AccueilOffre d'allocation de thèse de sociologie en « Tourisme littoral et groupes professionnels »

Offre d'allocation de thèse de sociologie en « Tourisme littoral et groupes professionnels »

Sociology studentship in "Coastal tourism and professional groups"

*  *  *

Publié le mardi 11 juin 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Le Centre nantais de sociologie (CENS - EA 3260) offre pour la rentrée 2013-2014 un poste de doctorant financé par une allocation de recherche de la Région des Pays de la Loire sur le thème : « Tourisme littoral et groupes professionnels : des relations instables. Le cas des éducateurs sportifs en nautisme ».

Annonce

Fiche de poste

Sujet de la thèse proposée

Envisagées sous l’angle de la cohésion sociale ou du développement économique, les activités sportives sont très largement perçues comme des activités qui méritent d’être valorisées et organisées, que ce soit du point de vue des services déconcentrés de l’État ou de celui des collectivités territoriales. À ce titre, les activités nautiques occupent une place centrale dans les zones littorales dans la mesure où celles-ci tendent à concentrer plusieurs espèces d’intérêts distincts : intérêts sportifs en lien avec les politiques des fédérations sportives, intérêts de cohésion sociale que manifestent les incitations à la socialisation de la jeunesse par le sport ou encore intérêts touristiques en ce sens que l’offre d’activités nautiques constitue un élément majeur d’attractivité estivale pour les communes, les départements et les régions maritimes.

À la manière de plusieurs travaux antérieurs sur les développements contrastés du tourisme sportif et du sport fédéral, les sciences sociales et, notamment la sociologie et la géographie sociale, ont, à ce jour, privilégié l’impact des activités nautiques sur le rayonnement économique territorial au détriment de l’étude  des conditions de travail et d’emploi des personnels chargés de l’encadrement direct des pratiquants. Tout se passe comme si l’existence d’une demande sociale solvable était la condition première de l’existence des emplois du secteur et qu’en cela sa compréhension devait polariser en priorité l’attention des chercheurs. Une telle approche a commandé jusqu’ici la quasi-totalité des études institutionnelles sur les éducateurs sportifs, ces dernières interrogeant préférentiellement la relation formation-emploi avec pour souci pratique d’adapter le contenu des formations à une demande sociale réputée préexistante. Or, comme l’a très précisément manifesté une précédente analyse réalisée en 2010 par plusieurs enseignants-chercheurs du CENS sur le cas du surf dans le département des Landes, tout porte à confirmer que ce sont bien plutôt les initiatives des éducateurs sportifs professionnels et de ceux qui les emploient qui sont principalement à l’origine de la dynamisation d’une offre de services d’encadrement sportif apte à générer ensuite une demande sociale de pratique ou d’initiation à la pratique (que cette demande soit celle des résidents permanents des territoires concernés ou celle des populations estivantes).

 Les éducateurs sportifs investis, en début de carrière, « corps et âme », présentent toutefois des caractéristiques en termes de statut d’emploi et de conditions de travail qui suscitent très souvent le désenchantement. La nécessaire saisonnalité de l’activité, la faiblesse des rémunérations, la précarité, l’exigence de multiples compétences sportives, l’engagement physique, les conditions climatiques, forment ainsi, dans leur constante interdépendance, autant de contraintes qui forcent à la reconversion des intéressés à plus ou moins brève échéance. Au point que ce que l’on nomme d’ordinaire turn-over constitue assurément la toute première caractéristique tant des métiers du nautisme eux-mêmes que du secteur économique spécifique dans lequel ceux-ci s’exercent.

 L’hypothèse structurante de la recherche proposée est que, dans le secteur des activités sportives nautiques, la faible stabilité structurelle et temporelle du système d’offre de services a essentiellement à son principe le fait que les éducateurs sportifs impliqués ne trouvent pas dans leur poste ni dans les modes d’exercice de leur métier les conditions propices à un engagement professionnel durable. Aussi, le travail de thèse qui s’inscrira dans ce projet aura pour objectif premier d’identifier et d'expliquer tout ce qui contribue à faire du métier d’éducateur sportif du nautisme un métier à usure précoce. C’est-à-dire un métier dans lequel on ne reste généralement pas jusqu’à l’âge de la retraite, un métier duquel il serait finalement préférable« de sortir pour s’en sortir » pour reprendre les mots d’un moniteur de voile. Les propriétés sociales des moniteurs sportifs tout comme les propriétés de la situation de travail seront examinées avec une égale attention. Quoique classés par l'INSEE dans les « professions intermédiaires », ces éducateurs ont des conditions d'emploi précaires, des rémunérations faibles et des conditions de travail particulièrement usantes. Alors que le classement dans les « professions intermédiaires » les éloigne semble-t-il de la condition populaire, ils en demeurent objectivement proches au regard de leurs conditions d'emploi et de travail. L'insatisfaction qui marque le rapport au poste de travail et le turn-over dans ce secteur s'expliquent peut-être par ce positionnement social incertain.

Afin d’éviter tout risque de dispersion de la problématique, la thèse portera dans un premier temps sur les moniteurs de voile sans négliger que ceux-ci s’inscrivent largement dans des collectifs de travail associant d’autres spécialistes (kayak, char à voile, surf, funboard, kite-surf…) et qu’ils sont aussi eux-mêmes très fréquemment encadrants de disciplines connexes. Afin d’en assurer un suivi optimal, le travail empirique devra être engagé sur le littoral des Pays de la Loire pour ce qui concerne les enquêtes par observation directe et par entretiens. Avec 397 éducateurs sportifs spécialistes de la voile occupant un emploi permanent ou saisonnier dans l’un de ses 55 établissements employeurs (données de la Fédération française de voile (FFV)), la région des Pays de la Loire est assurément marquée par une forte présence des activités nautiques encadrées sur son territoire quand bien même les effectifs d’éducateurs sportifs des disciplines autres que le voile n’y ont pas encore fait l’objet d’un recensement fiable. Pour cette raison, la région peut être tenue comme un terrain d’étude particulièrement propice à une sociologie des conditions d’emploi et de travail dans les métiers du nautisme.

 La recherche ainsi envisagée s’inscrit dans le cadre des problématiques contemporaines de la sociologie des « groupes professionnels ». Associant monographies d’employeurs, descriptions fines des postes, biographies (échelon région) et enquête statistique (échelon national) auprès des éducateurs sportifs du nautisme, la thèse s’efforcera de « comprendre », pour reprendre une formule d’H. Becker, « qui sont tous les groupes impliqués dans les situations et organisations de travail dont les activités affectent le statut du groupe étudié ». De manière clairement innovante relativement aux travaux existants sur les professionnels de l’encadrement technique, la recherche s’attachera également à étudier le rapport au corps spécifique des éducateurs sportifs, en particulier au regard de l’usure du corps et des blessures qui ne manquent jamais de survenir. L’hypothèse est ici que les contraintes liées à la « santé au travail », d’autant mieux qu’elles tendent à être fortement refoulées, s’articulent nécessairement avec les conditions de travail et les statuts d’emploi pour accélérer le désenchantement professionnel et le désir de sortie du métier. À partir des constats réalisés sur l’invisible pénibilité du travail des éducateurs sportifs, il sera alors possible d’interroger la très faible féminisation des métiers du nautisme que les singularités des conditions d’emploi et de travail ne permettent manifestement pas à elles seules d’expliquer. En dernier lieu, et parce que l’emploi propre aux activités nautiques reste principalement situé dans le secteur associatif, la thèse devra aussi contribuer à sa mesure à alimenter les problématiques de la sociologie économique qui visent à éclairer les conditions particulières de création de richesse et d’allocation des ressources dans l’univers de l’économie sociale et solidaire. Et ceci sans découpler la question des spécificités économiques des spécificités en matière de travail, d’emploi et de santé au travail.

Programme de travail du doctorant

La recherche devra se dérouler en trois périodes avec pour intention empirique constante une articulation raisonnée d’approches qualitatives et quantitatives. Elle consistera tout d’abord à étudier l'activité de travail des éducateurs sportifs dans les divers centres nautiques de la région des Pays de la Loire et à la mettre en perspective avec les conditions objectives et subjectives de travail et d’emploi.

La première année de thèse comportera donc un travail d’observation fine des situations et des activités de travail aux moments « pleins » et « creux » de l’année. Dans l’idéal, un doctorant praticien d’une des activités étudiées constituerait assurément un plus pour le projet. Cette éventualité favoriserait en effet un travail « d’observation participante » dont les vertus heuristiques, en matière de sociologie d’activités qui engagent le corps, ne sont plus à démontrer. La recherche se poursuivra ensuite par une étude monographique approfondie de plusieurs centres nautiques employeurs qui seront comparés en fonction de leur statut (privé associatif, privé marchand, public ou para public). Sur la base d’une analyse de documents internes (rapports d'activité, comptes-rendus d'assemblées générales, brochures de promotion, registres uniques du personnel, congés maladie, etc.) et d’un recueil d’entretiens approfondis, il s’agira de retracer les évolutions historiques de l’offre nautique régionale au regard des politiques de recrutement, des transformations des situations de travail et des éventuelles modulations duturn-over qui la caractérise.

La seconde année de thèse sera l’occasion d’élargir le champ d'observation par une enquête nationale par questionnaire auprès des 1 600 éducateurs sportifs salariés permanents identifiés des centres nautiques français. Le formulaire d’enquête sera nécessairement construit à partir des éléments observés et analysés en amont et des hypothèses nouvelles que ceux-ci auront fait naître. En lui assignant pour objectif la mesure d’éventuels écarts, cette enquête statistique permettra à l’analyse de faire jouer les échelles en positionnant le contexte régional par rapport au niveau national.

La troisième année sera consacrée à la mise en relation des approches qualitatives et quantitatives, à l’interprétation des données ainsi produites et à la rédaction finale de la thèse. Elle sera également l’occasion d’une valorisation des résultats obtenus, que ce soit dans le cadre de manifestations scientifiques de niveau international et national ou dans celui des dispositifs régionaux qui ont pour objectif la diffusion de la connaissance auprès des institutions en charge des questions sportives, de la formation professionnelle, de la santé au travail ou encore du tourisme.

Profil attendu

Le candidat à l’allocation régionale de thèse retenu devra avoir manifesté au cours de ses recherches précédentes qu’il sait mobiliser toutes les techniques d’enquête permettant l’objectivation sociologique : observation directe, entretiens, enquête par questionnaire et analyse quantitative. Ses précédents objets de recherche (Master 1 et 2) devront au moins avoir touché précisément une des thématiques principales impliquées dans le projet : travail et emploi, sports nautiques, santé au travail, socio-économie des zones littorales. Un dossier de candidature démontrant déjà une articulation analytique de plusieurs de ces thèmes sera plus spécialement apprécié.

Le candidat devra également présenter des notes de M 2 situées à un niveau élevé au titre de garantie quant aux chances de mener le projet à son terme. Dans un souci de cumul des résultats, les références théoriques qu’il aura mobilisées dans ses recherches antérieures, sans exclusivisme excessif, devront être compatibles avec celles des travaux sur le corps, le sport et les institutions sportives réalisés au CENS. Au regard de la singularité d’un objet qui porte pour une large part sur le corps au travail, le CENS sera particulièrement attentif aux candidats capables de mettre en œuvre un dispositif d’enquête par observation participante.

Action en faveur de la diffusion de la culture scientifique à mener par le doctorant

Le doctorant se verra offrir la possibilité de profiter de l’existence du réseau de chercheurs « Recherche et sport en Pays de la Loire » (RSPDL) pour porter les résultats de ses travaux à la connaissance des dirigeants du milieu sportif, des responsables des systèmes de formation aux métiers du sport (STAPS et CREPS), des responsables du tourisme ou encore des responsables politiques et administratifs régionaux de ces divers secteurs.

Le réseau RSPDL est un réseau régional pluridisciplinaire de chercheurs qui, à compter de2005, a bénéficié d’un programme d’aide régionale de trois années pour sa création et sa solidification. Ce réseau de spécialistes en « sciences du sport » auquel est associé le CENS depuis sa fondation ambitionne tout autant une mise en relation des chercheurs et universitaires de différentes disciplines qu’une diffusion des résultats de la recherche en direction du mouvement sportif et des institutions diverses attachées à l’organisation du sport, notamment au niveau régional.  Depuis 2005, il a à cette fin organisé quatre congrès (le cinquième se tiendra à Laval en novembre 2013) ainsi que des cycles de conférences organisées à l’UFR STAPS de l’Université de Nantes.

Aussi, le doctorant retenu sera fortement incité à présenter ses recherches soit sous la forme d’une conférence plénière, soit sous la forme d’une communication, lors du 6e Congrès du réseau RSPDL qui se tiendra à l’automne 2015 dans l’une des villes universitaires de la région.

Rémunération

  • Le montant total de l’allocation de thèse proposée s’élève à 86 000 euros pour trois années universitaires impérativement consécutives
  • Le doctorant retenu bénéficiera en outre d’une aide au titre de « l’environnement de la thèse » pour un montant maximum de 6 000 euros.

Dépôt des candidatures

  • Les candidatures seront reçues par le CENS jusqu’au mercredi 28 août 2013, 17 h 00 au plus tard.
  • Le master 2 devra impérativement avoir été obtenu au plus tard le 10 septembre 2013
  • Le dossier de candidature sera transmis au format PDF par courrier électronique. Il devra comporter :

1 - Un projet de thèse personnalisé d’environ 20 000 signes espaces compris (5 pages), suivi d’une bibliographie indicative

2 - Un CV détaillé

3 - Une « lettre de motivation »

4 - Un résumé du mémoire de Master 2 (et éventuellement un résumé du mémoire de Master 1)

5 - Le relevé des notes obtenues au Master 1 et au Master 2 (un relevé provisoire peut être admis pour le M 2 en cas de soutenance du mémoire prévue entre le 28 août et le 10 septembre 2013. En cas de convocation à l’oral, le relevé de note définitif attestant l’obtention du Master 2 devra être fourni)

6 - Une attestation du rang de classement en sortie du Master 1 et du Master 2 faisant apparaître le nombre total d’étudiants inscrits dans les formations concernées.

Le dossier complet est à adresser à Mme Johanne Palomba :

johanne.palomba@univ-nantes.fr

Modalités d’examen des candidatures

  • Les  candidats dont le dossier jugé recevable correspond au profil attendu seront convoqués pour audition devant un « jury de recrutement » qui sera composé pour moitié de membres extérieurs au CENS et à l’Université de Nantes.
  • Les candidats retenus pour audition en seront informés au plus tard le vendredi 6 septembre 2013.
  • Les auditions se dérouleront le vendredi 13 septembre 2013.

Lieux

  • Nantes, France (44)

Dates

  • mercredi 28 août 2013

Mots-clés

  • développement économique, activités sportives, sociologie du sport, intérêts touristiques

Contacts

  • Gildas Loirand
    courriel : gildas [dot] loirand [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Gildas Loirand
    courriel : gildas [dot] loirand [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Offre d'allocation de thèse de sociologie en « Tourisme littoral et groupes professionnels » », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mardi 11 juin 2013, http://calenda.org/252986