AccueilCancer, genre et sexualités

Cancer, genre et sexualités

Cancer, gender and sexualities

IVe journée d'études du groupe de jeunes chercheurs « Cancer et SHS » (Réseau santé et société)

4th study day of the "Cancer, the humanities and social sciences" young researchers group (health and society network)

*  *  *

Publié le lundi 03 juin 2013 par Elsa Zotian

Résumé

La prochaine journée de travail du groupe « Cancer et SHS » aura lieu le 6 juin prochain à la Maison des sciences de l’homme Paris Nord et sera consacrée à l'articulation entre les thématiques « cancer », « genre » et « sexualité ». Lors de cette quatrième journée de travail, nous proposons de réfléchir aux questions relatives au genre et à la sexualité dans les recherches en sciences humaines et sociales portant sur le cancer envisagé non pas en tant qu’entité biologique mais en tant que construction sociale (Freidson, 1970). Les représentations associées aux pathologies cancéreuses ont considérablement évolué depuis la fin du XIXe siècle (Pinell, 1992) et parmi elles, la perception de leur éventuel caractère genré. En effet, dans la première moitié du XXe siècle, la relative accessibilité des cancers du sein et du col utérin (permettant aux médecins d’observer différents stades de développement de ces tumeurs) ont contribué à créer une image du cancer comme une maladie affectant principalement les femmes (Lowy, 2010). Bien qu’aujourd’hui cette image « genrée » du cancer ne soit plus d’actualité, certaines localisations cancéreuses continuent d’être considérées comme « masculines » ou « féminines » en fonction de leur localisation génitale et/ou de leur prévalence très contrastée selon le sexe.

Annonce

Argumentaire

Lors de cette quatrième journée de travail, nous proposons de réfléchir aux questions relatives au genre et à la sexualité dans les recherches en sciences humaines et sociales portant sur le cancer envisagé non pas en tant qu’entité biologique mais en tant que construction sociale (Freidson, 1970). Les représentations associées aux pathologies cancéreuses ont considérablement évolué depuis la fin du XIXe siècle (Pinell, 1992) et parmi elles, la perception de leur éventuel caractère genré. En effet, dans la première moitié du XXe siècle, la relative accessibilité des cancers du sein et du col utérin (permettant aux médecins d’observer différents stades de développement de ces tumeurs) ont contribué à créer une image du cancer comme une maladie affectant principalement les femmes (Lowy, 2010). Bien qu’aujourd’hui cette image « genrée » du cancer ne soit plus d’actualité, certaines localisations cancéreuses continuent d’être considérées comme « masculines » ou « féminines » en fonction de leur localisation génitale et/ou de leur prévalence très contrastée selon le sexe.

Dans le domaine de la recherche médicale, ces localisations apparaissent comme les plus pertinentes pour aborder les effets du cancer sur la sexualité alors que d’autres cancers, moins fréquents et/ou non directement liées au fonctionnement génital (tels que les cancers du poumon, les tumeurs du cerveau ou les leucémies) font rarement l’objet d’enquêtes portant sur cette question (Giami, Moreau et Moulin, 2007). À partir d’une perspective de genre, les recherches en sciences humaines et sociales peuvent proposer une autre approche, en dénaturalisant la différence des sexes et en mettant en lumière les différentes conceptions de la sexualité portées par les soignants et par les profanes de la médecine ainsi que la manière où elles rentrent en jeu dans la prévention, le dépistage ou la prise en charge des pathologies cancéreuses et dans l’organisation que ces activités impliquent.  Ce type d’approche permet aussi de réfléchir aux effets du genre dans la relation d’enquête, à l’intersection avec d’autres caractéristiques – tels que l’âge, la position sociale, l’appartenance ethnique – des chercheur(e)s et des enquêté(e)s (Fournier, 2006).

Lors de cette journée d’étude nous proposons de réfléchir, d’une part, à la place que ces questions occupent dans nos recherches – en tant que jeunes chercheur(e)s en sciences humaines et sociales - et aux diverses manières de les aborder selon les problématiques et disciplines ; d’autre part, d’un point de vue méthodologique, aux effets du genre sur la manière dont nous avons construit nos objets d’étude respectifs et sur la relation que nous établissons avec nos enquêté(e)s et avec les autres chercheurs.

La journée sera organisée en deux temps :

  • la matinée sera consacrée à une réflexion autour des notions de sexe, genre et sexualité à partir de quatre présentations :  d’abord, un point conceptuel sur ces notions, suivi de trois présentations de travaux portant sur les représentations de la sexualité chez des soignant(e)s engagé(e)s dans la prise en charge du cancer, d’une part et, d’autre part, sur des cancers conjugués au masculin (les tumeurs testiculaires) ou féminin (cancers du sein et du col utérin).
  • l’après-midi sera consacrée à une réflexion collective autour de trois questions : 1) comment le genre et à la sexualité sont (ou pourraient être) traitées dans nos travaux respectifs ; 2) comment analyser les effets du genre (dans son intersection avec notre âge, position sociale, appartenance ethnique, origine nationale…) dans la construction de notre objet d’étude et de notre problématique ainsi que dans la relation d’enquête et 3) quelles sont les difficultés, les doutes, les interrogations de chacun concernant ces questions.

La réussite de cette table ronde repose donc sur la participation active de chacun des participants, impliquant une préparation préalable.

Références bibliographiques citées

  • Fournier P. (2006) Le sexe et l'âge de l'ethnographe: éclairants pour l'enquêté, contraignants pour l'enquêteur, Ethnographiques.org, n°11.
  • Freidson E. (1970) Profession of Medecine, New York, Harper and Row. Trad. (1984): La profession médicale, Paris, Payot: 369 pp.
  • Giami A., Moreau E., Moulin P. (2007) Les théories de la sexualité dans le champ du cancer: les savoirs infirmiers. Revue Francophone de Psycho-Oncologie, 1 : pp. 1-5.
  • Löwy I. (2009) Preventive strikes: women, precancer, and prophylactic surgery, Baltimore, Johns Hopkins University Press: 328 pp.
  • Pinell P. (1992) Naissance d’un fléau. Histoire de la lutte contre le cancer en France (1890-1940), Paris, Metaillé, Coll. Leçons de choses : 366 pp.

Modalités d'inscription

S’inscrire auprès du comité d’organisation avant le 17 mai 2013

Lieu de la journée

MSH Paris Nord (Salle C). 4, rue de la croix Faron, 93210 St Denis

RER B, La plaine Stade de France

Programme

9h00-9h30 Accueil des participant(e)s.

9h30-9H40 Présentation des objectifs et déroulement de la journée par les organisateurs.

  • 9h40-10h20 Introduction :« Sexe, genre et sexualité : quelques précisions conceptuelles »
    Zoé Rollin, Doctorante en Sociologie, Iris, EHESS (Paris).

PARTIE 1 : Interroger la différence des sexes et les conceptions de la sexualité dans les discours des soignant(e)s et des patient(e)s dans le domaine du cancer

Modératrice : Hélène Cléau, Docteure en sociologie, LaSA-UFC.

  • 10h20-11h « Les représentations de la sexualité chez les infirmières et les médecins engagés dans la prise en charge du cancer »
    Émilie Moreau, Doctorante en psychologie clinique de la santé,  Équipe "Genre, Santé sexuelle et reproductive" (INSERM - CESP - U1018) - Université Paris 8

11h-11h15 Pause café

  • 11h15-11h55 « Genre et sexualité dans les discours des médecins généralistes au sujet des examens de dépistage des cancers du sein et du col utérin »
    Nora Liberalotto, Docteure en Sociologie (EHESS, Paris).
  • 11h55-12h35 « Cancer, genre et sexualité au masculin. Quelques retours sur une enquête auprès d’hommes atteints d’une tumeur testiculaire »
    Clément Méric, Doctorant en Sociologie, Sophiapol/Lasco, Université Paris-Ouest Nanterre La Défense.

12h30-14h Déjeuner (repas offert par le Réseau sous réserve d’inscription)

PARTIE 2 : Retour sur le recours à ces notions dans les enquêtes des jeunes chercheur(e)s en SHS portant sur l’objet « cancer »

Modératrice : Nora Liberalotto, Docteure en Sociologie (EHESS, Paris)

14h-16h  Réflexion collective « Comment les notions de sexe, genre et sexualité sont mobilisées dans les enquêtes des participant(e)s, selon les objets d’étude, les problématiques et les disciplines ? Quels sont les effets du genre dans la relation d’enquête ?

16h-16h15 Pause café

16h15-18h Vie du groupe « Cancers et SHS »

Catégories

Lieux

  • MSH Paris Nord (Salle C) - 4, rue de la croix de Faron
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • jeudi 06 juin 2013

Mots-clés

  • cancer, genre, sexualité, sciences sociales

Contacts

  • Nora Liberalotto
    courriel : norali76 [at] yahoo [dot] fr
  • Hélène Cleau
    courriel : cleauhelene [at] yahoo [dot] fr
  • Clément Meric
    courriel : imerix [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Zoé Rollin
    courriel : zoe [dot] rollin [at] univ-paris13 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cancer, genre et sexualités », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 03 juin 2013, http://calenda.org/251722