journée – Jeudi 6 juin 2013

9h00 – 9h30 : Accueil.

9h30 – 11h00 : Panel 5. « Conditions et nécessités du discours critique »

Modération : Laurent Di Filippo (Doctorant en SIC, Université de Lorraine – CREM.)

  • Zsuzsa Simonffy : « Critique et engagement : frères ou ennemis ? »
  • Roselyne Koren : « De la validité d’un positionnement éthique : le cas de l’analyse discursive et argumentative de corpus de presse écrite. »
  • Veronika Zagyi : « Critiques “embedded” : la presse hongroise et l’impossible critique désengagée. »

11h – 11h15 : Pause.

11h15 – 13h15 : Panel 6. « Le chercheur critique et ses multiples figures »

Modération : Sylvie Bosser (Maître de Conférences en SIC, Université Paris 8 – CEMTI.)

  • Laurent Chapuis: «Lesenjeuxconceptuelsd'unerationalitédel'engagementàpartirdeM.Foucault.» Fredj Zamit : « Le chercheur-intellectuel entre engagement et réflexivité. »
  • Irène Pereira : « Recherche engagée et épistémologie pragmatiste critique : sociologie, philosophie et débat public. »
  • Miguel Escobar G. : « La lutte sociale est-elle possible dans la salle de cours ? De Paulo Freire au mouvement zapatiste.»

14h45 – 16h15: Panel 7. « Recherche critique et recherche & développement »

Modération : Jean-Baptiste Le Corf (ATER en SIC, Université Paris 8 – CEMTI.)

  • Hélène Nicolas : « Recherche sur le genre, engagement interdisciplinaire et inscription institutionnelle. »
  • Jérémy Vachet : « Jeunes chercheurs : une critique est-elle encore possible ? »
  • Thomas Heller : « L'engagement au risque de la critique. »

16h45 – 18h15 : Synthèse des panels et table ronde de conclusion « Pourquoi la critique ? »

Sylvie Bosser, Laurent Di Filippo, Jean-Baptiste Le Corf, Christophe Magis, Tristan Mattelart, Anolga Rodionoff, Veronika Zagyi.

Lieux

  • Amphithéâtre X - 2 rue de la Liberté
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • mercredi 05 juin 2013
  • jeudi 06 juin 2013

Mots-clés

  • critique, engagement, interdisciplinarité

Contacts

  • Veronika Zagyi
    courriel : cemtiorg [at] gmail [dot] com
  • Christophe Magis
    courriel : cemtiorg [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Veronika Zagyi
    courriel : cemtiorg [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La critique au risque de l’engagement », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 31 mai 2013, http://calenda.org/250774