AccueilLes Berbères, entre Maghreb et Mashreq

Les Berbères, entre Maghreb et Mashreq

Berbers, between Maghreb and Mashreq

L'orientalisation du Maghreb II

The orientalisation of the Maghreb II

*  *  *

Publié le mercredi 05 juin 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Un des enjeux majeurs des discours mettant en avant – ou au contraire refusant – l’orientalisation du Maghreb a été la place assignée aux Berbères dans l’espace et l’histoire de l’islam, par les auteurs orientaux comme maghrébins. Le terme « Berbère », qui désigne la population du Maghreb au moment où les Arabes l’envahissent, et dont l’histoire nous est connue seulement à travers la documentation arabe, renvoie à tout ce qui recouvrait l’idée du caractère autochtone, non arabe, et donc non oriental du Maghreb. Comme l’a montré Yves Modéran, l’image des Berbères, des Numides pour les temps romains, fut construite comme l’opposition à la romanité puis à ce qui n’était pas arabe, par négation en quelque sorte. Mais cette altérité coexiste dans les textes avec la revendication du caractère oriental des Berbères, à travers le discours généalogique sur les tribus mais aussi les récits qui donnent une origine orientale aux fondateurs de villes pré-islamiques. Par les Berbères, le Maghreb est alors présenté comme orientalisé avant même la conquête arabe. Mais cette construction de généalogies fictives s’est accompagnée, très vite, d’un discours des auteurs maghrébins qui revendiquait la place originale et éminente des Berbères face aux Orientaux dans le plan divin, par une inversion assumée des polarités de l’islam et des hiérarchies des peuples musulmans. L’émergence de dynasties berbères, à partir du XIe siècle, s’accompagne alors d’une production littéraire qui célèbre les mérites des Berbères et place le Maghreb comme le nouveau pôle de l’Islam, destiné à supplanter l’Orient.

Annonce

Coord. : Dominique VALÉRIAN

Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), UMR 5648 (CIHAM, Lyon), UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris)

Col. : Institut universitaire de France

Présentation

Un des enjeux majeurs des discours mettant en avant – ou au contraire refusant – l’orientalisation du Maghreb a été la place assignée aux Berbères dans l’espace et l’histoire de l’Islam, par les auteurs orientaux comme maghrébins. Le terme « Berbère », qui désigne la population du Maghreb au moment où les Arabes l’envahissent, et dont l’histoire nous est connue seulement à travers la documentation arabe, renvoie à tout ce qui recouvrait l’idée du caractère autochtone, non arabe, et donc non oriental du Maghreb. Comme l’a montré Yves Modéran, l’image des Berbères, des Numides pour les temps romains, fut construite comme l’opposition à la romanité puis à ce qui n’était pas arabe, par négation en quelque sorte. Mais cette altérité coexiste dans les textes avec la revendication du caractère oriental des Berbères, à travers le discours généalogique sur les tribus mais aussi les récits qui donnent une origine orientale aux fondateurs de villes pré-islamiques. Par les Berbères, le Maghreb est alors présenté comme orientalisé avant même la conquête arabe. Mais cette construction de généalogies fictives s’est accompagnée, très vite, d’un discours des auteurs maghrébins qui revendiquait la place originale et éminente des Berbères face aux Orientaux dans le plan divin, par une inversion assumée des polarités de l’Islam et des hiérarchies des peuples musulmans. L’émergence de dynasties berbères, à partir du XIe siècle, s’accompagne alors d’une production littéraire qui célèbre les mérites des Berbères et place le Maghreb comme le nouveau pôle de l’Islam, destiné à supplanter l’Orient.

Programme

10h-13h

  • Christophe PICARD, Université Paris I et Maribel FIERRO, Centro de Ciencias Humanas y Sociales (CSIC, Madrid)
    Introduction
  • Allaoua AMARA, Université Emir Abdel Kader (Constantine)
    L'évolution du discours sur les Berbères dans les sources narratives du Maghreb médiéval (IXe-XIXe siècle)
  • Helena DE FELIPE, Universidad de Alcalá
    Aperçu sur la société berbère et son organisation d'après les sources arabes médiévales

15h-18h30

  • Solena CHENY, Université Paris I
    Approches historiographiques du discours de la résistance berbère
  • Annliese NEF, Université Paris I
    L’invention des Berbères
  • El Ouafi NOUHI, Institut royal de la culture amazighe (Rabat)
    L’origine des Berbères d’après les textes géographiques arabes
  • Mohamed MÉOUAK, Universidad de Cádiz
    Le monde berbère dans les sources arabes de l'Orient médiéval : motifs afro-asiatiques et vision arabo-musulmane

Catégories

Lieux

  • Ciudad Universitaria - Casa de Velázquez, C/ de Paul Guinard, 3
    Madrid, Espagne (28040)

Dates

  • vendredi 28 juin 2013

Mots-clés

  • orientalisation, Maghreb, Berbères, Mashreq

Contacts

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« Les Berbères, entre Maghreb et Mashreq », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 05 juin 2013, http://calenda.org/252203