AccueilCo-écritures

Co-écritures

Co-writing

Revue interdisciplinaire « À l'épreuve »

À l'épreuve interdisciplinary journal

*  *  *

Publié le vendredi 05 juillet 2013 par Luigia Parlati

Résumé

À l'épreuve est une nouvelle revue interdisciplinaire fondée par les doctorants du centre de recherche RIRRA 21 (littératures et arts, université Paul Valéry Montpellier III). Elle souhaite interroger la position du chercheur dans sa relation aux « univers » (disciplinaires, professionnels, culturels) qui contraignent ses objets d'étude. Pour cela, elle propose de mettre à l'épreuve les modes opératoires qui caractérisent la relation entre le chercheur et ces univers. Pour son premier numéro, la revue a choisi de s'intéresser aux univers disciplinaires. Elle invite le chercheur à éprouver les frontières méthodologiques, théoriques, thématiques de l'univers disciplinaire auquel il appartient et, en conséquence, à penser les lignes de fracture et les lieux d’entente entre les disciplines. Ainsi, À l'épreuve engage chacun à dialoguer avec une discipline autre que la sienne par la pratique de la co-écriture.

Annonce

Argumentaire 

À l'épreuve est une nouvelle revue interdisciplinaire fondée par les doctorants du centre de recherche RIRRA 21 (centre de recherche en littératures et arts de l’université Paul Valéry Montpellier III). Elle souhaite interroger la position du chercheur dans sa relation aux multiples « univers » (disciplinaires, professionnels, culturels) qui contraignent ses objets d'étude. Pour cela, elle propose de mettre à l'épreuve les modes opératoires qui caractérisent la relation entre le chercheur et ces univers.

Pour son premier numéro, la revue a choisi de s'intéresser aux univers disciplinaires. Les disciplines semblent se constituer autour d'objets d'étude spécifiques, en développant des méthodologies singulières. La revue invite le chercheur à éprouver les frontières méthodologiques, théoriques, thématiques de l'univers disciplinaire auquel il appartient et, en conséquence, à penser les lignes de fracture et les lieux d’entente entre les disciplines. Ainsi, pour ce premier numéro, À l'épreuve engage chacun à dialoguer avec une discipline autre que la sienne par la pratique de la co-écriture.

Co-écrire, c'est avant tout écrire avec l'autre, s'ouvrir à ses idées ; c'est envisager l'autre, le considérer ; c'est entrer en relation avec lui en découvrant les ententes et les contradictions de pensées qui ne cheminent plus seules. La co-écriture encourage à la relation, elle l'oblige même.

Cet exercice de la co-écriture ne devra pas prendre la forme d’un exercice solipsiste où chaque co-auteur s'exprimerait indépendamment de l’autre au travers de paragraphes uni-disciplinaires. Mais À l'épreuve nesouhaite pas non plus que cette co-écriture se réduise à une pensée globalisante où les distinctions disciplinaires ne s'exprimeraient plus. Nous attendons plutôt que chaque article rende compte de la relation entre les particularités méthodologiques des disciplines. Il s'agira alors d'une écriture de l'entente, une écriture du compromis, une écriture dont le sens se négocie, une écriture où s'articulent les désaccords raisonnables. En cela réside toute la difficulté de l'exercice mais également tout son intérêt.

Les auteurs devront d’abord s’entendre sur le choix de l’œuvre qui fera l'objet d'une co-écriture. Les co-auteurs pourront envisager une œuvre artistique (chanson, film, opéra, pièce de théâtre, numéro de cirque, spectacle de marionnettes, tableau, sculpture, œuvre multimédia) ou littéraire (roman, recueil de poésie, essai, littérature scientifique etc.), au sens large. Les co-auteurs viendront de deux univers disciplinaires différents (littérature, musicologie, études cinématographiques, histoire, sciences de l’information et de la communication, sciences du langage, philosophie, anthropologie…).

Axes thématiques

Les articles proposés articuleront deux réflexions co-écrites :

– une réflexion autour de l’œuvre choisie par les co-auteurs à partir d'une problématique précise et clairement définie.

– une réflexion autour des obstacles rencontrés dans ce travail de co-écriture.

Il s'agira de faire valoir les difficultés croisées autant que les efforts déployés dans le travail de négociation du sens.

Modalités de soumission

Les propositions seront envoyées à l'adresse de la revue : alepreuve34@gmail.com

avant le 30 septembre 2013.

  • Elles devront contenir le nom des co-auteurs, leur statut universitaire, et leur rattachement institutionnel.
  • Le corps de texte des propositions comptera un maximum de 400 mots.
  • Une réponse sera donnée aux auteurs le 30 novembre 2013 après examen par le comité scientifique de la revue.

Les propositions retenues donneront lieu à une communication lors d’une journée d'étude qui aura lieu sur le site St-Charles de l'université Paul-Valéry Montpellier III le jeudi 30 janvier 2014.

  • En ce qui concerne les articles, après cette mise à l’épreuve orale, ils devront être rédigés et envoyés à l’adresse alepreuve34@gmail.com pour le 15 février 2014.
  • Une réponse définitive concernant la publication de ces articles sera donnée par le comité scientifique à la date du 15 mars 2014.
  • Fin avril 2014 paraîtra le premier numéro de À l'épreuve intitulé Co-écritures.

Comité de direction 

Olivier Migliore, Ammar Kandeel, Canissius Allogho

Comité scientifique

  • Marie-Ève Thérenty, Professeur de Littérature française à l’université Paul Valéry Montpellier III.
  • Philippe Goudard, Professeur en Arts du spectacle à l’université Paul Valéry Montpellier III.
  • Frédéric Mambenga, Maître de conférences en Littérature française et comparée à l’université Omar Bongo, Libreville, Gabon.
  • Yvan Nommick, Professeur de Musicologie à l’université Paul Valéry Montpellier III.
  • Guilherme Carvalho, Maître de conférences en Musicologie à l’université Paul Valéry Montpellier III.
  • Guillaume Pinson, Professeur de Littérature française et québécoise à l’université Laval, Québec, Canada.
  • Guillaume Boulangé, Maître de conférences en Études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Montpellier III.
  • Corinne Saminadayar-Perrin, Professeur de Littérature française à l’université Paul Valéry Montpellier III. Catherine Nesci, Professeur de Littérature française à l’université de Californie, Santa-Barbara.
  • Maxime Scheinfeigel, Professeur en Études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Paul Valéry Montpellier III.
  • Catherine Soulier, Maître de conférences en Littérature française à l’université Paul Valéry Montpellier III.

 

Lieux

  • Site St Charles université Paul Valéry Montpellier III
    Montpellier, France (34)

Dates

  • lundi 30 septembre 2013

Mots-clés

  • revue, interdisciplinaire, littérature, art, co-écriture, exercice, univers disciplinaires

Contacts

  • Olivier Migliore
    courriel : alepreuve34 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Olivier Migliore
    courriel : alepreuve34 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Co-écritures », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 05 juillet 2013, http://calenda.org/254969