AccueilLa démesure de l’État

La démesure de l’État

Excesses of the state

Contrôle et / ou transparence des finances publiques dans l’Europe des XVIIe-XIXe siècle

The control and / or transparency of public finances in Europe, 17th-19th centuries

*  *  *

Publié le mardi 09 juillet 2013 par Luigia Parlati

Résumé

La revue Histoire & Mesure (Paris, CRH-EHESS), en collaboration avec le Centre for economic history (University of Reading), lance un appel à contributions sur le thème « La démesure de l’État. Contrôle et/ou transparence des finances publiques dans l’Europe des 17e-19e siècle ». Les contributions seront discutées dans le cadre d’une journée d’études organisée au printemps 2014 et destinée à être publiée sous forme de numéro thématique par la revue.

Annonce

Argumentaire

La transition entre l’absolutisme et le libéralisme en Europe se caractérise, entre autres, par l’introduction d’institutions politiques, notamment d’assemblées législatives, capables de représenter les intérêts nationaux, certes, mais encore de contrôler le pouvoir exécutif, spécialement par la discussion publique de l’allocation des ressources mises à la disposition de l’État et le contrôle de leur destination.

Nombre de travaux qui, depuis Tocqueville, ont cherché à identifier les origines plutôt que les causes immédiates des révolutions dans l’Europe des 17e-19e siècles, ont permis de concevoir la rupture politique comme une transition, voire l’aboutissement, d’évolutions sous-jacentes. Les historiens ont également étudié les conditions pratiques de l’exercice du pouvoir et de la formation de la loi dans les assemblées représentatives.

Par contraste, l’archéologie de la transparence financière, entendue comme le passage entre le régime de l’absolutisme financier – dans lequel l’usage des ressources de l’État relevait de l’omnipotence sacrée du pouvoir souverain (secret des finances) – et le système moderne de finances publiques, demeure encore très fragmentaire. À bien des égards, la publicité des finances semble découler mécaniquement de la reconnaissance des droits politiques de la Nation plutôt qu’en constituer l’une des dispositions fondamentales. Il s’agira ainsi de s’interroger sur la notion moderne de transparence financière et de se demander si la dimension politique qu’elle revêt n’est qu’une manifestation particulière de la problématique, plus générale et plus ancienne, du contrôle financier.

Cette journée d’études se propose de faire appel à divers spécialistes des États de l’Europe des 17e-19e siècles, pour susciter une réflexion sur les conditions de l’émergence et de la mise en application des concepts de contrôle financier et de transparence financière, et de leurs relations. Il s’agira moins d’étudier ces concepts dans leur dimension intellectuelle, politique ou économique, que de les considérer au travers des outils, transferts et innovations, ainsi que des pratiques concrètes, internes ou externes, du contrôle financier de l’État.

Modalités de soumission

  • Propositions : Les propositions de communication - en français ou en anglais  - devront être envoyées

avant le 15 septembre 2013.

Les propositions ne devront pas dépasser une page.

Elles devront être accompagnées d’un court cv (avec mention des adresses électronique et postale, ainsi que du rattachement administratif) et d’une brève liste de publications.

Les réponses seront adressées aux auteurs le 15 octobre au plus tard.

  • Publication : À la suite de la journée d’étude, la revue sélectionnera des contributions pour publication dans un numéro thématique, après évaluation par son comité de lecture d’un article complet d’une longueur maximale de 70 000 signes. La revue Histoire & Mesure publie des articles rédigés en anglais ou en français.

Les envois seront adressés à :

Joel Felix  j.m.felix@reading.ac.uk

Pour toute information supplémentaire sur la revue Histoire & Mesure : http://histoiremesure.revues.org

  • Organisateurs : Histoire & Mesure (CRH-EHESS), Centre for Economic History (University of Reading)
  • Lieu : University of Reading, Grande-Bretagne
  • Date : vendredi 4 avril 2014
  • Langue: English

 Les propositions de communication seront examinées par le comité de lecture de la revue Histoire & Mesure.

Responsables de la rédaction

  • Rédactrice en chef : Anne-Sophie Bruno (Université de Paris 13)
  • Comité de rédaction : Mathieu Marraud (CNRS, Paris), Anne Varet-Vitu (CNRS, Paris)
  • Secrétariat de rédaction : Florence Kerdoncuff (CNRS, Paris)

Comité de lecture

Yvan Barat (Service archéologique des Yvelines), Évelyne Barbin (Université de Nantes), Jean-Pierre Beaud (Université du Québec à Montréal), Gérard Béaur (CNRS), Alain Dallo (Université de Paris-I), Claudia Damasceno (EHESS), Guillaume Daudin (Université de Lille), Joël félix (Université de Reading), Bernard Gauthiez (Université Lyon III), Jean-Philippe Genet (Université de Paris-I), Éric Geerkens (Université de Liège), Alain Guerreau (CNRS), Jean Heffer (EHESS), Morgane Labbé (EHESS), Stéphane Lamassé (Université de Paris-I), Yannick Marec (Université de Rouen), Dominique Margairaz (Université de Paris-I), Christelle Rabier (London School of Economics), Angello Riva (European Business Scool), Paul-André Rosental (EHESS), Alessandro Stanziani (CNRS), André Strauss (Université de Paris-I), Frédéric Vesentini (CNRS/université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines), André Zysbsberg (Université de Caen)

Conseil scientifique

Marc Barbut (EHESS), Jean-Pierre Bardet (Université de Paris-IV), Heinrich Best (Université d'Iéna), Léonid Borotkin (Université de Moscou), Philippe Cibois (Université de Versailles-Saint-Quentin), Jean-Pierre Dedieu (cnrs), Peter Denley (Westfield Collège, Londres), Georges Depeyrot (cnrs), François Djindjian (Université de Paris-i), Sir Roderick Floud (Université de Londres), Jean-Claude Gardin (CNRS), Jacques Guilhaumou (CNRS) Jean-Claude Hocquet (CNRS), Georges Lambert (Université de Franche-Comté), Alain Lancelot (FNSP, Paris), Hervé Le Bras (EHESS/INED), Yannick Lemarchand (Université de Nantes), Bo Ohngren (Université d’Uppsala), Jean-Claude Perrot (Université de Paris-I), Antoine Prost (Université de Paris-I), Bruno Théret (CNRS)

Lieux

  • Reading, Grande-Bretagne

Dates

  • dimanche 15 septembre 2013

Mots-clés

  • finances publiques, transparence financière, contrôle financier

Contacts

  • Joel Felix
    courriel : j [dot] m [dot] felix [at] reading [dot] ac [dot] uk

Source de l'information

  • Anne-Sophie Bruno
    courriel : annesophie [dot] bruno [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La démesure de l’État », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 09 juillet 2013, http://calenda.org/254985