AccueilRéflexions sur le schisme moderne : usages et critères

Réflexions sur le schisme moderne : usages et critères

Reflections on the modern schism: uses and criteria

*  *  *

Publié le mardi 02 juillet 2013 par Luigia Parlati

Résumé

La première rencontre du programme « Schisme et frontières d’Églises (XVIe –XVIIIe siècle) » se tiendra à Rome les 4 et 5 juillet 2013. Ces journées, organisées par l'École française de Rome et le Centre d'études et de recherche en histoire culturelle (université de Reims Champagne-Ardenne) sont intitulées « Réflexions sur le schisme moderne: usages et critères ». 

Annonce

Présentation

Si l’historiographie récente de la confessionnalisation a su mettre en lumière la place de la notion d’hérésie dans la construction des confessions modernes, la notion de schisme n’a pas été envisagée comme un révélateur de l’institution ecclésiale, de ses frontières internes et externes, et des liens horizontaux et verticaux qui la constituent. Cette première rencontre du programme « Schisme et frontières d’Églises » vise d’abord à s’interroger, comme cela a été fait pour l’hérésie, sur l’originalité du « schisme moderne » par rapport au « schisme médiéval » : comment la doctrine théologique et juridique héritée du Moyen Âge est-elle retravaillée à l’aune des ruptures modernes que sont la Réforme protestante et la consommation du schisme avec les Églises orientales ? Il s’agit ensuite de mettre en regard les critères du schisme et ceux de l’hérésie : l’obéissance à la hiérarchie et la communication avec les autres fidèles sont-elles des marques de l’appartenance confessionnelle aussi centrales que l’orthodoxie et l’adhésion aux vérités de foi ? Enfin, on tentera de faire ressortir la pluralité des usages de la notion : le théologien et le canoniste en donnent des définitions, la juridiction ecclésiastique en fait une incrimination, le « schismatique » l’utilise pour justifier la soustraction d’obédience ou la séparation d’avec l’ « Antéchrist » romain.

Programme

Jeudi 4 juillet 2013

9h00 : Accueil par François Dumasy (École française de Rome).

  • Introduction par Aurélien Girard (Université de Reims) et Benoît Schmitz (École française de Rome).

La notion de schisme avant la Réforme : les héritages médiévaux

Séance présidée par Antal Molnár (Accademia d’Ungheria in Roma)

  • 9h30 : Véronique Beaulande (Université de Reims), Schisme, hérésie et excommunications chez les canonistes médiévaux.
  • 10h00 : Hélène Millet (CNRS), L’hérésie contre le dogme « Unam sanctam ».

Discussion et pause

  • 11h30 : Frédéric Gabriel (CNRS), L'Église en corps : hiérarchie, nexus et distinction, de Torquemada à Éloi de Bassée.

Discussion et pause déjeuner

Justifier ou combattre le schisme au temps des Réformes

Séance présidée par Silvano Giordano (Pontificia Università Gregoriana)

  • 15h00 : Patrick Arabeyre (École nationale des chartes), Risquer le schisme à l'heure du concile de Pise : la réponse au roi des universités d'Orléans et de Toulouse (Jean-Pyrrhus d'Angleberme et Nicolas Bertrand).
  • 15h30 : Paolo Broggio (Università di Roma Tre), Più papisti del papa. Le definizioni dogmatiche e lo spettro dello scisma nei rapporti ispano-pontifici (1594-1625).

Discussion et pause

  • 17h00 : Vincenzo Lavenia (Università degli Studi di Macerata), « Quasi haereticus ». Lo scisma nella riflessione degli inquisitori dell'età moderna.

Discussion

Vendredi 5 juillet 2013

Rome et les Grecs : un schisme consommé ?

Séance présidée par Maria Antonietta Visceglia (Università La Sapienza)

  • 9h00 : Cesare Santus (École Pratique des Hautes Études/Scuola Normale Superiore di Pisa), La communicatio in sacris con gli scismatici orientali.
  • 9h30 : Dan Ioan Muresan (EHESS), Rome hérétique ? Sur les décisions des conciles pan-orthodoxes de Moscou et de Constantinople (1589, 1590 et 1593).

Discussion et pause

  • 11h00 : Conclusions par Dominique Iogna-Prat (EHESS) et Alain Tallon (Paris IV).

Discussion générale

Comité scientifique 

  • Frédéric Gabriel (CNRS)
  • Bernard Heyberger (EHESS)
  • Jean-Louis Quantin (EPHE)
  • Alain Tallon (Paris IV)

Organisation :

Aurélien Girard et Benoît Schmitz

Contact :

  • École française de Rome
  • Histoire moderne et contemporaine
  • Direction des études : François Dumasy
  • Secrétariat : Claire Challéat
  • tél. 0039 0668 601 244
  • courriel : secrmod@efrome.it

 

 

Lieux

  • salle de séminaire, École française de Rome - Piazza Navona, 62
    Rome, Italie (00186)

Dates

  • jeudi 04 juillet 2013
  • vendredi 05 juillet 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • schisme, ecclésiologie, hérésie, frontières, pouvoir

Contacts

  • Claire Challéat
    courriel : secrmod [at] efrome [dot] it

URLS de référence

Source de l'information

  • Aurélien Girard
    courriel : aurelien [dot] girard [at] univ-reims [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Réflexions sur le schisme moderne : usages et critères », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 02 juillet 2013, http://calenda.org/254627