AccueilInteractions multimodales par écran

Interactions multimodales par écran

Multimodal interactions by screen

IMPEC 2014

IMPEC 2014

*  *  *

Publié le mercredi 03 juillet 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Le colloque « Interactions Multimodales Par Écran » (IMPEC) se tiendra du 2 au 4 juillet 2014 à Lyon. Plusieurs chercheurs du laboratoire ICAR (Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations) ont réuni leurs compétences afin d’organiser ce colloque international où sont attendus plus d'une centaine de personnes. Le colloque portera sur un champ de recherche émergent : les interactions entre individus à travers les écrans. L’objectif du colloque est de poser les bases de ce champ de recherche contemporain et novateur, mais également de l’inscrire dans la durée en renouvelant cet événement tous les deux ans, afin de faire état des progrès de la recherche.

Annonce

Argumentaire

Ce colloque s’inscrit dans la lignée des travaux en sciences du langage initiés depuis 1995 par le Journal of Computer Mediated Communication dirigé par Susan Herring (USA) et en France par Jacques Anis avec son ouvrage en 1999, Internet, communication et langue française. 
Depuis cette période, les recherches en sciences du langage sur ces nouveaux corpus médiés par la technologie ont surtout porté sur leurs aspects exploitables dans des situations d’enseignement-apprentissage, si l’on en juge par le déséquilibre qui existe entre le nombre de colloques et de revues qui traitent des aspects éducatifs ou non.

L’objectif de ce colloque est de pallier le déficit d’occasions de débats scientifiques centrés sur les pratiques socio-relationnelles de la vie quotidienne. Il prend date du fait que de nouvelles approches apparaissent, davantage centrées sur l’écran que sur la technologie au sens large (Lancien, 2011).
 De façon récente, le paysage des communications numériques s’est en effet transformé et diversifié : c’est au travers de multiples écrans aux formats variés (téléphone mobile, tablette numérique, ordinateur, téléviseur) que s’effectuent des interactions de plus en plus multimodales. L’écran peut aussi être focus du regard du locuteur (en particulier dans des situations de travail en régie ou de video-surveillance) donnant ainsi lieu à des interactions complexes par et sur l’écran.

Le colloque interrogera les spécificités sémio-linguistiques et sociolinguistiques de même que les pratiques interactionnelles qui se déroulent par écran en tenant compte des contraintes techniques qui les configurent. C’est en effet à partir d’affordances (Gibson, 1979) propres à chaque outil de communication que ces pratiques s’exercent : par exemple, utiliser des abréviations pour écrire un texto, intégrer le décalage temporel dans une interaction par visioconférence poste à poste, adopter certaines stratégies scripturales pour écrire un tweet en 140 caractères, gérer les faces dans la rédaction d’un courriel multi-adressé.

Axes thématiques

Les travaux proposés pourront porter, sans exhaustivité, sur :

  • Les interactions pluri-locuteurs (2 ou plus) via différents outils de communication utilisés simultanément ; 
  • Les interactions hommes-machine ;
  • L’utilisation de différents régimes sémiotiques (gestes, écrit, oral, émoticônes...) induite par des outils 
complexes (cf. Skype) ;
  • L’identité numérique, sa co-construction, ses aspects ludiques, son décalage par rapport au réel («IRL», avatars, etc.)
  • Les spécificités des interactions en fonction de l’outil (par exemple, le choix de la ratification du destinataire 
sur FB ou dans les courriels), la construction et l’entretien de cadres de participation fragiles, asymétriques ou 
fragmentés (par exemple, interruptions techniques, ou multi-activité en visioconférence poste à poste) ;
  • Les renouvellements linguistiques (lexicaux, syntaxiques, morpho-syntaxiques) ;
  • Les difficultés d’appropriation et d’adaptation à un outil et les sources de complications interactionnelles qui 
peuvent en découler ;
  • Les régulations des interactions en ligne (modération, netiquette, résolution des conflits, politesse.

Ces travaux pourront concerner les écrans utilisés dans les situations telles que : les jeux vidéo, la télévision, le cinéma ; ou l’utilisation d’outils mobiles comme le GPS, le téléphone/smartphone, la tablette, l’ordinateur, etc. ; et toute situation écranique.

Outre les sciences du langage, les chercheurs issus de disciplines telles que la sociologie, la psychologie, la philosophie, les sciences de l’information et de la communication, la géographie, l’informatique, les sciences politiques sont concernés de façon centrale par cette mise en commun des travaux scientifiques.

Modalités de soumission

Nous acceptons trois formes de présentations: les communications orales, les posters et les panels.
 Les propositions pour les communications orales et les posters devront comprendre 4000 à 5000 signes (espaces compris), et une courte bibliographie. 

Chaque participant peut déposer deux soumissions au maximum. L'évaluation des contributions se fera en double-aveugle.

Communications orales

Les propositions devront comprendre 4000 à 5000 signes (espaces compris), et une courte bibliographie. Les communications pourront être accompagnées d'un diaporama. Il sera prévu vingt minutes de présentation et dix minutes de questions.

Posters

Les propositions devront comprendre 4000 à 5000 signes (espaces compris), et une courte bibliographie. Les posters seront au format A0, en portrait, en français ou en anglais. Chaque participant disposera de trois à cinq minutes (selon le nombre de présentations retenues) pour présenter oralement son poster (en français ou en anglais), lors d'une session qui sera prévue dans le programme du colloque.

Panels

Les résumés comprendront 10000 à 12000 signes (espaces compris). 
Il s'agit de trois à cinq communications sous la direction d'un chef de panel pour une durée allant de 1h30 à 2h. Les résumés de panels comprendront les résumés de communications individuelles et la problématisation liée au thème choisi.

Le français est la langue principale de la conférence, mais nous acceptons également des communications en anglais de la part des conférenciers pléniers et des intervenants qui accompagneront leur présentation de supports (diaporama, exempliers, poster.) traduits en français. Une aide à la traduction pourra vous être apportée si nécessaire.  

Calendrier

  • 30 juin 2013 : Premier appel à communications
  • 1er septembre 2013 : Deuxième appel à communications
  • 1er novembre 2013: Date limite de soumission du résumé de la contribution
  • mi-décembre 2014 : Retour du comité scientifique
  • 30 mai 2014: Date limite des envois des articles complets (maximum 30 000 signes, espaces compris) pour une publication des actes du colloque en ligne.
  • 2 au 04 juillet 2014 : Colloque IMPEC 2014.

Inscriptions:

  • Du 1er avril au 30 mai: 50 € (étudiants/doctorants) ; 150 € (académiques).
  • 1er juin au 1er juillet: 75 € (étudiants/doctorants) ; 200 € (académiques).

Comité Scientifique

Consulter le tableau. La composition du comité scientifique est susceptible d’évoluer d’ici la tenue du colloque.

 

Lieux

  • Lyon, France (69)

Dates

  • vendredi 01 novembre 2013

Mots-clés

  • interaction, multimodalité, écran, langage, pratiques socio-relationnelles de la vie quotidienne

Contacts

  • Christine Develotte
    courriel : groupe [dot] impec [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Samira Ibnelkaïd
    courriel : samiraibnelkaid [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Interactions multimodales par écran », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 03 juillet 2013, http://calenda.org/254500