AccueilVers une histoire de l'art indisciplinée ?

Vers une histoire de l'art indisciplinée ?

Towards a history of indisciplined art?

*  *  *

Publié le jeudi 13 juin 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Ces dernières décennies ont vu l’étude des objets artistiques, longtemps réservée au seul cadre traditionnel de l’histoire de l’art, se développer au sein de nouveaux discours. Formulés dans les champs intellectuels de la philosophie, de la sociologie, de l’anthropologie ou de l’ethnologie, ils ont ouvert la voie à des révisions essentielles, conduisant à une remise en question des approches consacrées de l’historien de l’art, tels que le formalisme et l’iconographie. À travers le terme d’« indiscipline », cette journée d’études propose de revenir sur l’idée d’une rencontre des savoirs, d’une multiplication des angles d’approche, à la lisière des divisions académiques et autour d’un objet d’étude perçu dans toute sa complexité. 

Annonce

Ces dernières décennies ont vu l’étude des objets artistiques, longtemps réservée au seul cadre traditionnel de l’histoire de l’art, se développer au sein de nouveaux discours. Formulés dans les champs intellectuels de la philosophie, de la sociologie, de l’anthropologie ou de l’ethnologie, ils ont ouvert la voie à des révisions essentielles, conduisant à une remise en question des approches consacrées de l’historien de l’art, tels que le formalisme et l’iconographie. À travers le terme d’« indiscipline », cette journée d’études propose de revenir sur l’idée d’une rencontre des savoirs, d’une multiplication des angles d’approche, à la lisière des divisions académiques et autour d’un objet d’étude perçu dans toute sa complexité.

Cette réflexion menée autour des concepts de pluri-, d’inter-, de trans-, ou d’indisciplinarité vise à éclairer les débats récurrents qui concernent le supposé conservatisme méthodologique de l’histoire de l’art. Cette dernière aurait-elle peur de retomber dans les filets des disciplines dominantes dont elle réussit à s’émanciper au prix d’efforts conséquents ? En ce sens, les théories marxistes, féministes, post-structuralistes, post-colonnialistes, au coeur des Visual et des Cultural Studies anglo-saxonnes, ont-elles changé notre manière de faire de l’histoire de l’art au risque de remettre directement en cause l’identité et le sens même de la discipline ?

Cette journée d'études est organisée par l'équipe du Séminaire doctoral commun de Paris 1 et de Paris IV

Programme

9h30 Accueil du comité d’organisation et introduction

  • Modération : Mathilde Assier, université Paris-Sorbonne Paris IV

9H40  Présentation inaugurale

  • Paul-Louis Rinuy, Professeur d’histoire et de théorie de l’art contemporain (université Paris 8-Vincennes Saint Denis), directeur de la Revue de l’Art

10H00 Méthodologie de la transdisciplinarité

  • Basarab Nicolescu, physicien, président fondateur du Centre international de recherches et études transdisciplinaires (Ciret) et cofondateur du Groupe de réflexion sur la transdisciplinarité auprès de l’Unesco

10h40 Pause

Modération : Laure Poupard, université Paris-Sorbonne Paris IV

11h  « Les bonnes barrières font-elles de bons voisins ? » : l’indiscipline des Visual studies

  • Isabelle Decobecq, doctorante en histoire de l’art (université Lille 3)

11h20 Quelle histoire « quantitative » de l’art ?

  • Léa Saint-Raymond, agrégée en sciences économiques et sociales, École normale supérieure (Ulm)

11h40 Comment l’histoire de l’art exporte-t-elle ses concepts ? Le cas des études cinématographiques et de la production B hollywoodienne

  • Mathias Kusnierz, agrégé de lettres modernes, docteur en études cinématographiques (université Paris-Diderot – Paris 7)

 12h Discussion

12h30 Pause déjeuner

Modération : Sibylle Le Vot, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 14h Adoption de la méthodologie de l’histoire de l’art dans le fondement de l’étude de l’architecture chinoise

  • Lingqiong Xie-Fouques, doctorante en histoire et civilisation (École des hautes études en sciences sociales)

14h20 Faux-amis ? La théorie et l’histoire de l’architecture

  • Lutz Robbers, docteur en histoire de l’architecture, chercheur (Internationales Kolleg für Kulturtechnikforschung und Medienphilosophie, Weimar)

 14h40 Expérience oculométrique au Puits de Moïse : Les enjeux méthodologiques d’une histoire de l’art indisciplinée

  • Viviane Huys, docteur en histoire, membre du Centre de Recherches Sémiotiques (Limoges)
  • Brigitte Meillon, ingénieur de recherche (université Joseph Fourier – Grenoble 1)

15h00 Discussion

15h30 Pause

Modération : Caroline Roche, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

15h50 Des neurosciences à l’histoire de l’art : quelques pistes pour renouveler le regard sur les œuvres d’art

  • Patricia Creveaux, conférencière des musées nationaux, chargée du programme culturel (musée d’art contemporain de Lyon)
  • Margalit Berriet, artiste, présidente fondatrice de l’association Mémoire de l’avenir

 16h10 Du proximal au distal (et retour) : penser la production esthétique en contexte

  • Luc Renault, Maître de conférences en histoire de l’art (université Pierre Mendès France – Grenoble 2)

16h30  La récupération comme cannibalisme chez les nouveaux réalistes

  • Déborah Laks, doctorante en histoire de l’art (Institut d’études politique, Paris)

16h50 Discussion

17h20 Conclusion

  • Thierry Laugée, Maître de conférences en histoire de l’art (université Paris-Sorbonne Paris IV)

Comité d’organisation

Mathilde Assier (Paris IV), Sibylle Le Vot (Paris 1), Laure Poupard (Paris IV) et Caroline Roche (Paris 1)

Lieux

  • Galerie Colbert, Salle Perrot, 2e étage - 2 rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • mercredi 19 juin 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • interdisciplinarité, transdisciplinarité, visual studies, art contemporain

Contacts

  • Equipe du Séminaire doctoral commun de Paris 1 et de Paris IV
    courriel : seminairedoctoralcommun [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Laure Poupard
    courriel : laure [dot] poupard [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Vers une histoire de l'art indisciplinée ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 13 juin 2013, http://calenda.org/253190