AccueilLe personnage farfelu dans les fictions littéraires de langues romanes des XXe et XXIe siècles

Le personnage farfelu dans les fictions littéraires de langues romanes des XXe et XXIe siècles

El personaje « farfelu » o estrafalario en la ficción literaria (siglos XX y XXI) de los países europeos de lenguas románicas

Il personaggio « farfelu » o strambo nella finzione letteraria (dal Novecento ad oggi) dei paesi europei di lingue romanze

The eccentric character in Romance language literary fictions in the 20th and 21st centuries

*  *  *

Publié le mercredi 05 juin 2013 par Luigia Parlati

Résumé

En relation avec l'observatoire web international et pluridisciplinaire « Marcovaldo », ce colloque international sur le personnage farfelu dans les fictions littéraires de langues romanes (XXe-XXIe siècles) entend appréhender ce qu'il en est des contours de ce personnage, de la terminologie qui le caractérise, de ses filiations littéraires et de la typologie à laquelle il pourrait donner lieu. Le colloque se propose en outre d'interroger le lien du personnage farfelu aux limites (questions de la marginalité, de la transgression, y compris générique), sa relation à l'auteur et au lecteur (y a-t-il un effet-personnage farfelu ?), et plus largement au sujet dont il pourrait bien refléter si ce n'est la crise, du moins la part d'ombre ou de rêve.

Annonce

Argumentaire

Ce colloque (9-11 octobre 2014  - Université de Caen Basse-Normandie)s’inscrit dans le cadre des travaux sur l’image et sur la représentation actuellement menés par le LASLAR (EA 4256) et, plus précisément, dans le prolongement d’un séminaire interdisciplinaire qui, durant deux années (2012-2014), aura cherché à approcher les manifestations et les effets de la curiosité dans le roman contemporain des pays européens de langues romanes. La recherche aura notamment porté sur le personnage curieux, non seulement parce que le personnage constitue, comme on le sait, l’une des composantes essentielles d’un récit, mais aussi parce que le LASLAR, à travers la récente création (en coopération avec l’Université de Salerne, Italie) d’un observatoire web international et pluridisciplinaire appelé « Marcovaldo » (du nom du personnage imaginé par Italo Calvino en 1963), entend approfondir plus spécifiquement la question du personnage farfelu dans la modernité et la postmodernité littéraires, à travers le roman mais aussi toutes les formes brèves de la fiction.

« Nous en a-t-on assez parlé, du ‹ personnage › ! Et ça ne semble, hélas, pas près de finir », écrivait Robbe-Grillet en 1961… Ce sont les contours (extérieurs et intérieurs, physiques et mentaux) de la figure du farfelu que ce colloque se donne pour vocation première d’appréhender dans la variété des aspects qu’elle est susceptible de revêtir, cherchant aussi, dans la mesure du possible, à en établir une typologie.

Partant de l’étymologie même du mot farfelu (« faf- : chose gonflée et vaine, croisée peut-être avec l’italien farfallo, papillon ou farfarello, démon », Littré) et de l’éventail de synonymes offert par le Dictionnaire de la langue française (« abracadabrantbarjotbaroquebiscornubizarrebraqueburlesqueexcentriqueextravagantfantaisistefantasquefoufoufouinsenséloufoqueoriginalsaugrenu »), il serait intéressant de voir lesquels de ces adjectifs (dans leur nuancement) contribueraient le mieux à définir l’étiquette du personnage farfelu tel qu’il se profile dans la prose narrative des XXe et XXIe siècles. Il conviendrait, en particulier, de mesurer son rapport à la folie et au burlesque, de se demander jusqu’à quel point il est imprégné de fantaisie, ou encore dans quelle mesure il incarne la marginalité et la transgression. A ce propos, on pourra se demander s’il questionne ou non les frontières génériques, tant celles du roman que celles de la fiction en général. D’autre part, on s’interrogera sur les antécédents littéraires et les filiations que l’on peut reconnaître au personnage farfelu.

Si l’on veut bien considérer avec Philippe Hamon que le personnage est ce signe vide au départ qui se charge de sens et de valeurs au fil du texte, on s’intéressera dans tous les cas au processus même de construction du personnage farfelu dans les récits considérés. En l’occurrence, pour se demander quel rôle la voix narrative joue dans sa confection. Ou encore s’il apparaît dans un contexte (temporel, social, spatial…) particulier, et dans quelle mesure celui-ci participe à sa création et influe sur lui. En d’autres termes et pour emprunter à un concept de Vincent Jouve, on pourra rechercher de quoi relève l’effet-personnage farfelu.

Par ailleurs, si l’on veut bien concevoir les personnages des romans – des textes de fiction –comme « des morceaux plus ou moins fragiles de celui qui les invente » ainsi que l’affirme l’écrivain espagnol Alfons Cervera en exergue à son dernier livre, on pourra se demander quel rapport le personnage farfelu entretient avec la personne de l’auteur. Plus largement, si l’on veut bien accepter d’envisager une certaine perméabilité du roman à la réalité extra-fictionnelle, on se demandera si cette figure de personnage est représentative, si ce n’est du sujet contemporain, tout au moins d’une catégorie d’individus existant ou ayant existé dans nos sociétés contemporaines. En l’occurrence, en quoi le personnage farfelu est-il le témoin d’une « crise du sujet » telle qu’elle apparaît au début du XXe siècle pour s’intensifier au tournant du troisième millénaire ? Dans le champ de l’extrême contemporain, s’avère-t-il emblématique du postmodernisme littéraire, en ce que celui-ci a de « mise en turbulence des valeurs de la modernité » pour reprendre les mots de Marc Gontard dans Écrire la crise ? A moins que le personnage farfelu soit de l’ordre de l’utopie, pure élucubration vouée à nous livrer l’image de ce que nous ne sommes pas, mais  pourrions ou devrions être… Aussi s’agira-t-il de discerner les fonctions dont cette figure est investie.

Responsables scientifiques et organisateurs : Vincent D’Orlando (MCF, Littérature italienne, UCBN), Sylvie Loignon (MCF, Littérature française, UCBN),Natalie Noyaret (PR, Littérature espagnole, UCBN).

Modalités de soumission

Les communications seront de préférence en français, mais pourront se faire aussi dans les autres langues romanes avec résumé substantiel en français.

Les propositions, (texte de 25 lignes maximum), devront être adressées aux organisateurs 

avant le 30 octobre 2013

à deux au moins des adresses suivantes :

vincent.dorlando@wanadoo.fr

s.loignon@orange.fr

natalie.noyaret@hotmail.fr

80 € de frais d’inscription seront demandés aux intervenants.

La liste des articles retenus pour la publication des actes (qui se fera soit en version papier, soit en ligne) sera communiquée trois mois après le colloque au plus tard.

Comité scientifique :

  • Epifanio Ajello (Littérature italienne, U. Salerne)
  • Bernard Alazet (Littérature française, U. Paris 3 - Sorbonne Nouvelle)
  • Ana María Calvo Revilla (Littérature espagnole, U. San Pablo-SEU, Madrid)
  • Claude Coste (Littérature française, U. Grenoble 3)
  • Vincent D’Orlando (Littérature italienne, U. Caen)
  • Denis Ferraris (Littérature italienne, U. Paris 3 - Sorbonne Nouvelle)
  • Robert Harvey (Littérature française, U. Stony Brook, New York)
  • Sylvie Loignon (Littérature française, U. Caen)
  • Natalie Noyaret (Littérature espagnole, U. Caen)
  • Anne Paoli (Littérature espagnole, U. Avignon)
  • David Roas (Théorie de la littérature et littérature comparée, U. Autónoma, Barcelone)
  • Gérard Vittori (Littérature italienne, U. Rennes II)

Catégories

Lieux

  • Université de Caen - Esplanade de la Paix
    Caen, France (14)

Dates

  • mercredi 30 octobre 2013

Mots-clés

  • personnage farfelu, bizarre, littérature, langues romanes, lingue romanze, letteratura, personaggio

Contacts

  • Sylvie Loignon
    courriel : sylvie [dot] loignon [at] unicaen [dot] fr
  • Vincent D'Orlando
    courriel : vincent [dot] dorlando [at] unicaen [dot] fr
  • Natalie Noyaret
    courriel : natalie [dot] noyaret [at] unicaen [dot] fr

Source de l'information

  • Sylvie Loignon
    courriel : sylvie [dot] loignon [at] unicaen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le personnage farfelu dans les fictions littéraires de langues romanes des XXe et XXIe siècles », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 05 juin 2013, http://calenda.org/251912