AccueilCourants et théories en géographie économique

Courants et théories en géographie économique

Currents and theories in economic geography

*  *  *

Publié le lundi 10 juin 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Le questionnement des nouveaux concepts et théories au cœur des champs thématiques de la géographie économique sera au cœur de cette rencontre. Elle tentera par ailleurs de s’ouvrir à la grande diversité des productions et cultures scientifiques qui animent la spécialité dans différentes régions du monde, au-delà de références plus familières à la production anglophone. C’est dans un esprit ouvert que ce colloque souhaite aborder les évolutions du champ disciplinaire de la géographie économique, interpeller ses référentiels conceptuels et théoriques, comme les débats interdisciplinaires auxquels elle participe.

Annonce

Le huitième colloque de la commission « Industrie et emploi » du Comité National Français de Géographie, organisé avec le laboratoire Géographie-cités, se tiendra à l’Université de Paris 1– Panthéon-Sorbonne.

Ce colloque se déroulera sur deux jours, les 13 et 14 juin 2013, à l’Institut de Géographie et au Centre Sorbonne.

Argumentaire

La géographie économique, longtemps caractérisée par une succession de démarches dominantes, est aujourd’hui présentée comme très éclatée, dans ses approches, par les courants et communautés théoriques qui l’animent, comme dans les méthodes utilisées dont la gamme peut s’étendre de la modélisation la plus abstraite à l’observation participante de type ethnographique. Elle est traversée notamment par la scission entre les partisans de la New Economic Geography, qui s’est considérablement développée et structurée depuis les premiers travaux de Paul Krugman, et les courants dits hétérodoxes œuvrant en géographie économique. Le foisonnement qui caractérise ces dernières approches a évolué aux yeux de beaucoup vers une fragmentation intense qui interpelle la capacité à identifier un corpus constitutif d’un socle commun.

Le questionnement des nouveaux concepts et théories au cœur des champs thématiques de la spécialité sera au cœur de cette rencontre (en particulier les théories qui s’appliquent à l’innovation, à l’entreprise, aux réseaux, aux mutations environnementales et à l’impact de nouvelles logiques de marché sur la fragmentation / recomposition d’espaces régionaux et urbains). Le colloque tentera par ailleurs de s’ouvrir à la grande diversité des productions et cultures scientifiques qui animent la spécialité dans différentes régions du monde, au-delà de références plus familières à la production anglophone. Le foisonnement théorique actuel est lié aussi au nouveau regard sur la territorialité économique que portent d’autres disciplines, telles que la sociologie et l’économie, auquel nous nous intéresserons. Enfin, l’appropriation et la transformation de théories par les praticiens, acteurs publics et privés intervenant sur le territoire économique, sera elle aussi interrogée.

Faut-il, comme divers auteurs, craindre un éclatement de la géographie économique en courants s’inscrivant dans différentes spécialités des sciences sociales, développant des approches spécifiques, et qui font difficilement communauté ? Si oui, quelles solutions proposer ? L’importance de la dimension territoriale est-elle suffisante pour susciter l’apparition d’un champ interdisciplinaire, voire d’une discipline scientifique nouvelle qui serait alors « la » science du territoire ? Les courants actifs aujourd’hui en géographie économique traversent l’ensemble des sciences sociales. Faut-il plutôt se féliciter de la vitalité et de l’inventivité qu’ils génèrent et accepter les recompositions disciplinaires profondes dont ils seraient cause. Cette question sera au cœur des débats.

C’est dans un esprit ouvert que ce colloque souhaite aborder les évolutions du champ disciplinaire de la géographie économique, interpeller ses référentiels conceptuels et théoriques, comme les débats interdisciplinaires auxquels elle participe.

Comité scientifique

  • Marina BERTONCIN, Professeur à l’Université de Padoue,
  • Laurent CARROUE, Professeur à l’Université de Paris 8,
  • Alia GANA, Directeur de recherche au CNRS,
  • Vincent GERONIMI, Professeur à l’Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines,
  • Robert KLOOSTERMAN, Professeur à l’Université d’Amsterdam,
  • Ricardo MENDEZ, Professeur à l’Université de Madrid,
  • Bernadette MERENNE-SCHOUMAKER, Professeur émérite de l’Université de Liège,
  • Kris OLDS, Professeur à l’Université de Wisconsin-Madison,
  • Bernard PECQUEUR, Professeur à l’Université de Grenoble 1,
  • Christian SCHULZ, Professeur à l’Université du Luxembourg,
  • Michael STORPER, Professeur à l’Institut de Sciences Politiques de Paris, à la London School of Economics et à UCLA,
  • Jean-Marc ZULIANI, Professeur à  l’Université de Toulouse 2

Comité d’organisation

  • Sylvie DAVIET, Professeur à l’Université d’Aix-Marseille,
  • Jacques FACHE, Professeur à l’Université d’Angers,
  • Isabelle Géneau de Lamarlière, Maître de Conférences à l’Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne,
  • Alexandre GRONDEAU, Maître de Conférences à l’Université d’Aix-Marseille,
  • Frédéric LERICHE, Professeur à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Contact : isabelle.geneau@univ-paris1.fr

Programme

Jeudi 13 juin

8h30-9h30 : Accueil des participants

9h30-10h00 : Allocutions introductives, petit amphithéâtre de l’Institut de Géographie

  • Sylvie DAVIET (Université d’Aix-Marseille) et François BOST (Université de Nanterre), Commission « Industrie et emplois » du CNFG
  • Isabelle GENEAU de LAMARLIERE (Université de Paris1 Panthéon-Sorbonne)

10h00-12h15 : Session plénière

Session plénière 1 : Diversité des géographies économiques

Présidée par Allen SCOTT (Université de Californie)

  • Rolf STERNBERG (Université de Hanovre) : Economic Geography at universities in the German-speaking world : theories, locations, publications and citations
  • Julia SALOM (Université de Valence) : Qu’est-ce que les géographes espagnols pensent de nos jours? Convergence et divergence entre la géographie économique et d’autres sciences du territoire en Espagne

11h00-11h15 : Pause café

  • Sylvie DAVIET (Université d’Aix-Marseille) : La géographie économique française du « tournant territorial » : une analyse critique

12h15-14h00 : Déjeuner, salle 405

14h-15h45 : Théories et concepts émergents au cœur de la géographie économique : deux ateliers en parallèle

Atelier 1 : Reconceptualiser la relation de l’entreprise au territoire

Présidé par Robert KLOOSTERMAN (Université d’Amsterdam) – Institut de Géographie, salle 402

  • Pascale FROMENT (Université d’Aix-Marseille) : Informel et économie souterraine : des notions à revisiter du côté des territoires
  • Anne-Marie DUMAS (Université de Poitiers) : La dimension spatiale dans les théories des organisations et l’économie des proximités, à travers l’exemple de l’entreprise socialement responsable
  • Marina BERTONCIN, Andreas PASE, Daria QUATRIDA (Université de Padoue) : Interactions of Proximity. The concept of « interlocal » territoriality through the delocalisation process (The Northeast of Italy)

Atelier 2 : L’émergence de nouveaux concepts liés à la question environnementale et à l’aménagement

Présidé par François BOST (Université de Nanterre) – Institut de Géographie, salle 412

  • Kevin DURUISSEAU (Université d’Aix-Marseille) : L’émergence du concept de transition énergétique dans les sciences humaines et sociales : quelle place et quels apports de la géographie ?
  • Christian SCHULZ (Université du Luxembourg) et Robert KRUEGER (Worcester Polytechnic Institute) : Green growth, Smart growth, Post Growth ? Understanding Alternative Development Transitions through the Lenses of Environmental Economic Geography
  • Paul CLAVAL (Université Paris-Sorbonne) : Théorie économique et aménagement – Questions actuelles

15h45-16h15 : Pause café, salle 411

16h15-18h00 : Théories et concepts émergents au cœur de la géographie économique : deux  ateliers en parallèle

Atelier 3 : Théorie des conventions, créativité et innovation territoriale

Présidé Bernard PECQUEUR (Université de Grenoble) – Institut de Géographie, salle 402

  • Eugenio CLIMENT (Université de Saragosse) et José Luis SANCHEZ (Université de Salamanque) : La théorie des conventions en géographie économique : un éclairage apporté par l’application au système agroalimentaire espagnol
  • Kenkichi NAGAO et Junya TATEMI (Université d’Osaka) : Technological change and localization in the global economy : production of liquid crystal display panels in East Asia
  • Alexandre GRONDEAU (Université d’Aix-Marseille) : L’innovation en géographie
  • Christine LIEFOOGHE (Université de Lille 1) : La créativité : nouvel objet d’étude de la géographie économique ? Courants, recyclages théoriques et réseaux de diffusion des recherches

Atelier 4 : Exploration du traitement de différents concepts en géographie économique : le temps, le réseau, le paysage

Présidé par Sylvie DAVIET (Université d’Aix-Marseille) -– Institut de Géographie, salle 412

  • Jacques FACHE (Université d’Angers), Abdel-Illah HAMDOUCH (Université de Tours) : Temps, temporalités et lecture parallèle des territoires
  • Simon EDELBLUTTE (Université de Lorraine) : Quelle place pour les paysages en géographie économique ?
  • Antoine GRANDCLEMENT (Université d’Aix-Marseille) : Echelles, distance et hiérarchie : les réseaux en géographie économique

Vendredi 14  juin

9h00-9h15 : Accueil

9h15-10h45 et 11h00-12h15 : Deux sessions plénières- Institut de Géographie, petit amphithéâtre

Session plénière 2 : Géographie économique, économie territoriale et sociologie économique

Présidée par Paul CLAVAL (Université Paris-Sorbonne)

  • Bernard PECQUEUR (Université de Grenoble) : Territoire et changements de paradigme dans la théorie standard : esquisse d’une géographie économique territoriale
  • Christoph HAHN (Université de la Sarre) : Toward a integrated embeddedness perspective. Combining the work of Polanyi and recent conceptual turns in economic geography

10h45-11h00 : Pause café

Session plénière 3 : Théories des réseaux, des services et transformations de la ville postindustrielle

Présidée par Christian SCHULZ (Université du Luxembourg)

  • Sabine DÖRRY (CEPS/INSTEAD Luxembourg) : The global production networks’ analytical benefits for its application on the service sectors. A critical discussion on the example of the global investment funds’ industry
  • Robert KLOOSTERMAN (Université d’Amsterdam): (Re)Mixing Functions in Postindustrial Cities. Evidence from Dutch Cities

12h15-14h00 : Déjeuner, salle 412

14h00-15h30 : Session plénière – Amphi de Gestion centre Sorbonne

Session plénière 3 : Transformations du capitalisme et théorie du développement régional

Présidée par Frédéric LERICHE (Université de Saint-Quentin-en-Yvelines)

  •  Costis HADJIMICHALIS (Université d’Harokopio) et Ray HUDSON (Université de Durham) : Contemporary crisis across Europe and the crisis of regional development theories
  •  Allen SCOTT (Université de Californie) : A World in Emergence : notes toward a resynthesis of urban-economic geography for the 21st century

15h30-15h45 : Pause café

15h45-17h30 Synthèse et clôture

Table ronde avec les responsables d’ateliers, organisée autour de leurs retours de séances

Présidée par Marina BERTONCIN (Université de Padoue) et Frédéric LERICHE (Université de Saint-Quentin-en- Yvelines)

 

Lieux

  • Institut de géographie - 191 rue saint-Jacques
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 13 juin 2013
  • vendredi 14 juin 2013

Mots-clés

  • géographie économique, économie territoriale

Contacts

  • Isabelle Géneau de Lamarlière
    courriel : igeneau [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Isabelle Géneau de Lamarlière
    courriel : igeneau [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Courants et théories en géographie économique », Colloque, Calenda, Publié le lundi 10 juin 2013, http://calenda.org/252766